dj lylian
Bonjour

je suis Lylian j'ai 38 ans j'habite dans le nord de la France (Valenciennes) est je suis dj amateur depuis 1996.

J'ai commencé à mixer sur CD/Vinyls,j'ai fais pas mal de soirée (mariage, baptême, communion, soirée de société , anniversaire etc...)

Après un petit moment en standby, j'ai repris le mix en commençant par la version home édition 2006 et maintenant je suis avec la pro (depuis le 31/08/08 la 5.2).

J'ai repris le mix sur Vinyls timecode, le pied :)

Mon Matos :
2 platines Reloop RP 4000 M avec cellule Ortofon Om 120S
1Table de mixage Berhinger Djx 750
1Carte son Maya 44USB
2 vinyls Serato CVO 2.5 jaune
1 Hercules Dj Console MP3
1 Hercules Dj 4SET.

Config pc :
Windows Seven 64 bits
carte mère Asus P5Q Pro Turbo
Processeur Intel Core 2 Quad @2.66ghz FSB 1333 mhz
8 Go de Ram 1066 mhz de FSB
Carte graphique AMD Radeon hd 5570

Je vous dit à bientôt sur le Forum ;)

Sat 30 Aug 14 @ 4:20 am

Voici comment configurer un contrôleur Numark DJ dans VirtualDj 8, c'est une tâche assez facile.
Le guide ci-dessous vous guidera sur la manière de configurer correctement votre contrôleur DJ Numark Virtual DJ 8.
Ce guide est universel pour tous les contrôleurs DJ Numark.

1-Connectez votre contrôleur DJ via USB à votre ordinateur
2-Ouvrez votre logiciel Virtual DJ 8 et entrez votre identifiant informations si vous êtes invité.
3-Cliquez sur le bouton SETUP dans le logiciel.


4-Votre contrôleur peut se connecter automatiquement à votre logiciel, mais vous aurez toujours à faire quelques changements de réglages sonores dans la configuration de Virtual DJ 8.
5-Sélectionnez AUDIO. L'onglet AUDIO est la partie la plus importante de votre installation dans Virtual DJ 8. Cela permettra de déterminer votre configuration. Sous AUDIO SETUP, apporter les modifications suivantes ci-dessous.


OUTPUT/SORTIE: Choisissez ENCEINTE & CASQUE (SPEAKER & HEADPHONE)
CARD/CARTE: Choisissez votre contrôleur NUMARK (NUMARK CONTROLLER)
INPUT/ENTREE: ne pas cocher

Remarque: les contrôleurs USB Numark sans une carte son intégré auront une configuration différente. Les utilisateurs doivent faire référence à leur carte son externe manuel pour une configuration correcte. Aussi, Numark DJ avec les contrôleurs suivants ci-dessous doivent référencer les images suivantes pour configuration audio.

Numark Mixdeck, Mixdeck Express, Mixdeck Quad


Numark NS6


Numark NS7, NS7FX, NS7II


6-Sélectionnez contrôleurs. Sélectionnez votre contrôleur Numark.


Sélectionnez AUDIO. Puis cliquez sur Appliquer pour enregistrer vos paramètres audio.


7-Sortez de la fenêtre de configuration de VirtualDj 8.

8-Profitez de votre contrôleur Numark Virtual DJ 8.


Sat 23 Aug 14 @ 7:56 am

Pour éviter qu'un utilisateur de votre ordinateur puisse vous voler des informations, vous pouvez bloquer la copie de fichiers sur tout périphérique USB.

  • Cliquez sur le bouton Démarrer. Saisissez la commande regedit dans le champ de recherche.


  • Dans l'éditeur du Registre qui s'ouvre, déroulez la clé HKEY_LOCAL_MACHINE, SYSTEM, CurrentControlSet, Control


  • Cliquez sur le menu Edition, sur Nouveau puis sur Clé.


  • Nommez cette clé StorageDevicePolicies.


  • Cliquez sur le menu Edition, sur Nouveau puis sur Valeur DWORD 32 bits (quelle que soit votre version de Windows).


  • Nommez-la WriteProtect et double cliquez dessus.


  • Saisissez 1 et validez OK.


  • Fermez l'éditeur du Registre et redémarrez votre ordinateur. La copie de fichiers sur des clés ou disques durs USB est désormais interdite.


  • [*]Pour rendre de nouveau la copie possible, affectez la valeur 0 à la valeur WriteProtect.



    /!\Attention : comme vous pouvez le constater cette manipulation modifie le registre de windows, il faut donc respecter la l'orthographe lors de la création de la clé car il peut y avoir des risques d'instabilité sur votre système.


    Wed 02 Apr 14 @ 4:34 pm



    Voila j'ai fait joujou avec Totoshop

    Platine Reloop RP4000
    cellule Ortofon OM 120
    table Djx 750 de Bérhingher

    VDJ8




    Mon 22 Apr 13 @ 4:19 pm

    Il est possible de les différenciés par le logo au centre de la console (Vert pour la version PC et Bleu pour la version Mac) et la référence se trouvant sur l'étiquette en dessous de la console.

    Version pc




    Version Mac




    Chaque console ne fonctionne que sur la plateforme pour laquelle elle a été conçu (c'est à dire qu'il n'est pas possible d'utiliser la version PC sur un Mac et vice versa).

    /!\Attention pour le Firmware Mac/!\


    En ce qui concerne l'utilisation sous Mac OS, si votre console contient déjà la version 2 du Firmware (datant de 2004), elle devrait être reconnu automatiquement sans avoir besoin d'installer quoi que ce soit sur un ordinateur récent.

    Si par contre le Firmware n'est pas à jour, il serait possible de faire la mise à jour, mais celle-ci n'est supporté que sous OS X 10.6 ou inférieur.

    Contenu :
    - Firmware version 2.
    - Panneau de controle version 1.02.

    Installation :
    - Télécharger le fichier 2_HDJM_2004.dmg.
    - Ce fichier dmg contient le programme d'installation Hercules DJ Console Installer.
    - Lancer le Hercules DJ Console Installer et suivre les instructions à l'écran.
    - Ouvrir le panneau de controle DJ Console Control Panel qui se trouve sur le bureau. Vous noterez que le bouton Update Firmware est actif afin que vous puissiez mettre à jour votre DJ Console avec la dernière version de firmware.
    - Cliquez sur le bouton Update Firmware. ATTENTION DE FERMER TOUS LES AUTRES PROGRAMMES PENDANT CETTE PHASE CRITIQUE. NOTAMMENT LES LOGICIELS DE MUSIQUE.
    - Attendez que la mise à jour du firmware s?effectue.
    - Quand la mise à jour du firmware est effectuée, le programme affiche « UPDATE FIRMWARE DONE WITH SUCCESS »
    - Débrancher/Rebrancher votre DJ Console MAC et verifier que la version du firmware est maintenant la version 2.

    Améliorations :
    - La DJ Console MAC supporte maintenant des fréquences d'échantillonage de 44.1KHz et 48KHz.

    Avantage :
    - Hercules DJ Console Mac edition devient compatible avec le logiciel GarageBand de Apple.


    NOTE POUR LES UTILISATEURS DE MAC INTEL:

    Afin que votre DJ Console fonctionne correctement avec les nouveaux MAC utilisant un processeur Intel, assurez-vous de procédé à l?installation de la mise à jour de MAC OS X 10.4.6, qui corrige certains problèmes relatifs au périphériques USB Audio.

    **OS X Mountain Lion (10.8) & Lion (10.7) ne sont pas supportés**

    télécharger le Firmware ->ici<-







    Thu 27 Dec 12 @ 4:21 am

    Vous pouvez accéléré un peu le démarrage/redémarrage de Windows Seven, il suffit simplement de suivre se petit tuto, c'est simple a réalisé donc facile pour les utilisateurs néophytes


    ouvrir le menu démarrer et dans la barre recherche de windows taper "msconfig" qui va apparaitre en haut du menu demarrer.


    clic droit sur le raccourci et dans le menu dérroulant qui apparait clic sur "Exécuter en tant qu'administrateur"


    le panneau configuration du système s'ouvre, cliqué sur démarrer et ensuite sur "option avancées"


    une fois cliqué sur option avancées le panneau "option avancées du fichier BOOT" s'ouvre.

    Ensuite cochez pour sélectionner le nombre de processeurs maximum disponible sur le pc, et sélectionner le nombre comme pour cette exemple "4"

    refaite la même action pour la mémoire vive et indiqué le nombre maxi comme pour cette exemple "4096" puis cliqué sur "ok"

    ensuite "appliqué" et "ok" ensuite redémarré et voila, le pc sera plus réactif au démarrage car il utilisera les 4 coeurs et 4 go de ram dispo pour démarrer

    /!\ Si vous décidez de rajouté de la Ram suplémentaire au 4 go de Ram, il faut refaire la manip et décoché la quantité maxi de Ram et redémarrer, si vous ne le faite pas Seven restera bloqué a 4 go.


    Mon 13 Aug 12 @ 6:02 am

    de très bon mix techno mixer par les plus grand Dj, le temps des dinosaures ou le cd etais encore boudé par les Dj







    Wed 09 May 12 @ 2:57 am

    voici la présentation de la future version de Virtual Dj 8





    mise a jour Aout 2012






    Boucles et Configuration



    Waveforms






    au BPM 2012



    Las Vegas 2013






    p.s : c'est une version en cours de développement, il peut encore y avoir des changements :)




    Tue 20 Mar 12 @ 11:00 am

    comment mapper une touche:



    1-ouvrir le panneau de config de Vdj et cliqué sur "mappeurs"
    2-selectionné le controleur a mapper (le clavier pour cette exemple)
    3-appuyé sur Key-Learn
    4-appuyé ensuite sur la touche du clavier (M pour cette exemple)
    5-tappé le script pour les action demandé sur cette touche=> crossfader 100% & play deck 2 (cette action fera passer le crossfader sur la platine 2 et démarrera la platine 2 en même temps)

    et appuyé sur OK une fois l'action fini et reprendre a chaque nouvelle action a paramétré dans vdj

    Tous les verbes Script sont disponible sur cette ->page<- et une explication en Français sur cette ->page<-



    Sun 31 Jul 11 @ 2:32 pm

    Suite à l'installation ou à la désinstallation de programmes, des fichiers systèmes peuvent se trouver modifiés. Le logiciel en question les a peut-etre écrasés avec ses propres fichiers, moins récents, ou les a supprimés en se désinstallant. Une dll manquante par exemple peut causer de nombreux dysfonctionnements, et trouver une dll dans sa version d'origine n'est pas toujours évident.

    L' utilitaire SFC, System File Checker, s'occupe de vérifier les fichiers systèmes modifiés de windows et de les remplacer. Le programme est déjà installé dans windows

    dans le menu démarrer barre recherche tape cmd



    clic droit sur cmd et ouvrir en tant qu'admin



    et tapé sfc/scannnow et entré (sur le clavier) windows va démarré l'analyse et réparé les éléments endommagés :)

    Il existe d'autres commandes pour l'utilisation de SFC, voici quelques syntaxes :

    SFC /SCANNOW
    : Vérifier les Fichiers systèmes protégés immédiatement
    SFC /SCANONCE : Vérifier tous les Fichiers systèmes protégés une fois au prochain démarrage
    SFC /CACHESIZE : Définit la taille du cache des fichiers.
    SFC /SCANBOOT : Vérifier tous les Fichiers systèmes protégés à chaque démarrage
    SFC /CANCEL : Annule toutes les vérifications en attente des Fichiers systèmes protégés
    SFC /ENABLE : Active la Protection de fichiers Windows pour un fonctionnement normal.
    SFC /QUIET : Remplace tous les fichiers de version incorrecte sans notification.
    SFC /PURGECACHE : Vide le cache des fichiers et vérifie les Fichiers systèmes protégés immédiatement.

    ****************************************************************


    il y a une autre solution Windows Installer CleanUp Utility telechargeable ->ici<-

    Pour rappel, Microsoft Windows Installer est un service d'installation et de configuration d'application, permettant de gérer les applications comportant l'extension MSI.

    Lorsqu'une application portant l'extension .MSI est corrompue ou endommagée, il se peut que vous obtenez ce type de message d'erreur au moment de l'installation d'un programme.

    "Error applying transforms. Verify that the specified transform paths are valid"
    "Erreur lors de l'application des différences. Vérifiez que les chemins d'accès des transformations sont valides"
    "Erreur irrécupérable lors de l'installation"
    "Impossible d'accéder au service Windows Installer"
    "Impossible d'ouvrir ce package correctif. Contactez le revendeur de l'application afin de vérifier que c'est un package correctif Windows Installer valide.
    La solution
    L'utilitaire Windows Installer CleanUp permettra de supprimer les informations de configuration Windows Installer erronées.

    Télécharger et installer Windows Installer CleanUp.
    Cliquer sur le raccourci de Windows Installer CleanUp depuis le menu "Tous les Programmes".
    Sélectionner dans la liste le programme qui pose problème à l'installation.
    Cliquer sur "Remove" puis sur "OK".
    Réinstaller ensuite le programme.


    Ce logiciel fonctionne correctement dans toutes les versions 32 bits de Microsoft Windows :

    Microsoft Windows Vista
    Microsoft Windows Server 2003
    Microsoft Windows XP
    Microsoft Windows Millennium Edition
    Microsoft Windows 2000
    Service Pack 3 (SP3) Microsoft Windows NT 4.0 ou version ultérieure
    Microsoft Windows 98
    Microsoft Windows 95



    Mais aussi sur les versions 64 bits de Microsoft Windows :

    Microsoft Windows Vista
    Microsoft Windows Server 2003
    Microsoft Windows XP



    \!/ Attention \!/

    L'utilitaire Windows Installer CleanUp est fourni "en l'état" pour vous aider à résoudre les problèmes liés à l'installation de programmes exécutant Microsoft Windows Installer. Si vous utilisez cet outil, vous devrez peut-être réinstaller d'autres programmes. Une attention toute particulière est donc conseillée.


    Sat 15 Jan 11 @ 10:13 am

    votre pc ralentie sur le net, vous soupçonné d'être piraté téléchargez ->hijackthis<- et suivez se guide:

    Ceci est un guide de base relatif à la signification des éléments de la liste, et quelques conseils pour les interpréter vous-mêmes. Ceci ne remplace en aucune manière l'aide à demander sur les forums qualifiés mais vous permet de comprendre un peu mieux la liste.


    Vue d'ensemble
    Chaque ligne d'un log d'HijackThis démarre avec un nom de section. (Pour plus d'informations techniques, cliquez sur 'Info' dans la fenêtre principale et descendre. Sélectionnez une ligne et cliquez sur 'More info on this item'.)

    Sur le plan pratique, cliquez ci-dessous, sur le code de la section sur laquelle vous voulez de l'aide :


    R0, R1, R2, R3 - URL des pages de Démarrage/Recherche d'Internet Explorer
    F0, F1 - Programmes chargés automatiquement -fichiers .INI
    N1, N2, N3, N4 - URL des pages de Démarrage/Recherche de Netscape/Mozilla
    O1 - Redirections dans le fichier Hosts
    O2 - Browser Helper Objects
    O3 - Barres d'outils d'Internet Explorer
    O4 - Programmes chargés automatiquement -Base de Registre et dossier Démarrage
    O5 - Icônes d'options IE non visibles dans le Panneau de Configuration
    O6 - Accès aux options IE restreints par l'Administrateur
    O7 - Accès à Regedit restreints par l'Administrateur
    O8 - Eléments additionnels du menu contextuel d'IE
    O9 - Boutons additionnels de la barre d'outils principale d'IE ou éléments additionnels du menu 'Outils' d'IE
    O10 - Pirates de Winsock
    O11 - Groupes additionnels de la fenêtre 'Avancé' des Options d'IE
    O12 - Plugins d'IE
    O13 - Piratage des DefaultPrefix d'IE (préfixes par défaut)
    O14 - Piratage de 'Reset Web Settings' (réinitialisation de la configuration Web)
    O15 - Sites indésirables de la Zone de confiance
    O16 - Objets ActiveX (alias Downloaded Program Files - Fichiers programmes téléchargés)
    O17 - Pirates du domaine Lop.com
    O18 - Pirates de protocole et de protocoles additionnels
    O19 - Piratage de la feuille de style utilisateur
    O20 - Valeur de Registre AppInit_DLLs en démarrage automatique
    O21 - Clé de Registre ShellServiceObjectDelayLoad en démarrage automatique
    O22 - Clé de Registre SharedTaskScheduler en démarrage automatique
    O23 - Services NT

    voici un explicatif des code au dessus:

    R0, R1, R2, R3 - Pages de démarrage et de recherche d'IE

    Ce à quoi çà ressemble :

    R0 - HKCU\Software\Microsoft\Internet Explorer\Main,Start Page = http://www.google.com/
    R1 - HKLM\Software\Microsoft\Internet Explorer\Main,Default_Page_URL = http://www.google.com/
    R2 - (this type is not used by HijackThis yet)
    R3 - Default URLSearchHook is missing

    Que faire :
    Si vous reconnaissez l'adresse à la fin de la ligne comme votre page de démarrage ou votre moteur de recherche, c'est bon. sinon, cochez la et HijackThis la corrigera (bouton "Fix It").
    Pour les éléments R3, corrigez les toujours sauf si çà concerne un programme que vous reconnaissez, comme Copernic.


    F0, F1 - Programmes chargés automatiquement -fichiers .INI

    Ce à quoi çà ressemble :



    F0 - system.ini: Shell=Explorer.exe Openme.exe
    F1 - win.ini: run=hpfsched

    Que faire :
    Les éléments F0 sont toujours nuisibles, donc corrigez les.
    Les éléments F1 sont généralement de très vieux programmes qui sont sans problème, donc vous devriez obtenir plus d'informations à partir de leur nom de fichier pour voir s'ils sont bons ou nuisibles.
    La "Startup List de Pacman" peut vous aider à identifier un élément.


    N1, N2, N3, N4 - Pages de démarrage et de recherche de Netscape/Mozilla

    Ce à quoi çà ressemble :

    N1 - Netscape 4: user_pref("browser.startup.homepage", "www.google.com"); (C:\Program Files\Netscape\Users\default\prefs.js)
    N2 - Netscape 6: user_pref("browser.startup.homepage", "http://www.google.com"); (C:\Documents and Settings\User\Application Data\Mozilla\Profiles\defaulto9t1tfl.slt\prefs.js)
    N2 - Netscape 6: user_pref("browser.search.defaultengine", "engine://C%3A%5CProgram%20Files%5CNetscape%206%5Csearchplugins%5CSBWeb_02.src"); (C:\Documents and Settings\User\Application Data\Mozilla\Profiles\defaulto9t1tfl.slt\prefs.js)

    Que faire :
    D'habitude les pages de démarrage et de recherche de Netscape et Mozilla sont bonnes. Elles sont rarement piratées ; seul Lop.com est connu pour ce faire. Si vous voyiez une adresse que vous ne reconnaitriez pas comme votre page de démarrage ou de recherche, faites la corriger par HijackThis.

    O1 - Redirections dans le fichier Hosts

    Ce à quoi çà ressemble :

    O1 - Hosts: 216.177.73.139 auto.search.msn.com
    O1 - Hosts: 216.177.73.139 search.netscape.com
    O1 - Hosts: 216.177.73.139 ieautosearch
    O1 - Hosts file is located at C:\Windows\Help\hosts

    Que faire :
    Ce piratage va rediriger l'adresse de droite vers l'adresse IP de gauche. Si l'IP ne correspond pas à l'adresse, vous serez redirigé vers un mauvais site chaque fois que vous entrerez cette adresse. Vous pouvez toujours les faire corriger par HijackThis, sauf si vous avez mis ces lignes à bon escient dans votre fichier Hosts.
    Le dernier élément est quelquefois rencontré dans 2000/XP lors d'une infection Coolwebsearch. Corrigez toujours cet élément, ou faites le réparer automatiquement par CWShredder.



    O2 - Browser Helper Objects

    Ce à quoi çà ressemble :

    O2 - BHO: Yahoo! Companion BHO - - C:\PROGRAM FILES\YAHOO!\COMPANION\YCOMP5_0_2_4.DLL
    O2 - BHO: (no name) - - C:\PROGRAM FILES\POPUP ELIMINATOR\AUTODISPLAY401.DLL (file missing)
    O2 - BHO: MediaLoads Enhanced - - C:\PROGRAM FILES\MEDIALOADS ENHANCED\ME1.DLL

    Que faire :
    Si vous ne reconnaissez pas directement un nom de Browser Helper Object, utilisez la "BHO & Toolbar List de TonyK" pour le trouver à partir de son identifieur de classe (CLSID, le nombre entre accolades) et déterminer s'il est bon ou nuisible. Dans la BHO List, 'X' signifie spyware et 'L' signifie bon.

    O3 - Barres d'outils d'IE

    Ce à quoi çà ressemble :

    O3 - Toolbar: &Yahoo! Companion - - C:\PROGRAM FILES\YAHOO!\COMPANION\YCOMP5_0_2_4.DLL
    O3 - Toolbar: Popup Eliminator - - C:\PROGRAM FILES\POPUP ELIMINATOR\PETOOLBAR401.DLL (file missing)
    O3 - Toolbar: rzillcgthjx - - C:\WINDOWS\APPLICATION DATA\CKSTPRLLNQUL.DLL

    Que faire :
    Si vous ne reconnaissez pas directement un nom de Browser Helper Object's, utilisez la "BHO & Toolbar List de TonyK" pour le trouver à partir de son identifieur de classe (CLSID, le nombre entre accolades) et déterminer s'il est bon ou nuisible. Dans la Toolbar List, 'X' signifie spyware et 'L' signifie bon.
    Si elle n'est pas dans la liste et que le nom ressemble à une chaine de caractères aléatoires, et que le fichier est dans le dossier 'Application Data' (comme le dernier exemple ci-dessus), c'est probablement Lop.com, et vous devez à coup sûr le faire réparer par HijackThis.


    O4 - Programmes chargés automatiquement -Base de Registre et dossier Démarrage
    Ce à quoi çà ressemble :

    O4 - HKLM\..\Run: [ScanRegistry] C:\WINDOWS\scanregw.exe /autorun
    O4 - HKLM\..\Run: [SystemTray] SysTray.Exe
    O4 - HKLM\..\Run: [ccApp] "C:\Program Files\Common Files\Symantec Shared\ccApp.exe"
    O4 - Startup: Microsoft Office.lnk = C:\Program Files\Microsoft Office\Office\OSA9.EXE
    O4 - Global Startup: winlogon.exe

    Que faire :
    Utilisez la Startup List de Pacman pour y trouver l'élément et déterminer s'il est bon ou nuisible.
    Si l'élément indique un programme situé dans le groupe Démarrage (comme le dernier élément ci-dessus), HijackThis ne pourra pas le corriger si ce programme est encore en mémoire. Utilisez le Gestionnaire des tâches de Windows (TASKMGR.EXE) pour stopper le processus avant de corriger.


    O5 - Options IE non visibles dans le Panneau de configuration

    Ce à quoi çà ressemble :

    O5 - control.ini: inetcpl.cpl=no

    Que faire :
    Sauf si vous ou votre administrateur système avez caché l'icône à bon escient dans le Panneau de configuration, faites réparer par HijackThis.


    O6 - Accès aux options IE restreints par l'Administrateur

    Ce à quoi çà ressemble :

    O6 - HKCU\Software\Policies\Microsoft\Internet Explorer\Restrictions present

    Que faire :
    Sauf si vous avez activé l'option "Lock homepage from changes" (verrouiller le changement de page de démarrage) dans Spybot S&D, ou si votre administrateur système l'a mise en place, faites réparer par HijackThis.

    O7 - Accès à Regedit restreints par l'Administrateur
    Ce à quoi çà ressemble :



    O7 - HKCU\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Policies\System, DisableRegedit=1

    Que faire :
    Toujours faire réparer par HijackThis, à moins que vous administrateur système ait mis cette restriction en place.

    O8 - Eléments additionnels du menu contextuel d'IE (clic droit)

    Ce à quoi çà ressemble :

    O8 - Extra context menu item: &Google Search -
    res://C:\WINDOWS\DOWNLOADED PROGRAM FILES\GOOGLETOOLBAR_EN_1.1.68-DELEON.DLL/cmsearch.html
    O8 - Extra context menu item: Yahoo! Search - file:///C:\Program Files\Yahoo!\Common/ycsrch.htm
    O8 - Extra context menu item: Zoom &In - C:\WINDOWS\WEB\zoomin.htm
    O8 - Extra context menu item: Zoom O&ut - C:\WINDOWS\WEB\zoomout.htm

    Que faire :
    Si vous ne reconnaissez pas le nom de l'élément dans le menu contextuel d'IE (clic droit), faites réparer par HijackThis.

    O9 - Boutons additionnels de la barre d'outils principale d'IE ou éléments additionnels du menu 'Outils' d'IE

    Ce à quoi çà ressemble :

    O9 - Extra button: Messenger (HKLM)
    O9 - Extra 'Tools' menuitem: Messenger (HKLM)
    O9 - Extra button: AIM (HKLM)

    Que faire :
    Si vous ne reconnaissez pas le nom du bouton ou de l'option du menu, faites réparer par HijackThis.

    O10 - Pirates de Winsock

    Ce à quoi çà ressemble :

    O10 - Hijacked Internet access by New.Net
    O10 - Broken Internet access because of LSP provider 'c:\progra~1\common~2\toolbar\cnmib.dll' missing
    O10 - Unknown file in Winsock LSP: c:\program files\newton knows\vmain.dll

    Que faire :
    Mieux vaut les réparer en utilisant LSPFix de Cexx.org, ou Spybot S&D de Kolla.de.
    Notez que les fichiers 'unknown' (inconnus) dans la pile LSP ne seront pas corrigés par HijackThis, par sécurité.



    O11 - Groupes additionnels de la fenêtre 'Avancé' des Options d'IE
    Ce à quoi çà ressemble :

    O11 - Options group: [CommonName] CommonName

    Que faire :
    Le seul pirate qui ajoute, jusqu'à maintenant, son propre groupe d'options à la fenêtre "Avancé" des options d'IE, est CommonName. Donc faites toujours corriger par HijackThis.

    O12 - Plugins d'IE
    Ce à quoi çà ressemble :

    O12 - Plugin for .spop: C:\Program Files\Internet Explorer\Plugins\NPDocBox.dll
    O12 - Plugin for .PDF: C:\Program Files\Internet Explorer\PLUGINS\nppdf32.dll

    Que faire :
    La plupart du temps, ils sont sains. Seul OnFlow ajoute un plugin dont vous ne voulez pas ici (.ofb).

    O13 - Piratage des DefaultPrefix d'IE (préfixes par défaut)

    Ce à quoi çà ressemble :

    O13 - DefaultPrefix: http://www.pixpox.com/cgi-bin/click.pl?url=
    O13 - WWW Prefix: http://prolivation.com/cgi-bin/r.cgi?
    O13 - WWW. Prefix: http://ehttp.cc/]http://ehttp.cc/?

    Que faire :
    Ceux-là sont toujours nuisibles. Faites réparer par HijackThis.



    O14 - Piratage de "Reset Web Settings" (réinitialisation de la configuration Web)

    Ce à quoi çà ressemble :

    O14 - IERESET.INF: START_PAGE_URL=http://www.searchalot.com

    Que faire :
    Si l'URL n'est pas celle de votre Fournisseur d'Accès à Internet, faites réparer par HijackThis.


    O15 - Sites indésirables de la Zone de confiance
    Ce à quoi çà ressemble :

    O15 - Trusted Zone: http://free.aol.com]http://free.aol.com
    O15 - Trusted Zone: *.coolwebsearch.com
    O15 - Trusted Zone: *.msn.com

    Que faire :
    La plupart du temps, seuls AOL et Coolwebsearch ajoutent en douce, des sites à la Zone de confiance. Si vous n'avez pas vous-même ajouté le domaine affiché, dans la Zone de confiance, faites réparer par HijackThis.


    O16 - Objets ActiveX (alias Downloaded Program Files - Fichiers programmes téléchargés)

    Ce à quoi çà ressemble :

    O16 - DPF: Yahoo! Chat - h ttp://us.chat1.yimg.com/us.yimg.com/i/chat/applet/c381/chat.cab
    O16 - DPF: (Shockwave Flash Object) - h ttp://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab

    Que faire :
    Si vous ne reconnaissez pas le nom de l'objet ou l'adresse à partir de laquelle il a été téléchargé, faites réparer par HijackThis. Si le nom ou l'URL contient des mots comme 'dialer', 'casino', 'free_plugin' etc., à coup sûr réparez.
    SpywareBlaster de Javacool a une immense base de données des objets ActiveX malicieux qui peuvent être utilisés pour vérifier les CLSID. (cliquez droit dans la liste pour utiliser la fonction de recherche.)


    O17 - Piratage du domaine Lop.com

    Ce à quoi çà ressemble :

    O17 - HKLM\System\CCS\Services\VxD\MSTCP: Domain = aoldsl.net
    O17 - HKLM\System\CCS\Services\Tcpip\Parameters: Domain = W21944.find-quick.com
    O17 - HKLM\Software\..\Telephony: DomainName = W21944.find-quick.com
    O17 - HKLM\System\CCS\Services\Tcpip\..\: Domain = W21944.find-quick.com
    O17 - HKLM\System\CS1\Services\Tcpip\Parameters: SearchList = gla.ac.uk
    O17 - HKLM\System\CS1\Services\VxD\MSTCP: NameServer = 69.57.146.14,69.57.147.175

    Que faire :
    Si le domaine n'est pas celui de votre FAI ou du réseau de votre entreprise, faites réparer par HijackThis. Même chose pour les 'SearchList'.
    Pour le 'NameServer' (serveur DNS), demandez à Google pour la ou les IP et çà sera facile de voir si c'est bon ou nuisible.


    O18 - Pirates de protocole et de protocoles additionnels

    Ce à quoi çà ressemble :

    O18 - Protocol: relatedlinks - - C:\PROGRA~1\COMMON~1\MSIETS\msielink.dll
    O18 - Protocol: mctp -
    O18 - Protocol hijack: http -

    Que faire :
    Seuls quelques pirates la ramène ici. Les néfates connus sont 'cn' (CommonName), 'ayb' (Lop.com) et 'relatedlinks' (Huntbar), vous devez les faire réparer par HijackThis.
    D'autres choses qu'on y voit sont non confirmés comme sains ou piratés par des spywares (par exemple le CLSID qui a été modifié). Dans ce dernier cas, faites réparer par HijackThis.


    O19 - Piratage de la feuille de style utilisateur

    Ce à quoi çà ressemble :

    O19 - User style sheet: c:\WINDOWS\Java\my.css

    Que faire :
    Dans le cas d'un ralentissement du navigateur et de popups fréquents, faites réparer cet élément par HijackThis s'il apparaît dans la liste. Cependant, à partir du moment où seulement Coolwebsearch (http://www.spywareinfo.com/~merijn/cwschronicles.html) fait ceci, il est mieux d'utiliser CWShredder pour le corriger.

    O20 - Valeur de Registre AppInit_DLLs en démarrage automatique

    Ce à quoi çà ressemble :

    O20 - AppInit_DLLs: msconfd.dll

    Que faire :
    Cette valeur de la base de Registre située dans HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\Windows charge une DLL en mémoire lorsque l'utilisateur se loggue, après quoi elle y reste jusqu'au logoff. Très peu de programmes réguliers l'utilise (Norton CleanSweep emploie APITRAP.DLL), le plus souvent elle est utilisée par des chevaux de Troie ou des pirates de navigateurs agressifs.
    Dans le cas de DLL 'cachée' se chargeant à partir de cette valeur de Registre (visible seulement quand on utilise la fonction d'édition de donnée binaire de Regedit), le nom de la dll peut être précédé d'un caractère 'pipe' | pour la rendre visible dans le log.

    O21 - Clé de Registre ShellServiceObjectDelayLoad en démarrage automatique
    Ce à quoi çà ressemble :

    O21 - SSODL - AUHOOK - - C:\WINDOWS\System\auhook.dll

    Que faire :
    C'est une méthode de lancement au démarrage non documentée, normalement utilisée par peu de composants système de Windows. Les éléments listés dans HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\ShellServiceObjectDelayLoad sont chargés par l'Explorateur au démarrage de Windows. HijackThis utilise une whitelist de plusieurs SSODL très courants, si bien que quand un élément est listé dans le log, il est inconnu et peut-être bien malicieux. A traiter avec une prudence extrême.

    O22 - Clé de Registre SharedTaskScheduler en démarrage automatique
    Ce à quoi çà ressemble :

    O22 - SharedTaskScheduler: (no name) - - c:\windows\system32\mtwirl32.dll

    Que faire :
    C'est une méthode de lancement au démarrage non documentée pour Windows NT/2000/XP seulement, qui est très rarement utilise. Jusqu'à présent, seul CWS.Smartfinder l'emploie. A traiter avec prudence.

    O23 - Services NT
    Ce à quoi çà ressemble :

    O23 - Service: Kerio Personal Firewall (PersFw) - Kerio Technologies - C:\Program Files\Kerio\Personal Firewall\persfw.exe

    Que faire :
    Il s'agit de la liste des services non Microsoft. Cette liste devrait être identique à celle affichée par Msconfig de Windows XP. Plusieurs chevaux de Troie utilisent un service de leur cru en plus d'autres programmes lancés au démarrage pour leur réinstallation. Le nom complet a habituellement une consonance impressionnante telle que 'Network Security Service', 'Workstation Logon Service' ou 'Remote Procedure Call Helper' mais le nom interne (entre parenthèses) est n'importe quoi comme 'O? 'ŽrtñåȲ$Ó'. La deuxième partie de la ligne est le propriétaire du fichier à la fin, comme vu dans les propriétés du fichier.
    Notez que la correction d'un élément O23 arrêtera seulement le service et le désactivera. Le service nécessitera d'être supprimé de la base de registre manuellement ou à l'aide d'un autre outil. Dans HijackThis 1.99.1 ou plus récente, le bouton 'Delete NT Service' de la section 'Misc Tools' peut être utilisé pour cela.




    Fri 24 Dec 10 @ 7:27 am

    Code Description
    ------------------------
    1 Fonction incorrecte.
    2 Le fichier spécifié est introuvable.
    3 Le chemin d'accès spécifié est introuvable.
    4 Le système ne peut pas ouvrir le fichier.
    5 Accès refusé.
    6 Descripteur non valide
    7 Les blocs de contrôle de mémoire ont été détruits.
    8 Espace insuffisant pour traiter cette commande.
    9 Adresse de bloc de contrôle de stockage non valide.
    10 Environnement incorrect.
    11 Tentative de chargement d'un programme de format incorrect.
    12 Code d'accès non valide.
    13 Données non valides.
    14 Mémoire insuffisante pour cette opération.
    15 Le lecteur spécifié est introuvable.
    16 Impossible de supprimer le répertoire.
    17 Impossible de déplacer le fichier vers un lecteur de disque différent.
    18 Il n'y a plus de fichier.
    19 Média protégé en écriture.
    20 Le périphérique spécifié est introuvable.
    21 Le périphérique n'est pas prêt.
    22 Le périphérique ne reconnaît pas la commande.
    23 Erreur de données (contrôle de redondance cyclique).
    24 Le programme a émis une commande de longueur incorrecte.
    25 Le lecteur ne trouve pas de zone ou de piste spécifique sur le disque.
    26 Impossible d'accéder au disque ou à la disquette spécifié.
    27 Le lecteur ne trouve pas le secteur demandé.
    28 L'imprimante n'a plus de papier.
    29 Écriture impossible sur le périphérique spécifié.
    30 Lecture impossible sur le périphérique spécifié.
    31 Un périphérique attaché au système ne fonctionne pas correctement.
    32 Le processus ne peut pas accéder au fichier car ce fichier est utilisé par un autre processus.
    33 Le processus ne peut pas accéder au fichier car un autre processus en a verrouillé une partie.
    34 Le lecteur ne contient pas la bonne disquette. Insérez xxx (numéro de série de volume : xxx) dans le lecteur xxx.
    36 Trop de fichiers ouverts pour un partage.
    38 Fin de fichier atteinte.
    39 Le disque est plein.
    50 Cette demande n'est pas prise en charge.
    51 Windows ne peut pas trouver le chemin d'accès réseau. Vérifiez que le chemin d'accès réseau est correct et que l'ordinateur de destination n'est pas occupé ou désactivé. Si Windows ne peut toujours pas trouver le chemin d'accès réseau, contactez votre administrateur réseau.
    52 Vous n'étiez pas connecté car il y avait un nom en double sur le réseau. Allez dans Système dans le Panneau de configuration et modifiez le nom de l'ordinateur et essayez à nouveau.
    53 Le chemin réseau n'a pas été trouvé.
    54 Le réseau est occupé.
    55 La ressource ou le périphérique réseau spécifié n'est plus disponible.
    56 La limite de commandes NetBIOS a été atteinte.
    57 Une erreur de carte réseau s'est produite.
    58 Le serveur spécifié ne peut pas exécuter l'opération demandée.
    59 Erreur réseau inattendue.
    60 La carte distante n'est pas compatible.
    61 La file d'attente de l'imprimante est saturée.
    62 Le serveur ne dispose pas de suffisamment d'espace pour stocker le fichier à imprimer.
    63 Votre fichier en attente d'impression a été supprimé.
    64 Le nom réseau spécifié n'est plus disponible.
    65 Accès au réseau refusé.
    66 Le type de ressource réseau est incorrect.
    67 Nom de réseau introuvable.
    68 La limite de nom pour la carte réseau de l'ordinateur local a été dépassée.
    69 Dépassement de la limite de sessions NetBIOS.
    70 Le serveur distant a été suspendu ou se trouve en phase de démarrage.
    71 Il n'est plus possible d'établir une connexion avec cet ordinateur distant en ce moment car il y a déjà autant de connexions que l'ordinateur peut en accepter.
    72 L'imprimante ou le périphérique disque spécifié a été suspendu.
    80 Le fichier existe.
    82 Impossible de créer le répertoire ou le fichier.
    83 Échec sur l'interruption 24.
    84 Mémoire insuffisante pour traiter cette demande.
    85 Nom de périphérique local déjà utilisé.
    86 Le mot de passe réseau spécifié est incorrect.
    87 Paramètre incorrect.
    88 Erreur lors de l'écriture sur le réseau.
    89 Le système ne peut pas exécuter un autre processus en ce moment.
    100 Impossible de créer un autre sémaphore système.
    101 Un autre processus possède le sémaphore exclusif.
    102 Le sémaphore est établi et ne peut pas être fermé.
    103 Le sémaphore ne peut pas être rétabli.
    104 Impossible de demander des sémaphores exclusifs lors d'une interruption.
    105 Ce sémaphore n'a plus de propriétaire.
    106 Insérez la disquette destinée au lecteur xxx.
    107 Le programme s'est arrêté car vous n'avez pas inséré d'autre disquette.
    108 Le disque est soit en cours d'utilisation, soit verrouillé par un autre processus.
    109 Le canal de communication a été fermé.
    110 Impossible d'ouvrir le périphérique ou le fichier spécifié.
    111 Nom de fichier trop long.
    112 Espace insuffisant sur le disque.
    113 Il n'y a plus d'identificateur de fichier interne disponible.
    114 L'identificateur interne de fichier cible est incorrect.
    117 L'appel IOCTL émis par l'application n'est pas correct.
    118 La valeur du paramètre de vérification durant l'écriture est incorrecte.
    119 Le système ne prend pas en charge la commande demandée.
    120 Cette fonction n'est pas prise en charge par le système.
    121 Le délai de temporisation de sémaphore a expiré.
    122 La zone de données passée à un appel système est insuffisante.
    123 Syntaxe du nom de fichier, de répertoire ou de volume incorrecte.
    124 Niveau d'appel système incorrect.
    125 Le disque n'a pas de nom de volume.
    126 Le module spécifié est introuvable.
    127 La procédure spécifiée est introuvable.
    128 Il n'y a pas de processus enfant à attendre.
    129 L'application xxx ne peut être exécutée en mode Win32.
    130 Tentative d'utilisation d'un descripteur de fichier sur une partition de disque ouverte pour une opération différente d'une E/S disque brute.
    131 Tentative de déplacement du pointeur de fichier avant le début du fichier.
    132 Impossible d'établir le pointeur de fichier sur le périphérique ou le fichier spécifié.
    133 Les commandes JOIN ou SUBST ne peuvent pas être utilisées pour un lecteur qui contient déjà des lecteurs joints.
    134 Tentative d'utilisation d'une commande JOIN ou SUBST sur un lecteur qui a déjà été joint.
    135 Tentative d'utilisation d'une commande JOIN ou SUBST sur un lecteur qui a déjà été substitué.
    136 Le système a tenté de supprimer la jointure d'un lecteur non joint.
    137 Le système a tenté de supprimer la substitution d'un lecteur non substitué.
    138 Le système a tenté de joindre un lecteur à un répertoire stocké sur un lecteur joint.
    139 Le système a tenté de substituer un lecteur à un répertoire stocké sur un lecteur substitué.
    140 Le système a tenté de joindre un lecteur à un répertoire stocké sur un lecteur substitué.
    141 Le système a tenté de substituer un lecteur à un répertoire stocké sur un lecteur joint.
    142 Opération JOIN ou SUBST impossible maintenant.
    143 Le système ne peut pas joindre ou substituer un lecteur à un répertoire sur ce même lecteur.
    144 Le répertoire n'est pas un sous-répertoire du répertoire racine.
    145 Le répertoire n'est pas vide.
    146 Le chemin spécifié est utilisé dans une substitution.
    147 Ressources insuffisantes pour traiter cette commande.
    148 Impossible d'utiliser maintenant le chemin spécifié.
    149 Tentative de jointure ou de substitution d'un lecteur dont un répertoire est la cible d'une substitution antérieure.
    150 Soit les informations de trace du système n'ont pas été spécifiées dans votre fichier CONFIG.SYS, soit la trace est interdite.
    151 Le nombre d'événements sémaphore spécifié pour DosMuxSemWait n'est pas correct.
    152 DosMuxSemWait ne s'est pas exécuté. Trop de sémaphores ont déjà été établis.
    153 Liste DosMuxSemWait incorrecte.
    154 Le nom de volume entré dépasse le nombre limite de caractères du système de fichiers de destination.
    155 Impossible de créer une autre thread.
    156 Le processus destinataire a refusé le signal.
    157 Le segment est déjà abandonné et ne peut être verrouillé.
    158 Segment déjà déverrouillé.
    159 L'adresse de l'ID de thread est incorrecte.
    160 Un ou plusieurs arguments sont incorrects.
    161 Le chemin d'accès spécifié n'est pas valide.
    162 Un signal est déjà en attente.
    164 Le système ne peut pas créer davantage de threads.
    167 Impossible de verrouiller une partie d'un fichier.
    170 La ressource demandée est en cours d'utilisation.
    173 Aucune requête de verrouillage n'était en attente pour la région d'annulation.
    174 Le système de fichiers n'autorise pas les modifications atomiques du type de verrou.
    180 Le système a détecté un numéro de segment incorrect.
    182 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter xxx.
    183 Impossible de créer un fichier déjà existant.
    186 L'indicateur passé est incorrect.
    187 Le nom de sémaphore système spécifié n'a pas été trouvé.
    188 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter xxx.
    189 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter xxx.
    190 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter xxx.
    191 Impossible d'exécuter xxx en mode Win32.
    192 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter xxx.
    193 xxx n'est pas une application Win32 valide.
    194 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter xxx.
    195 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter xxx.
    196 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter ce programme d'application.
    197 Actuellement, le système d'exploitation n'est pas configuré pour exécuter cette application.
    198 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter xxx.
    199 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter ce programme d'application.
    200 Le segment code ne peut pas être supérieur ou égal à 64 Ko.
    201 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter xxx.
    202 Le système d'exploitation ne peut pas exécuter xxx.
    203 Le système n'a pas trouvé l'option d'environnement spécifiée.
    205 Aucun processus dans la sous-arborescence de la commande n'a un manipulateur de signal.
    206 Nom de fichier ou extension trop long.
    207 La pile de l'anneau 2 est actuellement utilisée.
    208 Les caractères génériques (* ou ?) ont été spécifiés de manière incorrecte ou en trop grand nombre.
    209 Le signal à inscrire est incorrect.
    210 Le manipulateur de signal ne peut être établi.
    212 Le segment est verrouillé et ne peut être réaffecté.
    214 Trop de modules de liaison dynamique sont attachés à ce programme ou à ce module de liaison dynamique.
    215 Impossible d'imbriquer les appels de LoadModule.
    216 Le fichier image xxx est valide, mais il est pour un type d'ordinateur différent de celui de l'ordinateur actuel.
    230 L'état du canal de communication n'est pas valide.
    231 Toutes les instances des canaux de communication sont occupées.
    232 Le canal de communication est sur le point d'être fermé.
    233 Il n'y a pas de processus à l'autre extrémité du canal.
    234 Plus de données sont disponibles .
    240 La session a été annulée.
    254 Le nom d'attribut étendu (EA) spécifié n'était pas valide.
    255 Les attributs étendus (EA) sont incohérents.
    258 Dépassement du délai d'attente.
    259 Aucune donnée n'est disponible.
    266 Les fonctions de copie ne peuvent pas être utilisées.
    267 Le nom de répertoire est incorrect.
    275 Les attributs étendus (EA) ne tiennent pas dans le tampon.
    276 Le fichier d'attributs étendus sur le système de fichiers monté est endommagé.
    277 Le fichier de la table des attributs étendus (EA) est plein.
    278 Le descripteur d'attributs étendus (EA) spécifié n'est pas valide.
    282 Le système de fichiers monté n'autorise pas les attributs étendus.
    288 Tentative de libération d'un mutex dont l'appelant n'est pas propriétaire.
    298 Un sémaphore a subi trop d'inscriptions.
    299 Seule une partie d'une requête ReadProcessMemory ou WriteProcessMemory a été effectuée.
    300 La requête oplock est refusée.
    301 Un accusé de réception oplock non valide a été reçu par le système.
    302 Le volume est trop fragmenté pour terminer cette opération.
    303 Le fichier ne peut pas être ouvert car il est en cours de suppression.
    317 Le texte du message associé au numéro 0xxxx est introuvable dans le fichier de messages pour xxx.
    487 Tentative d'accès à une adresse non valide.
    534 Résultat arithmétique dépassant 32 bits.
    535 Il y a un processus à l'autre extrémité du canal.
    536 Le système attend qu'un processus ouvre l'autre extrémité du canal.
    994 L'accès à l'attribut étendu (EA) a été refusé.
    995 L'opération d'entrée/sortie a été abandonnée en raison de l'arrêt d'une thread ou à la demande d'une application.
    996 L'événement d'entrée/sortie avec chevauchement n'est pas dans un état signalé.
    997 Une opération d'entrée/sortie avec chevauchement est en cours d'exécution.
    998 L'accès à cet emplacement de la mémoire n'est pas valide.
    999 Erreur lors d'une opération de pagination.
    1001 Récurrence trop profonde ; la pile a débordé.
    1002 La fenêtre ne peut pas agir sur le message envoyé.
    1003 Impossible d'accomplir cette fonction.
    1004 Indicateurs non valides.
    1005 Le volume ne contient pas de système de fichiers connu. Vérifiez si tous les pilotes de système de fichiers nécessaires sont chargés et si le volume n'est pas endommagé.
    1006 Le fichier ouvert n'est plus valide car le volume qui le contient a été endommagé de manière externe.
    1007 L'opération demandée ne peut pas s'accomplir en mode plein écran.
    1008 Tentative de référence à un jeton qui n'existe pas.
    1009 Le Registre de configuration est endommagé.
    1010 Clé du Registre de configuration non valide.
    1011 Impossible d'ouvrir la clé du Registre de configuration.
    1012 Impossible de lire la clé du Registre de configuration.
    1013 Impossible d'écrire la clé du Registre de configuration.
    1014 Un des fichiers dans la base de données du Registre a dû être restauré au moyen d'un journal ou d'une copie. La restauration a réussi.
    1015 Le Registre est endommagé. La structure d'un des fichiers contenant des données du Registre ou l'image de la mémoire système du fichier sont endommagées, ou le fichier ne peut être trouvé car une copie ou un journal sont absents ou endommagés.
    1016 Une opération d'E/S démarrée par le Registre a échoué irrémédiablement. Le Registre n'a pas pu lire ni écrire les informations de l'un des fichiers contenant son image système, ni vider ce fichier.
    1017 Le système a tenté de charger ou de restaurer un fichier dans le Registre, mais le fichier spécifié n'a pas un format de fichier du Registre.
    1018 Tentative d'opération non autorisée sur une clé du Registre marquée pour suppression.
    1019 Le système n'a pas pu allouer l'espace demandé dans un journal du Registre.
    1020 Impossible de créer un lien symbolique dans une clé du Registre qui a déjà des sous-clés ou des valeurs.
    1021 Impossible de créer une sous-clé stable sous une clé parente volatile.
    1022 Une requête de notification de changement est en cours d'achèvement et une information n'est pas retournée dans le tampon de l'appelant. L'appelant doit énumérer les fichiers pour détecter les changements.
    1051 Un ordre d'arrêt a été envoyé à un service dont plusieurs autres services en cours d'exécution dépendent.
    1052 La commande demandée n'est pas valide pour ce service.
    1053 Le service n'a pas répondu assez vite à la demande de lancement ou de contrôle.
    1054 Une thread n'a pas pu être créé pour le service.
    1055 La base de données des services est verrouillée.
    1056 Une instance du service s'exécute déjà.
    1057 Le nom de compte n'est pas valide ou n'existe pas, ou le mot de passe n'est pas valide pour le nom de compte spécifié.
    1058 Le service ne peut pas être démarré parce qu'il est désactivé ou qu'aucun périphérique activé ne lui est associé.
    1059 Spécification d'une dépendance circulaire de services.
    1060 Le service spécifié n'existe pas en tant que service installé.
    1061 Le service ne peut pas accepter des commandes en ce moment.
    1062 Le service n'a pas été démarré.
    1063 Le processus de service n'a pas pu se connecter au contrôleur de service.
    1064 Une exception s'est produite dans le service lors du traitement de la commande.
    1065 La base de données spécifiée n'existe pas.
    1066 Le service a renvoyé un code d'erreur qui lui est spécifique.
    1067 Le processus s'est arrêté inopinément.
    1068 Le service ou le groupe de dépendance n'a pas pu démarrer.
    1069 L'échec d'une ouverture de session a empêché le démarrage du service.
    1070 Après démarrage, le service s'est arrêté dans un état d'attente.
    1071 Le verrou de base de données des services spécifié n'est pas valide.
    1072 Le service spécifié a été marqué pour suppression.
    1073 Le service spécifié existe déjà.
    1074 Le système s'exécute actuellement en utilisant la dernière configuration correcte connue.
    1075 Le service de dépendance n'existe pas ou a été marqué pour suppression.
    1076 Le démarrage actuel a déjà été accepté pour une utilisation en tant que dernière configuration correcte connue.
    1077 Aucune tentative de lancement du service n'a eu lieu depuis le dernier démarrage.
    1078 Ce nom est déjà utilisé en tant que nom de service ou nom de service pour l'affichage.
    1079 Le compte spécifié pour ce service est différent du compte spécifié pour d'autres services s'exécutant dans le même processus.
    1080 Des actions d'échec ne peuvent être définies que pour des services Win32, pas pour des pilotes.
    1081 Ce service s'exécute dans le même processus que le Gestionnaire de contrôle de service. Pour cette raison, le Gestionnaire de contrôle de service ne peut agir si ce processus du service se termine de manière inattendue.
    1082 Aucun programme de récupération n'a été configuré pour ce service.
    1083 Le programme dans lequel ce service doit s'exécuter n'implémente pas le service.
    1084 Ce service ne peut pas être démarré en mode sans échec
    1100 La fin de bande physique a été atteinte.
    1101 Une marque de fichier a été atteinte lors d'un accès à la bande.
    1102 Rencontre du début de bande ou de partition.
    1103 La fin d'un groupe de fichiers a été atteinte lors d'un accès à la bande.
    1104 Plus de données sur la bande.
    1105 Impossible de partitionner la bande.
    1106 La taille de bloc actuelle est incorrecte pour un accès à une nouvelle bande d'une partition multivolume.
    1107 Informations de partition de bande introuvables lors du chargement d'une bande.
    1108 Impossible de verrouiller le mécanisme d'éjection du média.
    1109 Impossible de décharger le média.
    1110 Le média utilisé dans le lecteur a peut-être changé.
    1111 Le bus E/S a été réinitialisé.
    1112 Pas de média dans le lecteur .
    1113 Il n'y a pas de mappage pour le caractère Unicode dans la page de codes multioctet cible.
    1114 Une routine d'initialisation d'une librairie dynamique (DLL) a échoué.
    1115 Un arrêt système est en cours.
    1116 Le système n'étant pas en cours d'arrêt, il est impossible d'annuler l'arrêt du système.
    1117 Impossible de satisfaire à la demande en raison d'une erreur de périphérique d'E/S.
    1118 Échec de l'initialisation de périphérique série. Le pilote série sera déchargé.
    1119 Impossible d'ouvrir un périphérique qui partageait une interruption (IRQ) avec d'autres périphériques. Au moins un des autres périphériques utilisant cette IRQ était déjà ouvert.
    1120 Une opération d'entrée/sortie série a été achevée par une autre écriture sur le port série port. (Le compteur IOCTL_SERIAL_XOFF_COUNTER a atteint zéro.)
    1121 Une opération d'entrée/sortie série a été achevée car le délai d'attente a expiré. (Le compteur IOCTL_SERIAL_XOFF_COUNTER n'a pas atteint zéro.)
    1122 Aucune marque d'adresse d'ID n'a été trouvée sur la disquette.
    1123 Discordance entre le champ d'ID de secteur de la disquette et l'adresse de piste du contrôleur du lecteur de disquette.
    1124 Le contrôleur de disquette a signalé une erreur non reconnue par le pilote de lecteur de disquette.
    1125 Le contrôleur du lecteur de disquettes a renvoyé des résultats incohérents dans ses registres.
    1126 Lors d'un accès au disque dur, une opération de recalibrage a échoué malgré plusieurs essais.
    1127 Lors d'un accès au disque dur, une opération disque a échoué malgré plusieurs essais.
    1128 Lors d'un accès au disque dur, une réinitialisation nécessaire du contrôleur de disque s'est avérée impossible.
    1129 Rencontre de la fin de bande physique.
    1130 Mémoire insuffisante sur le serveur pour traiter cette commande.
    1131 Une étreinte fatale potentielle a été détectée.
    1132 L'adresse de base ou l'offset dans le fichier n'est pas aligné correctement.
    1140 Une tentative de modification de l'état de l'alimentation du système s'est heurtée au veto d'une autre application ou d'un autre pilote.
    1141 Le BIOS a tenté vainement de modifier l'état de l'alimentation du système.
    1142 Une tentative de création d'un nombre de liens supérieur au nombre maximal autorisé par le système de fichiers a été effectuée.
    1150 Le programme spécifié nécessite une version de Windows plus récente.
    1151 Le programme spécifié n'est pas un programme Windows ou MS-DOS.
    1152 Impossible de démarrer plusieurs instances du programme spécifié.
    1153 Le programme spécifié a été écrit pour une version antérieure de Windows.
    1154 Une des librairies nécessaires à l'exécution de cette application est endommagée.
    1155 Aucune application n'est associée au fichier spécifié pour cette opération.
    1156 Une erreur s'est produite lors de l'envoi de la commande à l'application.
    1157 Une des librairies nécessaires à l'exécution de cette application n'a pu être trouvée.
    1158 Le processus actuel a utilisé tout son lot alloué par le système de descripteurs pour les objets du Gestionnaire de fenêtre.
    1159 Le message ne peut être utilisé qu'avec des opérations synchrones.
    1160 L'élément source indiqué n'a pas de média.
    1161 L'élément destination indiqué contient déjà un média.
    1162 L'élément indiqué n'existe pas.
    1163 L'élément indiqué fait partir d'un magazine qui n'est pas présent.
    1164 Le périphérique indiqué nécessite une réinitialisation en raison d'erreurs matérielles.
    1165 Le périphérique a indiqué qu'un nettoyage est requis avant que d'autres opérations ne soient tentées.
    1166 Le périphérique a indiqué que sa porte est ouverte.
    1167 Le périphérique n'est pas connecté.
    1168 Élément introuvable.
    1169 Aucune correspondance pour la clé indiquée dans l'index.
    1170 L'ensemble des propriétés spécifiées n'existe pas sur l'objet.
    1171 Le point passé à GetMouseMovePoints n'est pas dans la mémoire tampon.
    1172 Le service de traçage (station de travail) n'est pas en cours d'exécution.
    1173 L'identificateur de volume n'a pas pu être trouvé.
    1175 Impossible de supprimer le fichier à remplacer.
    1176 Impossible de déplacer le fichier de remplacement vers le fichier à remplacer. Le fichier à remplacer a conservé son nom d'origine.
    1177 Impossible de déplacer le fichier de remplacement vers le fichier à remplacer. Le fichier à remplacer a été renommé en utilisant le nom de sauvegarde.
    1178 Le journal de modification du volume est en cours de suppression.
    1179 Le journal de modification du volume n'est pas actif.
    1180 Un fichier a été trouvé, mais il ne s'agit peut-être pas du bon fichier.
    1181 L'entrée du journal a été supprimée du journal.
    1200 Le nom de périphérique spécifié n'est pas valide.
    1201 Le périphérique n'est pas connecté actuellement, mais il s'agit d'une connexion mémorisée.
    1202 Le nom de périphérique local a une connexion mémorisée sur une autre ressource réseau.
    1203 Aucun logiciel réseau n'a accepté le chemin réseau fourni.
    1204 Le nom de logiciel réseau spécifié n'est pas valide.
    1205 Impossible d'ouvrir le profil de connexions réseau.
    1206 Le profil de connexions réseau est endommagé.
    1207 Impossible d'énumérer un objet qui n'est pas un conteneur.
    1208 Une erreur étendue s'est produite.
    1209 Le format du nom de groupe spécifié n'est pas valide.
    1210 Le format du nom d'ordinateur spécifié n'est pas valide.
    1211 Le format du nom d'événement spécifié n'est pas valide.
    1212 Le format du nom de domaine spécifié n'est pas valide.
    1213 Le format du nom de service spécifié n'est pas valide.
    1214 Le format du nom réseau spécifié n'est pas valide.
    1215 Le format du nom de partage spécifié n'est pas valide.
    1216 Le format du mot de passe spécifié n'est pas valide.
    1217 Le format du nom de message spécifié n'est pas valide.
    1218 Le format de la destination de message spécifiée n'est pas valide.
    1219 Plusieurs connexions à un serveur ou à une ressource partagée par le même utilisateur, en utilisant plus d'un nom utilisateur, ne sont pas autorisées. Supprimez toutes les connexions précédentes au serveur ou à la ressource partagée et recommencez.
    1220 Une tentative d'établissement de session avec un serveur réseau a eu lieu alors que le nombre maximal de sessions sur ce serveur était déjà dépassé.
    1221 Le nom du groupe de travail ou de domaine est déjà utilisé par un autre ordinateur sur le réseau.
    1222 Soit il n'y a pas de réseau, soit le réseau n'a pas démarré.
    1223 L'opération a été annulée par l'utilisateur.
    1224 L'opération demandée n'a pu s'accomplir sur un fichier ayant une section mappée utilisateur ouverte.
    1225 Le système distant a refusé la connexion réseau.
    1226 La connexion réseau a été fermée gracieusement.
    1227 Le point de terminaison du transport réseau a déjà une adresse qui lui est associée.
    1228 Une adresse n'a pas encore été associée au point de terminaison du réseau.
    1229 Une opération a été tentée sur une connexion réseau qui n'existe pas.
    1230 Une opération incorrecte a été tentée sur une connexion réseau active.
    1231 L'emplacement réseau ne peut pas être atteint. Pour obtenir des informations concernant la résolution des problèmes du réseau, consultez l'aide de Windows.
    1232 L'emplacement réseau ne peut pas être atteint. Pour obtenir des informations concernant la résolution des problèmes du réseau, consultez l'aide de Windows.
    1233 L'emplacement réseau ne peut pas être atteint. Pour obtenir des informations concernant la résolution des problèmes du réseau, consultez l'aide de Windows.
    1234 Aucun service n'opère sur le point de terminaison du réseau de destination du système distant.
    1235 La requête a été interrompue.
    1236 La connexion réseau a été arrêtée par le système local.
    1237 L'opération n'a pas pu être terminée. Un nouvel essai doit être effectué.
    1238 Une connexion au serveur n'a pas pu être effectuée car le nombre maximal de connexions simultanées a été atteint.
    1239 Tentative d'ouverture de session pendant un créneau horaire ou un jour non autorisé pour ce compte.
    1240 Le compte n'est pas autorisé à se connecter depuis cette station.
    1241 L'adresse réseau n'a pas pu être utilisée pour l'opération requise.
    1242 Le service est déjà inscrit.
    1243 Le service spécifié n'existe pas.
    1244 L'opération demandée n'a pas été effectuée car l'utilisateur n'a pas été authentifié.
    1245 L'opération demandée n'a pas été effectuée car l'utilisateur n'est pas connecté au réseau. Le service spécifié n'existe pas.
    1246 Continuer le travail en cours.
    1247 Tentative de réalisation d'une opération d'initialisation alors que l'initialisation a déjà eu lieu.
    1248 Aucun périphérique supplémentaire disponible .
    1249 Le site spécifié n'existe pas.
    1250 Un contrôleur de domaine avec le nom spécifié existe déjà.
    1251 Cette opération n'est prise en charge que lorsque vous êtes connecté au serveur.
    1252 La structure de la stratégie de groupe devrait appeler l'extension même lorsqu'il n'y a pas de modification.
    1253 L'utilisateur spécifié ne possède pas un profil valide.
    1254 Cette opération n'est pas prise en charge sur un serveur Microsoft Small Business
    1255 Le serveur est en cours d'arrêt.
    1256 Le système distant n'est pas disponible. Pour obtenir des informations à propos du dépannage réseau, consulter l'Aide Windows.
    1257 L'identificateur de sécurité fourni ne provient pas d'un compte de domaine.
    1258 L'identificateur de sécurité fourni n'a pas de composant de domaine.
    1259 Le dialogue AppHelp a été annulé ce qui empêche le démarrage de l'application.
    1260 Windows ne peut pas ouvrir ce programme car il en a été empêché par une stratégie de restriction logicielle. Pour plus d'informations, ouvrez le journal d'évènements ou contactez votre administrateur système.
    1261 Un programme tente d'utiliser une valeur de Registre non valide, normalement causée par un Registre non initialisé. Cette erreur est spécifique aux systèmes Itanium.
    1262 Le partage est actuellement hors ligne ou n'existe pas.
    1263 Le protocole Kerberos a rencontré une erreur lors de la validation du certificat KDC pendant l'ouverture de session par carte à puce.
    1264 Le protocole Kerberos a rencontré une erreur lors de la tentative d'utilisation du sous-système de la carte à puce.
    1265 Le système a détecté une tentative potentielle d'atteinte à la sécurité. Vérifiez que vous pouvez contacter le serveur qui vous a authentifié.
    1266 The smartcard certificate used for authentication has been revoked. Please contact your system administrator. There may be additional information in the event log.
    1267 An untrusted certificate authority was detected While processing the smartcard certificate used for authentication. Please contact your system administrator.
    1268 The revocation status of the smartcard certificate used for authentication could not be determined. Please contact your system administrator.
    1269 The smartcard certificate used for authentication was not trusted. Please contact your system administrator.
    1270 The smartcard certificate used for authentication has expired. Please contact your system administrator.
    1271 L'ordinateur était verrouillé et ne peut pas être arrêté sans l'option forcer.
    1273 Un rappel d'application définie a renvoyé des données non valides au moment de l'appel .
    1274 La structure de stratégie de groupe devrait appeler l'extension dans l'actualisation de la stratégie en premier plan synchrone.
    1275 Le chargement du pilote a été bloqué
    1276 Une bibliothèque de lien dynamique (DLL) faisait référence à un module qui n'est ni une DLL ni l'image exécutable d'un processus.
    1300 L'appelant ne bénéficie pas de tous les privilèges référencés.
    1301 Un mappage entre des noms de comptes et des ID de sécurité n'a été effectué.
    1302 Aucune limite de quotas système n'a été définie spécifiquement pour ce compte.
    1303 Aucune clé de cryptage n'est disponible. Une clé de cryptage connue a été renvoyée.
    1304 Le mot de passe est trop complexe pour être converti en un mot de passe LAN Manager. Le mot de passe LAN Manager renvoyé est une chaîne nulle.
    1305 Numéro de version inconnu.
    1306 Indique deux numéros de version incompatibles.
    1307 Cet ID de sécurité ne peut être défini en tant que propriétaire de cet objet.
    1308 Cet ID de sécurité ne peut être défini en tant que groupe principal d'un objet.
    1309 Une thread qui n'utilise pas actuellement l'identité d'un client a tenté d'agir sur un jeton d'emprunt d'identité.
    1310 Le groupe ne peut être désactivé.
    1311 Aucun serveur d'accès n'est actuellement disponible pour traiter la demande d'ouverture de session.
    1312 Une ouverture de session spécifiée n'existe pas. Elle est peut-être déjà terminée.
    1313 Un privilège spécifié n'existe pas.
    1314 Le client ne dispose pas d'un privilège nécessaire.
    1315 Le nom fourni n'est pas un nom de compte formé correctement.
    1316 L'utilisateur spécifié existe déjà.
    1317 L'utilisateur spécifié n'existe pas.
    1318 Le groupe spécifié existe déjà.
    1319 Le groupe spécifié n'existe pas.
    1320 Soit le compte d'utilisateur spécifié est déjà membre du groupe spécifié, soit il est impossible de supprimer le groupe spécifié car il contient un membre.
    1321 Le compte d'utilisateur spécifié n'est pas membre du groupe spécifié.
    1322 Vous ne pouvez pas désactiver ou supprimer le dernier compte administratif qui reste.
    1323 Impossible de mettre à jour le mot de passe. La valeur fournie en tant que mot de passe actuel est incorrecte.
    1324 Impossible de mettre à jour le mot de passe. Le nouveau mot de passe fourni contient des valeurs non permises dans les mots de passe.
    1325 Impossible de mettre à jour le mot de passe. La valeur fournie par le nouveau mot de passe ne respecte pas les spécifications de longueur, de complexité ou d'historique du domaine.
    1326 Échec d'ouverture de session : nom d'utilisateur inconnu ou mot de passe incorrect.
    1327 Échec d'ouverture de session : restriction de compte d'utilisateur. Des raisons possibles sont des mots de passe vides n'étant pas autorisés, des restrictions sur les heures d'ouverture de session ou une restriction de stratégie a été appliquée.
    1328 Échec d'ouverture de session : violation de restriction des heures d'accès.
    1329 Échec d'ouverture de session : utilisateur non autorisé à ouvrir une session sur cet ordinateur.
    1330 Échec d'ouverture de session : le mot de passe du compte spécifié a expiré.
    1331 Échec d'ouverture de session : compte actuellement désactivé.
    1332 Le mappage entre les noms de compte et les ID de sécurité n'a pas été effectué.
    1333 Trop d'identificateurs d'utilisateur local (LUID) ont été demandés en même temps.
    1334 Il n'y a plus d'identificateur d'utilisateur local (LUID) disponible.
    1335 La partie sous-autorité d'un ID de sécurité n'est pas valide pour cet usage particulier.
    1336 Structure de liste de contrôle de l'accès (ACL) non valide.
    1337 Structure d'ID de sécurité non valide.
    1338 Structure de descripteur de sécurité non valide.
    1340 Impossible de construire la liste de contrôle d'accès (ACL) ou la rubrique de contrôle d'accès (ACE) héritées.
    1341 Le serveur est actuellement désactivé.
    1342 Le serveur est actuellement activé.
    1343 La valeur fournie n'est pas valide pour une autorité d'identificateur.
    1344 Il n'y a plus de mémoire disponible pour les mises à jour des informations de sécurité.
    1345 Les attributs spécifiés ne sont pas valides ou sont incompatibles avec les attributs définis pour le groupe dans son ensemble.
    1346 Soit un niveau d'emprunt d'identité requis n'a pas été fourni, soit le niveau d'emprunt d'identité fourni n'est pas valide.
    1347 Impossible d'ouvrir un jeton de sécurité d'un niveau anonyme.
    1348 La catégorie d'informations de validation demandée n'est pas valide.
    1349 Le type du jeton est inadéquat pour ce genre d'utilisation.
    1350 Impossible d'accomplir une opération de sécurité sur un objet auquel aucune sécurité n'est associée.
    1351 Les informations de configuration n'ont pas pu être lues sur le contrôleur de domaine car l'ordinateur n'est pas disponible ou l'accès a été refusé.
    1352 Le serveur SAM (gestionnaire de comptes de sécurité) ou LSA (autorité de sécurité locale) n'était pas dans l'état approprié pour réaliser l'opération de sécurité.
    1353 Le domaine n'était pas dans l'état adéquat pour accomplir l'opération de sécurité.
    1354 Cette opération n'est permise que pour le contrôleur principal du domaine.
    1355 Le domaine spécifié n'existe pas ou n'a pas pu être contacté.
    1356 Le domaine spécifié existe déjà.
    1357 Tentative de dépassement du nombre maximal de domaines par serveur.
    1358 L'opération demandée est impossible en raison d'une défaillance irrémédiable du média ou de l'altération d'une structure de données sur le disque.
    1359 Une erreur interne s'est produite.
    1360 Des types d'accès génériques qui auraient déjà dû être mappés sur des types d'accès non génériques ont été rencontrés dans un masque d'accès.
    1361 Un descripteur de sécurité n'est pas au bon format (absolu ou auto-relatif).
    1362 Seuls les processus d'ouverture de session peuvent utiliser l'action demandée. Le processus appelant ne s'est pas inscrit en tant que processus d'ouverture de session.
    1363 Impossible d'ouvrir une nouvelle session avec une ID déjà utilisé.
    1364 Un package d'authentification spécifié est inconnu.
    1365 La session ouverte n'est pas compatible avec l'opération demandée.
    1366 L'ID d'ouverture de session est déjà utilisé.
    1367 Une demande d'ouverture de session contient une valeur de type de connexion non valide.
    1368 Impossible d'emprunter une identité en utilisant un canal de communication nommé tant qu'aucune donnée n'a été lue dans ce canal.
    1369 L'état de transaction d'une sous-arborescence du Registre est incompatible avec l'opération demandée.
    1370 Une base de données de sécurité interne est endommagée.
    1371 Impossible d'accomplir cette action sur des comptes prédéfinis.
    1372 Impossible d'accomplir cette action sur ce groupe spécial prédéfini.
    1373 Impossible d'accomplir cette action sur cet utilisateur spécial prédéfini.
    1374 L'utilisateur ne peut pas être exclu du groupe car ce dernier est actuellement son groupe principal.
    1375 Le jeton est déjà utilisé en tant que jeton principal.
    1376 Le groupe local spécifié n'existe pas.
    1377 Le nom de compte spécifié n'est pas membre du groupe local.
    1378 Le nom de compte spécifié est déjà membre du groupe local.
    1379 Le groupe local spécifié existe déjà.
    1380 Échec d'ouverture de session : l'utilisateur ne bénéficie pas du type d'ouverture de session demandé sur cet ordinateur.
    1381 Le nombre maximal de secrets pouvant être stockés sur un système donné a été dépassé.
    1382 La longueur d'un secret dépasse le maximum autorisé.
    1383 La base de données LSA (autorité de sécurité locale) présente une incohérence interne.
    1384 Lors d'une tentative d'ouverture de session, le contexte de sécurité de l'utilisateur a accumulé trop d'ID de sécurité.
    1385 Échec d'ouverture de session : l'utilisateur ne bénéficie pas du type d'ouverture de session demandé sur cet ordinateur.
    1386 Un mot de passe à codage croisé est nécessaire pour changer le mot de passe utilisateur.
    1387 Impossible d'ajouter ou de supprimer un membre du groupe local car ce membre n'existe pas.
    1388 Un nouveau membre ne peut être ajouté au groupe local car ce membre dispose d'un type de compte incorrect.
    1389 Trop d'ID de sécurité ont été spécifiés.
    1390 Un mot de passe à codage croisé est nécessaire pour changer le mot de passe de cet utilisateur.
    1391 Indique qu'une ACL ne contient pas de composants héritables.
    1392 Le fichier ou le répertoire est endommagé et illisible.
    1393 La structure du disque est endommagée et illisible.
    1394 Il n'y a pas de clé de session utilisateur pour l'ouverture de session spécifiée.
    1395 Le service auquel vous accédez est licencié pour un nombre particulier de connexions. Il n'est plus possible d'établir de connexions au service en ce moment car il y a déjà autant de connexions que le service peut en accepter.
    1396 Échec d'ouverture de session : le nom du compte cible est incorrect.
    1397 L'authentification mutuelle a échoué. Le mot de passe du serveur est obsolète sur le contrôleur de domaine.
    1398 L'heure et la date ne sont pas les mêmes entre le client et le serveur.
    1399 Cette opération ne peut pas être effectuée sur le domaine actuel.
    1400 Handle de fenêtre non valide.
    1401 Descripteur de menu non valide.
    1402 Descripteur de curseur non valide.
    1403 Descripteur de table d'accélérateurs non valide.
    1404 Descripteur de hook non valide.
    1405 Descripteur vers une structure de fenêtres multiples non valide.
    1406 Impossible de créer une fenêtre enfant supérieure.
    1407 Classe de fenêtre introuvable.
    1408 Fenêtre non valide, faisant partie d'une autre thread.
    1409 La touche d'accès rapide est déjà inscrite.
    1410 La classe existe déjà.
    1411 La classe n'existe pas.
    1412 Il reste des fenêtres ouvertes dans cette classe.
    1413 Index non valide.
    1414 Descripteur d'icône non valide.
    1415 Utilisation de mots de fenêtre de dialogue privés.
    1416 Identificateur de zone de liste introuvable.
    1417 Pas de caractères génériques.
    1418 La thread n'a pas de Presse-papiers ouvert.
    1419 La touche d'accès rapide n'est pas inscrite.
    1420 La fenêtre n'est pas une fenêtre de dialogue valide.
    1421 ID de contrôle introuvable.
    1422 Message non valide pour une liste modifiable car elle est dépourvue de contrôle d'édition.
    1423 La fenêtre n'est pas une liste modifiable.
    1424 La hauteur ne doit pas dépasser 256.
    1425 Descripteur de contexte de périphérique (DC) non valide.
    1426 Type de procédure de hook non valide.
    1427 Procédure de hook non valide.
    1428 Impossible d'établir un hook non local sans un descripteur de module.
    1429 Cette procédure de hook ne peut être définie que globalement.
    1430 La procédure de hook journal est déjà installée.
    1431 La procédure de hook n'est pas installée.
    1432 Message non valide pour une zone de liste à une seule sélection.
    1433 LB_SETCOUNT envoyé à une zone de liste active.
    1434 Cette zone de liste n'autorise pas les arrêts de tabulation.
    1435 Impossible de détruire un objet créé par une autre thread.
    1436 Les fenêtres enfants ne peuvent pas avoir de menus.
    1437 La fenêtre n'a pas de menu système.
    1438 Style de boîte de message non valide.
    1439 Paramètre à portée système (SPI_*) non valide.
    1440 Écran déjà verrouillé.
    1441 Tous les descripteurs de fenêtres dans une structure de fenêtres multiples doivent avoir le même parent.
    1442 La fenêtre n'est pas une fenêtre enfant.
    1443 Commande GW_* non valide.
    1444 Identificateur de thread non valide.
    1445 Impossible de traiter un message d'une fenêtre qui n'est pas une fenêtre MDI (multiple document interface).
    1446 Menu déroulant déjà actif.
    1447 La fenêtre ne comporte pas de barres de défilement.
    1448 L'intervalle de barre de défilement ne peut pas dépasser MAXLONG.
    1449 Impossible d'afficher ou de supprimer la fenêtre de la manière spécifiée.
    1450 Ressources système insuffisantes pour terminer le service demandé.
    1451 Ressources système insuffisantes pour terminer le service demandé.
    1452 Ressources système insuffisantes pour terminer le service demandé.
    1453 Quota insuffisant pour terminer le service demandé.
    1454 Quota insuffisant pour terminer le service demandé.
    1455 Le fichier de pagination est insuffisant pour terminer cette opération.
    1456 Pas d'élément de menu trouvé.
    1457 Descripteur de configuration de clavier non valide.
    1458 Type de crochet non autorisé.
    1459 Cette opération nécessite une station Windows interactive.
    1460 Cette opération s'est terminée car le délai d'attente a expiré.
    1461 Descripteur d'écran non valide.
    1500 Le fichier journal d'événements est endommagé.
    1501 Le fichier journal d'événements n'ayant pu être ouvert, le service d'enregistrement des événements n'a pas démarré.
    1502 Le fichier journal d'événements est plein.
    1503 Le fichier journal d'événements a changé entre les opérations de lecture.
    1601 Impossible d'accéder au service Windows Installer. Ceci peut se produire si vous exécutez Windows en mode sans échec. Contactez votre support technique pour assistance.
    1602 L'utilisateur a annulé l'installation.
    1603 Erreur irrécupérable lors de l'installation.
    1604 Installation en suspense et non terminée.
    1605 Cette action n'est valide que pour les produits actuellement installés.
    1606 L'identificateur de fonctionnalité n'est pas inscrit.
    1607 L'identificateur de composant n'est pas inscrit.
    1608 Propriété inconnue.
    1609 Le descripteur est dans un état non valide.
    1610 Les données de configuration de ce produit sont endommagées. Contactez votre support technique.
    1611 Qualificatif de composant absent.
    1612 La source d'installation pour ce produit n'est pas disponible. Vérifiez que la source existe et que vous y avez accès.
    1613 Le package d'installation ne peut pas être installé par le service Windows Installer. Vous devez installer un Service Pack qui contient une version plus récente du service Windows Installer.
    1614 Le produit est désinstallé.
    1615 Syntaxe de requête SQL non valide ou non prise en charge.
    1616 La rubrique de l'enregistrement n'existe pas.
    1617 Le périphérique a été supprimé.
    1618 Une autre installation est déjà en cours. Terminez la avant d'effectuer cette installation.
    1619 Impossible d'ouvrir le package d'installation. Vérifiez que le package existe et que vous y avez accès, ou contactez le revendeur de l'application pour vérifier que c'est un package Windows Installer valide.
    1620 Impossible d'ouvrir le package d'installation. Contactez le revendeur de l'application pour vérifier que c'est un package Windows Installer valide.
    1621 Une erreur est survenue lors du démarrage de l'interface utilisateur du service Windows Installer. Contactez votre support technique.
    1622 Erreur lors de l'ouverture du fichier journal d'installation. Vérifiez que l'emplacement du fichier journal spécifié existe et qu'il est accessible en écriture.
    1623 La langue de ce package d'installation n'est pas prise en charge par le système.
    1624 Erreur d'application des transformations. Vérifiez que les chemins de transformation spécifiés sont valides.
    1625 L'installation est interdite par la stratégie système. Contactez votre administrateur système.
    1626 Impossible d'exécuter la fonction.
    1627 La fonction a échoué lors de l'exécution.
    1628 La table spécifiée n'est pas valide ou est inconnue.
    1629 Les données fournies ont un type erroné.
    1630 Les données de ce type ne sont pas prises en charge.
    1631 Le service Windows Installer n'a pas pu démarrer. Contactez votre support technique.
    1632 Le lecteur contenant le répertoire temporaire est plein ou inaccessible. Libérez de l'espace sur le lecteur ou vérifiez que vous disposez d'une autorisation d'accès en écriture sur le répertoire temporaire.
    1633 Ce package d'installation n'est pas pris en charge par ce type de processeur. Contactez le revendeur de votre produit.
    1634 Composant non utilisé sur cet ordinateur.
    1635 Impossible d'ouvrir ce package correctif. Vérifiez que le package correctif existe et que vous pouvez y accéder, ou contactez le revendeur de l'application afin de vérifier que c'est un package correctif Windows Installer valide.
    1636 Impossible d'ouvrir ce package correctif. Contactez le revendeur de l'application afin de vérifier que c'est un package correctif Windows Installer valide.
    1637 Ce package correctif n'est pas exécutable par le service Windows Installer. Vous devez installer un Service Pack qui contient une version du service Windows Installer plus récente.
    1638 Une autre version de ce produit est déjà installée. L'installation de cette version ne peut pas continuer. Pour configurer ou supprimer la version existante de ce produit utilisez Ajout/Suppression de programmes depuis le Panneau de configuration.
    1639 Argument de la ligne de commande non valide. Consultez le Kit de développement Windows Installer pour une aide détaillée de la ligne de commande.
    1640 Seuls les administrateurs ont le droit d'ajouter, supprimer, ou configurer un logiciel sur le serveur pendant une session à distance Terminal Server. Si vous voulez installer ou configurer un logiciel sur le serveur, contactez votre administrateur réseau.
    1641 L'opération demandée s'est terminée avec succès. L'ordinateur va être redémarré pour prendre en compte les changements.
    1642 Le correctif de mise à niveau ne peut pas être installé par le service Windows Installer parce qu'il manque programme à mettre à niveau , ou le correctif de mise à niveau est prévu pour une version du programme différente. Vérifiez que le programme à mettre à niveau existe sur votre ordinateur et que votre correctif de mise à niveau est correct.
    1643 Le package correctif n'est pas autorisé par la stratégie de restriction logiciel.
    1644 Une ou plusieurs personnalisations ne sont pas autorisées par la stratégie de restriction logicielle.
    1700 Liaison de chaîne non valide.
    1701 Le handle de liaison est d'un type incorrect.
    1702 Handle de liaison non valide.
    1703 La séquence de protocole RPC n'est pas prise en charge.
    1704 La séquence de protocole RPC n'est pas valide.
    1705 L'identificateur unique universel (UUID) de la chaîne n'est pas valide.
    1706 Format de point final non valide.
    1707 Adresse réseau non valide.
    1708 Point final introuvable.
    1709 Valeur de temporisation non valide.
    1710 Identificateur unique universel de l'objet (UUID) introuvable.
    1711 L'identificateur unique universel de l'objet (UUID) a déjà été inscrit.
    1712 L'identificateur unique universel du type (UUID) a déjà été inscrit.
    1713 Le serveur RPC est déjà à l'écoute.
    1714 Aucune séquence de protocole n'a été inscrite.
    1715 Le serveur RPC n'est pas à l'écoute.
    1716 Type de gestionnaire inconnu.
    1717 Interface inconnue.
    1718 Il n'y a pas de liaison.
    1719 Il n'y a pas de séquence de protocole.
    1720 Impossible de créer le point final.
    1721 Ressources insuffisantes pour accomplir cette opération.
    1722 Le serveur RPC n'est pas disponible.
    1723 Le serveur RPC est trop occupé pour terminer cette opération.
    1724 Options réseau non valides.
    1725 Il n'y a pas d'appel de procédure distant actif dans cette thread.
    1726 Échec de l'appel de procédure distante.
    1727 L'appel de procédure distante a échoué et ne s'est pas exécuté.
    1728 Une erreur de protocole RPC s'est produite.
    1730 La syntaxe de transfert n'est pas prise en charge par le serveur RPC.
    1732 Le type de l'identificateur unique universel (UUID) n'est pas reconnu.
    1733 Nom symbolique non valide.
    1734 Limites de tableau non valides.
    1735 La liaison ne contient pas de nom de rubrique.
    1736 Syntaxe de nom non valide.
    1737 La syntaxe de nom n'est pas prise en charge.
    1739 Aucune adresse réseau n'est disponible pour construire un identificateur unique universel (UUID).
    1740 Le point final est un doublon.
    1741 Type d'authentification inconnu.
    1742 Le nombre maximal d'appels est insuffisant.
    1743 Chaîne trop longue.
    1744 Séquence de protocole RPC introuvable.
    1745 Numéro de procédure hors de l'intervalle admis.
    1746 La liaison ne contient pas d'informations d'authentification.
    1747 Service d'authentification inconnu.
    1748 Niveau d'authentification inconnu.
    1749 Contexte de sécurité non valide.
    1750 Service d'autorisation inconnu.
    1751 Rubrique non valide.
    1752 Le point final de serveur ne peut pas accomplir l'opération.
    1753 Le mappeur de point final n'a plus de point final disponible.
    1754 Aucune interface n'a été exportée.
    1755 Nom de rubrique incomplet.
    1756 Option de version non valide.
    1757 Il n'y a plus de membre.
    1758 Il n'y a aucune exportation à annuler.
    1759 L'interface n'a pas été trouvée.
    1760 La rubrique existe déjà.
    1761 Rubrique introuvable.
    1762 Le service de noms n'est pas disponible.
    1763 La famille d'adresses réseau n'est pas valide.
    1764 L'opération demandée n'est pas prise en charge.
    1765 Il n'y a aucun contexte de sécurité disponible pour autoriser l'emprunt d'identité.
    1766 Une erreur interne s'est produite lors d'un appel de procédure distante (RPC).
    1767 Le serveur RPC a tenté une division d'un entier par zéro.
    1768 Erreur d'adressage sur le serveur RPC.
    1769 Une opération en virgule flottante effectuée par le serveur RPC a causé une division par zéro.
    1770 Une opération en virgule flottante effectuée par le serveur RPC a causé un dépassement négatif.
    1771 Une opération en virgule flottante effectuée par le serveur RPC a causé un dépassement de capacité.
    1772 La liste des serveurs RPC disponibles pour la liaison des auto-descripteurs est épuisée.
    1773 Impossible d'ouvrir le fichier de la table de traduction des caractères.
    1774 Le fichier contenant la table de traduction de caractères contient moins de 512 octets.
    1775 Un descripteur de contexte null a été passé du client à l'hôte lors d'un appel de procédure distante (RPC).
    1777 Le descripteur de contexte a changé lors d'un appel de procédure distante (RPC).
    1778 Les handles de liaison passés à un appel de procédure distante ne correspondent pas.
    1779 Le stub ne parvient pas à obtenir le descripteur d'appel de procédure distante (RPC).
    1780 Un pointeur de référence nul a été passé au stub.
    1781 Valeur d'énumération hors de l'intervalle admis.
    1782 Le nombre d'octets est insuffisant.
    1783 Le relais a reçu des données incorrectes.
    1784 Le tampon utilisateur fourni n'est pas valide pour l'opération demandée.
    1785 Le média disque n'est pas reconnu. Il n'est peut-être pas formaté.
    1786 La station de travail n'a pas de secret d'approbation.
    1787 La base de données de sécurité du serveur n'a pas de compte d'ordinateur pour la relation d'approbation avec cette station de travail.
    1788 La relation d'approbation entre le domaine principal et le domaine approuvé a échoué.
    1789 La relation d'approbation entre cette station de travail et le domaine principal a échoué.
    1790 Échec d'ouverture de session sur le réseau.
    1791 Un appel de procédure distant est déjà en cours pour cette thread.
    1792 Une tentative d'ouverture de session a eu lieu alors que le service d'ouverture de session réseau n'avait pas démarré.
    1793 Le compte de l'utilisateur a expiré.
    1794 Le redirecteur est en cours d'utilisation et ne peut pas être déchargé.
    1795 Le pilote d'imprimante spécifié est déjà installé.
    1796 Le port spécifié est inconnu.
    1797 Pilote d'imprimante inconnu.
    1798 Processeur d'impression inconnu.
    1799 Le fichier séparateur spécifié n'est pas valide.
    1800 La priorité spécifiée n'est pas valide.
    1801 Le nom de l'imprimante n'est pas valide.
    1802 L'imprimante existe déjà.
    1803 Commande d'imprimante non valide.
    1804 Le type de donnée spécifié n'est pas valide.
    1805 L'environnement spécifié n'est pas valide.
    1806 Il n'y a plus de liaison.
    1807 Le compte utilisé est un compte d'approbation inter-domaines. Utilisez votre compte d'utilisateur global ou local pour accéder à ce serveur.
    1808 Le compte utilisé est un compte d'ordinateur. Utilisez votre compte d'utilisateur global ou local pour accéder à ce serveur.
    1809 Le compte utilisé est un compte d'approbation de serveur. Utilisez votre compte d'utilisateur global ou local pour accéder à ce serveur.
    1810 Le nom ou l'ID de sécurité (SID) du domaine spécifié n'est pas cohérent avec les informations d'approbation pour ce domaine.
    1811 Le serveur est en cours d'utilisation et ne peut pas être déchargé.
    1812 Le fichier image spécifié ne contenait pas de section ressource.
    1813 Le type de ressource spécifié ne peut être trouvé dans le fichier image.
    1814 Le nom de ressource spécifié ne peut être trouvé dans le fichier image.
    1815 L'ID de langue de ressource spécifié ne peut être trouvé dans le fichier image.
    1816 Le quota disponible est insuffisant pour traiter cette commande.
    1817 Aucune interface n'a été inscrite.
    1818 L'appel de procédure distante a été annulé.
    1819 Le handle de liaison ne contient pas toutes les informations nécessaires.
    1820 Échec de la communication lors de l'appel d'une procédure distante.
    1821 Le niveau d'authentification demandé n'est pas pris en charge.
    1822 Aucun nom principal déclaré.
    1823 L'erreur spécifiée n'est pas un code d'erreur Windows RPC correct.
    1824 Un identificateur UUID qui n'est valide que sur cet ordinateur a été alloué.
    1825 Une erreur spécifique du package de sécurité s'est produite.
    1826 Thread non annulée.
    1827 Opération non valide sur le handle de codage/décodage.
    1828 Version incompatible du package de sérialisation.
    1829 Version incompatible de la carte RPC.
    1830 L'objet canal RPC n'est pas valide ou est endommagé.
    1831 Une opération non valide a été tentée sur un objet canal RPC donné.
    1832 La version du canal RPC n'est pas prise en charge.
    1898 Le membre de groupe n'a pas été trouvé.
    1899 Impossible de créer l'entrée de la base de données du mappeur de point final.
    1900 L'identificateur unique universel de l'objet (UUID) est l'UUID nul.
    1901 L'heure spécifiée n'est pas valide.
    1902 Le nom de formulaire spécifié n'est pas valide.
    1903 La taille de formulaire spécifiée n'est pas valide.
    1904 Quelqu'un est déjà en attente sur le descripteur d'imprimante spécifié.
    1905 L'imprimante spécifiée a été supprimée.
    1906 L'état de l'imprimante n'est pas valide.
    1907 Le mot de passe de l'utilisateur doit être changé avant d'ouvrir une session pour la première fois.
    1908 Impossible de trouver un contrôleur de domaine pour ce domaine.
    1909 Le compte référencé est actuellement verrouillé et il se peut qu'il ne soit pas possible de s'y connecter.
    1910 L'exportateur d'objet spécifié est introuvable.
    1911 L'objet spécifié est introuvable.
    1912 Le solveur d'objet spécifié est introuvable.
    1913 Il reste des données à envoyer dans la zone de mémoire tampon de demande.
    1914 Handle d'appel de procédure distante asynchrone non valide.
    1915 Handle d'appel RPC asynchrone non valide pour cette opération.
    1916 L'objet Canal RPC a déjà été refermé.
    1917 L'appel RPC s'est terminé avant que les canaux soient traités.
    1918 Plus aucune donnée disponible dans le canal RPC.
    1919 Aucun nom de site n'est disponible pour cet ordinateur.
    1920 Le système ne peut pas accéder au fichier.
    1921 Le nom du fichier ne peut pas être résolu par le système.
    1922 Le type d'entrée est incorrect.
    1923 Impossible d'exporter tous les objets UUID vers l'entrée spécifiée.
    1924 Impossible d'exporter l'interface vers l'entrée spécifiée.
    1925 Impossible d'ajouter le profile spécifié.






    Sun 02 May 10 @ 11:15 am

    bonjour a tous

    pour utilisez VDJ au maximum de ses capacités il faut un pc qui tiennent la route (surtout pour la vidéo) beaucoup se tournerons vers des pc portables d'autres préfères les pc de bureau (comme moi) car plus robuste et evolutif...

    vous avez le choix soit d'acheté un pc de bureau en grandes surface ou magasin informatique ou alors vous pouvez vous faire un pc sur mesure, selon votre bourse et se pc serra bien plus fiable que les pc acheté en dans le commerce car vous utilisé du materiel de meilleur qualité (Asus, Msi, gigabytes, kingston, corsaire pour ne cité que ses marque là)

    p.s : il y a que les processeur qui ont la même qualité que les pc en kit ou ceux vendu en grandes surfaces


    voici les différentes phases de l'assemblage d'un pc de bureau, il est très important de respecté le choix du socket/processeur ainsi que du format de slot pour la mémoire RAM...au moment de passé commande

    il ne serra pas possible d'assemblé un processeur LGA 1366 sur un socket LGA 775 ou meme de la RAM ddr2 ne fonctionnera pas sur une carte mere avec des slot RAM ddr3

    temps de montage 1heure
    prix du pc (sans ecran, sans souris et sans clavier) 449€



    *carte mere MSI P41-C31
    *processeur intel core 2 duo E7500 @ 2.93ghz
    *4 go de ram kingston ddr3
    *carte graphique 512 mo nvidia
    *disc dur 500go western digital partitionné (1x100go pour windows et 1x400go pour autre donnée)
    *graveur dvd sony
    *Seven OEM 64 bits

    installation du processeur




    commencé par retiré le cache de protection du socket (a gardé précieusement en cas de renvoie en S.A.V)



    repéré l'emplacement des encoches sur le processeur ainsi que sur le socket



    posez délicatement le processeur dans le socket (sans forcé) et refermé le support


    verrouillez correctement le processeur en s'assurant que la barre de maintien soit bien positionné



    voici le bloc de refroidissement du processeur (socket 775)



    s'assuré qu'il y a de la patte thermique (coté processeur)



    verrouillé correctement le bloc de refroidissement (entouré en jaune) et branché l'alimentation du ventilateur sur la carte mère (CPU FAN)(entouré en rouge)



    verrifié au dos de la carte les 4 point d'accroche du bloc de refroidissement



    voila le resultat des que l'assemblage et fini


    installation de la carte mère dans la tour




    voici la tour avant l'installation de la carte mère



    commencez par installé la plaque avec les differents connecteur (livré avec la carte mère)



    au dos de la tour



    ensuite vissez les vis de déport (livré avec la tour) pour evité que la carte mère colle sur la carcasse de la tour qui l'endommagerais, n'oubliez pas de correspondre les trous de la carte mere et se de la tour avant de vissé les ecrou de déport



    voici le résultat une fois la carte mere fixé



    voici les cables d'alimentation de la carte mere
    p.s : celui entouré en orange ne se branche pas toujours (tout dépent de la carte mere ou du processeur)



    voici en général l'emplacement des connecteur d'alimentation de la carte de plus vous ne pouvez pas vous trompé de sens car il y a un détrompeur



    voici les différent cable a branché sur la carte mere du panneau avant de la tour (port usb , fiche casque et micro, LED power, H.D.D, bouton reset, power)



    voici le résultat final après branchement



    installation du combo graveur dvd (démontage de la façade avant pour cette tour)



    et le branchement final du graveur dvd et du disc dur ainsi que l'installation de la carte graphique

    Voila il n'y a plus qu'a installé l4os et vdj puis mixé jusqu'au bout de la nuit ;)


    Mon 21 Sep 09 @ 1:44 pm

    voici mon nouveau pc pour l'utilisation de virtual dj

    carte mere:


    Type de produit Carte mère
    Marque Asus

    * Caractéristiques techniques

    Processeurs supportés Intel® Socket 775 Core™2 Quad/Core™2 Extreme/Core™2 Duo/Pentium® dual-core/Celeron®
    Chipset Intel® P45 / ICH10R
    FSB 1600/1333/1066/800 MHz
    Mémoire Vive 4 slots DDR2 jusqu\'à 16 Go
    Slots d\'extension 2 x PCIe 2.0 x16 support ATI CrossFireX™
    3 x PCIe x1
    2 x PCI
    LAN Atheros® L1E Gigabit LAN controller
    Audio VIA® VT1708S 8 -Channel Haute Définition Audio CODEC
    Connecteurs externes 1 x eSATA
    1 x IEEE 1394a
    1 x LAN(RJ45)
    6 x USB 2.0/1.1
    8 -Channel Audio I/O
    1 x PS/2 clavier
    1 x PS/2 souris
    1 x Optique S/PDIF Output
    Connecteurs internes 3 x USB pour 6 supplémentaires
    1 x IDE
    1 x IEEE 1394a
    1 x CPU Ventilateur
    2 x Chassis Ventilateur
    1 x Power Ventilateur
    1 x COM
    5 x SATA
    Front panel audio
    Chassis Intrusion
    1 x S/PDIF Out
    CD audio in
    24-pin ATX Poweror
    8-pin ATX 12V Power
    System Panel (Q-Connecteur)
    2 x Drive Xpert SATA (orange et blanc)

    processeur :


    * Informations générales

    Type de produit Processeur
    Marque Intel

    * Caractéristiques techniques

    Fréquence 2.66 Ghz
    FSB 1333 Mhz
    Cache L2 4 Mo
    Nombre de Coeurs 4
    Gravure 45 nm
    Socket LGA 775

    mémoire RAM :

    kinqston hypper x
    Temps de latence CAS 5-5-5-15
    Technologie DDR2
    Capacité 2 x 2 Go
    Fréquence de bus 1066MHz (PC2-8500)
    Format DIMM 240 broches

    H.D.D :

    * Informations Générales

    Type de produit Disque dur interne
    Marque Western Digital

    * Caractéristiques du disque dur

    Capacité non formatée 160 Go
    Vitesse de rotation 7200 trs/min
    Type de disque Serial ATA II 3.0Gb/s
    Mémoire tampon 8 Mo
    Temps d'accès moyen 8.9 ms

    carte graphiques :

    Asus EN9600GT/DI/512MD3

    Carte graphique NVIDIA GeForce 9600GT
    512 Mo GDDR3 - PCI Express 16x 2.0 - HDMI / VGA / DVI
    Compatible HDCP

    Alimentation

    OCZ ModXStream Pro 600W
    Alimentation modulaire 600 Watt certifiée 80 PLUS - Technologie PowerWhisper - Ventilateur interne 140 mm - ref OCZ600MXSP-EU

    tout cela monté par mes soins :p

    je n'est pas encore testé a fond mais je peut déja vous dire que cela tourne super bien je n'est pas encore de pross passer au dessus de 30% avec vdj + effet sonique (ça tourne a +/- 15%)






    Sat 15 Aug 09 @ 8:34 am

    pour tout les dj's qui font des bannières ou des flyers voici des police pour pc/mac il y a un choix varié sur ces 2 liens, vous pouvez également les utilisé sous text2d dans vdj....


    cilc cic ou/et clic ici

    une très grande parties des police viennent de dafont

    voila faite en bonne usages dans vos créations


    Tue 11 Aug 09 @ 2:50 pm



    petit logiciel fort sympa qui permet de savoir en temp réel :

    la consommation du cpu (et en moyenne)
    l'espace occupé sur le(s) disc(s) dur(s)

    il et entièrement paramètrable et peut démarré en même temps que windows

    pour le téléchargé ->clic ici<- d'autre version sur cette page ->clic ici<-


    Sat 16 May 09 @ 8:55 am

    voici quelque photo d'une soirée (1ère comunion) avec vdj et un vidéo-projecteur c'etais extra et le 31 mai je remet ça :p
    **le seul soucis une personne a bouger le vidéo projecteur je ne sais comment c'est pour cette raison que l'image et légerement tourné lol**






    Fri 24 Apr 09 @ 7:32 am



    reprise de la old school v1.0 pour la modifié

    rajout de fonction:
    fonction reverse----------------------------->1
    fonction synchronisé ---------------------->2
    fonction décharge du morceaux------->3



    modification:

    -du potard de pré-écoute :
    a gauche pré-écoute de la platine 1 ou 2, au centre les deux, a droite master (se qui passe en live dans les H.P)

    retouche des vu-metres--------------------------------------------------------------------->4
    meilleur visibilité du wave form ------------------------------------------------------------>5
    rajout de "virtual dj" et du repère pour scratch au centre du vinyl-->6

    je continurais par la suite l'ajout de fonctions




    Thu 23 Apr 09 @ 7:58 am

    Jeu 1
    " La bise et le bouquet "

    Pour détendre un peu l'atmosphère.
    La mariée tend son bouquet à une première personne et lui fait la bise.
    Ensuite cette personne doit donner le bouquet à une autre en se présentant et lui faire la bise.
    La mariée peut commencer à "accompagner" les premiers en les présentant puis laisser naturellement le bouquet de main en main.
    Le dernier à l'avoir se doit d'être le marié... qui embrassera la mariée !
    Petite phrase de clôture de jeu : "C'était notre façon de vous dire à tous merci d'être présents pour ce grand jour et vous témoigner toute notre affection".


    Jeu 2
    "Le jeu de Sa Majesté"

    Choisir un invité connu pour rire très facilement, voire partir dans des fous rires impossibles à contrôler
    Le faire s'installer sur une chaise au milieu de la salle, de la piste de danse, ou mieux encore sur la scène si scène il y a.
    Il a pour consigne de se retenir de rire.
    Choisir une dizaine d'invités.
    Chacun leur tour, ils devront venir apporter un "présent" à la Majesté.
    Bien sûr, ce cadeau restera imaginaire et l'invité devra le décrire avec beaucoup de formules pompeuses, et de grimaces, le but étant de faire exploser de rire la Majesté.
    Au bout d'un moment, la Majesté finira par exploser, surtout si les invités ont un peu d'imagination (offrir en cadeau une jolie vache rose qui miaule... faire des courbettes...).
    Une fois que la Majesté a explosé de rire, elle est déchue et remplacée par celui qui l'a faite rire.
    L'ambiance aidant, le remplaçant aura du mal à tenir longtemps
    Idée complémentaire : choisir comme première majesté un enfant.
    Il adorera que les adultes viennent se prosterner à ses pieds pour lui offrir des bonbons au jambon et au ketchup
    Et c'est tellement communicatif un rire d'enfant !




    Jeu 3
    "Occuper les mariés pendant 1 an"

    Il faut prendre 12 invités avec leur chaise, et les aligner. L'animateur du jeux va les envoyer chercher quelque chose dans la salle (objets obligatoirement présents en grande quantité, style montre, menu, serviette, cravate, ceinture) Les invités ont l'obligation de ramener un objet que ne leur appartient pas.
    Par exemple : aller chercher un menu. Les 12 personnes se précipitent pour aller chercher un menu, et quand elles reviennent, il manque 1 chaise. La personne qui se retrouve debout à donc un gage, inviter les mariés pour 1 soirée.
    Le vainqueur du jeu sera inviter par les mariés à venir fêter leurs 1 an de mariage.
    Exemple de gage : soirée pizza, soirée jeux, soirée raclette, soirée gaufre, soirée crêpes, soirée fondue...

    . Jeu 4
    "Le jeu de Cendrillon... "

    Pour relancer une piste de danse un peu tristounette... Prendre une vingtaine d'hommes, leur demander de se réunir dans une pièce à côté ou dehors. Appeler le même nombre de femmes. Leur demander de poser une de leur chaussure soit sur l'estrade soit au milieu de la piste de danse ; les faire s'asseoir en ligne, face à l'estrade (ou l'endroit où seront les chaussures !). Faire entrer ces messieurs. Le but du jeu est donc qu'ils retrouvent leur "cendrillon" pour la prochaine danse

    Jeu 5
    "Le jeu du tee-shirt"

    Au moment de l'apéritif, une fille et un garçon d'honneurs ont chacun un tee-shirt. La fille doit le faire signer par tous les hommes présents et le garçon par toutes les filles présentes.Le premier qui a terminé a gagné. Les tee-shirts sont offerts en souvenir aux mariés.

    Jeu 6
    "Le bouquet de la mariée"

    Evidemment, vous pouvez le lancer (ou une copie) aux célibataires sur le parvi de l'église ou au vin d'honneur ou pendant la soirée ... Mais voici une bonne idée pour faire connaissance grâce à lui (merci bridget-jones) : tu fais passer le bouquet de la mariée a une premiere personne qui se présente par rapport aux mariés (je suis le cousin du marié par exemple) et qui passe ensuite le bouquet à une deuxième personne qu'elle ne connait pas etc. C'est bien de faire ca avant le diner : ca permet de faire les présentations

    Jeu 7
    "Livre d'or"

    Pour les mariés ou s'ils ne l'ont pas prévu : Pour relire l'événement et retenir l'émotion, n'oubliez pas de placer un livre d'or sur une table prévue pour accueillir signatures, mots doux et crobards. Également une belle occasion de se retrouver pour relire et, bien sûr, de faire la fête



    Jeu 8
    "Sucre"

    Prendre des sucres ainsi que des petits carrés de papiers et de la ficelle (rafia,...). Distribuer a chaque invité 1 morceau de sucre, 1 morceau de papier cadeau et 1 bout de ficelle. Les invités écrivent un petit mot à l'attention des mariés au dos du papier cadeau, puis ils emballent le sucre à l'intérieur. Ensuite, récupérer tout les sucres Ainsi, chaque matin, les mariés utiliseront un sucre pour mettre dans leur café et ils liront le petit mot d'un des invités. Suivant le nombre d'invité, les mariés auront du sucre pour quelques mois ...


    Jeu 9
    "Cartes postales"

    Sur une corde à linge 52 cartes postales sont mises avec des pinces à linge chaque invité en choisit une. Sur chaque carte il y a le numèro d'une semaine et on doit envoyer sa carte aux mariés à la date indiquée comme cela ils auront une carte par semaine pendant un an. Tu peux faire un panier garni et celui qui est le plus proche le gagne.


    Jeu 10
    Quizz " Lui/ Elle "

    Lui a 2 petits panneaux avec les inscriptions "moi" et "elle". Elle aussi possède les siens avec "lui" et "moi". Il peut n'y avoir qu'un panneau écrit sur chaque façe. Dos à dos et sans tricher, chacun brandit l'une ou l'autre des faces en fonction des questions posées. Vous pouvez compliquer en impliquant la famille et les témoins et en leur donnant des pancartes " c'est lui " ou " c'est elle ". Idées de questions :
    - qui va chercher les croissants ?
    - qui se lève(ra) la nuit pour endormir le petit ?
    - qui sort le plus avec ses copain(e)s ?
    - qui ronfle ?
    - qui fait la vaisselle ?
    - qui a parlé en 1er du mariage
    - qui se lève le premier le week-end
    - qui porte la culotte
    - qui regarde le plus la télé
    - qui passe le plus de temps dans la salle de bain
    - qui est le plus dépensier
    - qui a le plus mauvais caractère
    - qui a dragué l'autre le premier
    - qui sort les poubelles !!


    Jeu 11
    "Trouver son cavalier"

    Au dos des marque-places, inscrire des énigmes. L'objectif est, grace à l'énigme, de trouver le partenaire de danse pour l'ouverture du bal. Croyez-moi, ca aide les gens à parler entre eux (du genre, moi je suis lucky luke, et toi t'es joly jumper? Non, moi je suis Emma Peal, je cherche John steed)


    Jeu 12
    "Grand écran"

    * Projection privée Retrouver les films et diapo du mariage pour un petit montage sur fond musical ou commenté.
    * Diaporama Emprunter discrètement les meilleures photos accrochées au pêle-mêle, le baiser, les batailles de boules de neige, les dernières vacances à la mer. Récupérer les instantanés de leur enfance. Rédigez une petite légende, proprement sous ladite photo. Photographiez le tout, image plus légende, et prévoyez un développement diapo. Vous obtiendrez le défilement de leur vie ou de leur rencontre, sur fond musical ou commenté.

    Jeu 13
    Panneaux à mettre dans la salle :

    Abécédaire : vingt-six lettres pour dresser le portrait de ceux que l'on aime et qui s'aiment : A comme absolument adorable, B comme bienvenue au pays de mariéland, ma biche, C comme capitale, celle dans laquelle ils se sont embrassés la toute première fois
    Photos d'enfance : retracer l'histoire des mariés de la naissance à ... l'après-midi même


    Jeu 14
    La balade du bouchon :

    Tu prends 4 couples, pas forcement couples ensemble. L'homme monte sur une chaise et la femme reste debout. La femme prend un bouchon et le fait passer à l'intérieur du pantalon par le bas de la jambe droite en le faisant remonter à travers le pantalon, jusqu'au bas de la jambe gauche et de suite on refait l'inverse. Le bouchon ne sort pas du pantalon donc on doit passer devant les parties génitales de l'homme. Fou rire garanti à en mourir. Je pense que c'est plus rigolo c'est ce sont des couples séparés.


    Jeu 15
    Le jeu des mollets :

    Prendre des couples.Bander les yeux des femmes. Positionner les hommes sur des chaises et leur demander de lever leur pantalon pour faire découvrir leurs mollets.Les femmes doivent toucher tous les mollets et découvrir ceux de leur chéri.ATTENTION !!Conseils d'une participante qui s'est évanouie pendant ce jeu ! :
    -1. Ne pas mettre un tissu trop épais sur les yeux des femmes et tombant sur la bouche car cela gêne pour respirer. Pour un peu qu'il fasse une chaleur étouffante comme c'était le cas et c'est la catastrophe.

    -2. Ne pas faire tourner les femmes sur elles-mêmes avant de commencer le jeu et les guider une par une pour passer devant les hommes sinon elles sont vite perdues (surtout si c'est sur scène car elles savent qu'il y a le vide quelque part mais pas où !)

    -3. Demander aux hommes de ne pas bouger de leurs chaises (il est vrai qu'ils s'éclatent à le faire, que l'assistance est morte de rire mais les pauvres femmes sont complètement perdues, encore une fois !)

    -4. Laisser un espace entre les chaises pour que les femmes puissent se mettre derrière, une fois qu'elles ont trouvé "leurs mollets" (sinon les femmes - toujours elles - se prennent les pieds des chaises et peuvent tomber).A part ça, ce jeu fait bien rire.


    Jeu 16
    Le jeu des ballons :

    Choisir 6 couples ou plus. Les hommes doivent mettre un ballon dans leur braguette. Ils montent sur une chaise et les femmes doivent souffler dans le ballon jusqu'à ce que le ballon explose.

    Jeu 17
    La Momie.

    Choisir 5 couples (couples de jeu, mais aussi couples dans la vie !) avec, de préference, un homme plus grand que la femme.
    Distribuer des rouleaux de papier toilette à chaque couple et les femmes doivent complètement 'momifier" les hommes.
    Le couple gagnant a droit à un souvenir de votre voyage de noce.


    Jeu 18
    Le jeu du croissant :

    Choisir 3 à 4 couples qui aiment rigoler. Les hommes, les yeux bandés, vont devoir essayer de manger un croissant qui sera tenu au bout d'une ligne par leur femme (comme une canne à pêche). On leur bande les yeux et on garni le croissant de Nutella !!Prévoir des poches poubelles pour vêtir les hommes ainsi que des gants, serviettes et savons afin qu'ils puissent se nettoyer.


    Jeu 19
    Le jeu du coq :

    Choisir trois filles célibataires (jury) et 5 à 6 hommes célibataires. Chaque homme passera devant le jury en faisant de son mieux pour imiter le coq.Après délibérations, les filles élieront un coq. Celui-ci devra à son tour choisir l'une d'entre elles (poulette) tout en faisant le coq.Toutes les heures, le garçon " coq " devra chanter l'heure sur une chaise tandis que sa poulette devra à ses côtés battre des ailes.


    Jeu 20
    le jeu des chaussures :

    (aide au départ des mariés incognito) A la fin de la soirée ou quand les mariés souhaitent partir : (ça marche!!!)Toutes les personnes présentes se rassemblent en cercle sur la piste. Elles enlèvent leurs chaussures et les mettent en tas au centre du cercle. Elles se mettent en ronde. Le DJ met en route la chanson ("la maladie d'amour ", " pour un flirt avec toi ",). A chaque fois que le DJ stoppera la chanson, les personnes devront essayer de retrouver leurs chaussures et de les mettre. Le premier qui les a remises a gagné !! De plus, le DJ peut très bien arrêter la musique et éteindre la lumière de la salle en même temps !!! C'est là que les mariés peuvent en profiter pour s'éclipser !!


    Jeu 21
    le jeu du journal :

    8 ou 10 couples sur la piste de danse (mais qui ne sont pas forcement des vrais couples) l'homme a un journal plié dans sa poche de pantalon Le couple danse et dès que la musique s'arrête, la femme doit prendre le journal dans la poche de l'homme, le déplier par terre, l'homme doit s'y asseoir et la femme s'asseoit sur les genoux de l'homme. On élimine le dernier couple à s'asseoir jusqu'à n'en rester plus qu'un qui est le gagnant Evidemment il y a toujours de la triche et cela se bouscule...

    Jeu 22
    Vous prévoyez X chaises et X+1 candidats qui doivent tourner autour des chaises en fonction de la musique.
    Quand la musique s'interrompt, les candidats doivent rapidement trouver une chaise disponible et s'asseoir.
    C'est celui qui ne parvient pas à trouver une place qui perd.
    A chaque nouveau tour vous enlevez une chaise et ainsi de suite.
    Vous pouvez prévoir de petits gages sympathiques pour les perdants.

    "Le test de dictions"
    Faire lire ou faire dire ces phrases de plus en plus vite.
    1-Pruneau cru, pruneau cuit
    2-Les chaussettes de l'archiduchesses sont-elles sèches ou archi-sèches ?
    3-Voici six chasseur se séchant et sachant chasser sans chien
    4-L'assassin sur son sein suçait son sang sans cesse.
    5-Il était une fois une marchande de foies dans la ville de Foix qui se dit " ma foi, c'est la première fois que je vends
    6-du foie dans la ville de Foix "
    7-Combien ces six saucissons-ci ? C'est six sous, ces six saucissons-ci.
    8-T'as deux tas : tas de riz, tas de rats. Tas de riz tenta tas de rats. Tas de rats tenté. Tas de rats tenté tâta tas de riz.
    9-Tas de riz tâté. Donc t'as un tas tentant, tentant un tas tenté, tâté par le tas tentant.
    10-Ciel ! si ceci se sait, ces soins sont sans succès.
    11-La pie niche haut, la canne niche bas. Ou niche l'hibou ? L'hibou niche ni haut ni bas.
    12-Didon dîna, dit-on, de deux dodus dindons.
    13-Ton thé t'a-t-il ôté ta toux ?

    ***************************************************************************************************************
    jeux éthyliques!

    ***************************************************************************************************************

    /!\ INTERDIT d'aller plus loin si vous prenez la route, si vous êtes mineur et/ou si vous êtes un rabat-joie!
    L'abus d'alcool est extrêmement dangereux pour la santé, consommez avec modération. Alcool au volant = tolérance ZERO!!
    /!\

    1.Le Freestyle

    Buvance : moyenne
    Plus on perd : plus on perd
    Nombre de joueurs : illimité
    difficulté : moyenne
    Rigolade : Assez bien
    Besoin de : rien
    Record : Chaîne de freestyle de 124 minutes à 4(Jörgen, Sqouz, Djoulaï et moi-même!)
    Le but : C'est comme un freestyle hiphop. On prend un air connu et chacun son tour on dit une phrase. Le joueur suivant doit trouver une rime. Les contraintes sont de ne pas redire une rime déjà faite (sinon on perd donc on boit), de ne pas mettre plus de 5 secondes pour enchaîner (sinon on boit) et de faire une phrase qui a un sens (sinon on boit). Les doses sont détreminées avant le début du jeu. Le truc c'est que plus on perd, plus on boit, donc plus on perd!!! Mais c'est drôle quand même quand on a un minimum d'imagination. Celui qui perd relance le freestyle (d'où la phrase mythique : "t'en as pas marre d'relancer le freestyle?!", si vous y jouer, vous comprendrez...)

    Le truc: ne pas commencer à jouer quand on est trop bourré, avoir le sens de l'impro.

    2. Le jeu de l'oie'lcolik

    Buvance : énorme!
    Plus on perd : -
    Nombre de joueurs : 2 à 4
    Difficulté : moyenne
    Rigolade : bien
    Besoin de : jeu de l'oie et dés
    Record : 52 verres Cul sec dans une même partie détenu par Fab
    Le but : C'est la base du jeu de l'oie (finir un parcours numéroté grâce à des dés. Sauf que chaque joueur choisi au début de la partie un chiffre. Jouez normallement. Dès qu'un joueur tombe sur une case comportant un des chiffres choisis, il boit un verre cul-sec. Si il tombe sur une case comportant deux chiffres choisis (par exemple on choisit le 5, le 8 et le 2, ça peut être le 22, le 55, le 25,...), il boit trois verres cul-sec. Le piège c'est que les oies vous font avancer avancer du nombre égal de votre lancer de dés (possibilité de boire 6 verres cul-sec!!!) et que la case 58, une des dernières, vous fait retourner au début!

    Le truc: choisir le 5 et le 8, comme ça celui qui tombe sur la (terrible 58) boit trois verres et retourne au début, faire des petites doses ou des doses de bières dans des verres à Teq-Paf, sinon le jeu ne finira jamais, par manque de joueur valide!

    3. Le 6.6.6.

    Buvance : de peu à énorme
    Plus on perd : -
    Nombre de joueurs : 2 à 5
    Difficulté : facile
    Rigolade : très bon
    Besoin de : 3 dés
    Record : 2/3 d'une bouteille de whisky dont 2 triple 4 de suite (9 verres) détenu par moi-même!!
    Le but : Le but est de parier sur la combinaison de dés qu'on va faire. Pour réussir un peu comme au 4.21, on a 3 lancers, en récupérant les dés qu'on veut. Si on réussit du premier coup : tous les autres joueurs boivent cul-sec, si on réussit au deuxième ou troisième lancer : on boit pas, c'est au joueur suivant. Si on ne réussit pas, on boit son verre cul-sec. Mais pourquoi ça s'appelle le 6.6.6.? me direz vous! et bien parce que si on fait un triple on boit cul sec le nombre de verre du triple (triple 2 = 2 verres)! et il faut continuer pour essayer de réussir son lancer, d'où la possibilité de boire 18 verres cul sec (trois lancers de triple 6)!

    Le truc: déterminez une dose à boire qui met fin au jeu une fois atteinte (un pack de bières, une bouteille, un cubis...). Si vous êtes joueurs, choisissez le 666 (ou un autre triple) et i vous réussisez du premier coup, TOUT LE MONDE boit le nombre de verres.

    4. La marche de l'alcoolique

    Buvance : bonne
    Plus on perd : plus on perd!!!
    Nombre de joueurs : 3 à 10
    Difficulté : moyenne
    Rigolade : très bon
    Besoin de : Pratiquez en extérieur
    Record : + de 8L tout alcool confondu à 10 en forêt (Krew Preslois)
    Le but : c'est le principe de 123 soleil et de la chaise musicale. Tous les joueurs se prennent par les épaules et marchent les uns à côté des autres, bien en ligne. Le lanceur prend une bouteille pleine et commence à chanter. Tout le monde marche. Lorsque le lanceur s'arrête de chanter, tout le mode doit s'arrêter de marcher. Le dernier à s'arrêter boit et devient lanceur.

    Le truc: le mieux c'est d'avoir un arbitre, surtout quand on est beaucoup, sinon il y a trop de contestations!!!

    5. Le bilbriquet

    Buvance : rare
    Plus on perd : -
    Nombre de joueurs : 2 à 4
    Difficulté : very hardcore
    Rigolade : très bon
    Besoin de : un verre et un briquet

    Le truc: essayez de trouver un autre récipient que le verre qui a une forte chance de casser! Venez défier notre champion, une fois entraîné : 1 réussite sur 4 lancers à 1m (déjà lancer à 1 m c'est pas facile). Vous pouvez faire un bout de sparadrap sur vote ongle de pouce sinon il va être tout violet!!!

    6. Tu préfères... ne pas rire

    Buvance : moyenne
    Plus on perd : moins on gagne
    Nombre de joueurs : 2 à 4
    Difficulté : ça dépend
    Rigolade : excellent
    Besoin de : rien
    Record : détenu par Coco avec 23 bides de suite!!
    Le but de ce nouveau jeu, merci à mon énorme cerveau et mon immense talent, c'est d'éviter de se prendre un bide en sortant une blague. C'est simple, si quelqu'un rit, on passe son tour, si personne ne rit, on boit une dose d'alcool cul-sec et si personne ne rit mais qu'on rit à sa propre blague, c'est 3 cul-secs! Si on rit à la blague d'un autre, on ne boit pas. La contrainte, c'est qu'il faut faire des blagues "tu préfères... ou...?". Et ça c'est balèze. Ca dépend de votre style d'humour, nous ça fonctionne!

    Voici quelques exemples (les moins hardcore):
    Tu préfères :
    -avoir une jambe en mousse ou des dents en polystirène?
    -Tintin et le sceptre d'Ottokar ou Tintin avec le sceptre dans ton c**?
    -Avoir la tête de Brad Pitt ou t'appeler Edgar Fluflu?
    -etc.

    Evidemment pour que le jeu fonctionne, il faut se regarder dans les yeux et je vous assure que c'est vraiment pas évident.
    Le truc : il faut pas oublier que le but, c'est d'éviter le bide, avec des blagues qui le méritent. Franchement, si vous rentrez dans le jeu, vous allez passer un très bon moment!

    7. La tiquette de table
    Buvance : rare (donc prévoir des grandes doses) à fréquente (ça dépend du niveau des joueurs)
    Plus on perd : plus on boit
    Nombre de joueurs : 2
    Difficulté : Coup de main à prendre
    Rigolade : moyen
    Besoin de : table, 1 objet (capsule, briquet, stylo,...)
    Record : Konik666, moi-même, imbattu.

    Le but : Chaque joueur se positionne au bout de la table (sens de la longueur). Le but est de tirer l'objet comme aux billes (avec l'index), de manière à ce que celui-ci dépasse de la table du côté de l'adversaire sans tomber par terre. le coup de main est difficile à acquérir au début (surtout avec une capsule ou... une canette de bière vide!!!) mais une fois qu'on a compris le truc, ça enchaine!
    Le mieux c'est de prendre une table en plastique ou en teck et de jouer avec un briquet. Chaque manche se joue en 5 points, 1 point par tir réussi. Nous, on boit une dose dès que l'adversaire marque un point, dès que le briquet tombe (!!!!!) et un verre cul sec quand l'adversaire gagne une manche. Mais c'est à vous de voir...
    Astuce : même sans alcool ce jeu est très prenant, et l'humiliation qu'on fait subir à l'adversaire est déjà suffisante...

    8. Un Verre appelle l'Autre
    Buvance : Enorme
    Plus on perd : plus on boit
    Nombre de joueurs : Infini
    Difficulté : Avantage pour les Gorges Profondes...
    Rigolade : moyen
    Besoin de : des verres, à boire
    Record : Nico, environ 2,2 seconde par canette.

    Le but : C'est simple. Chaque joueur se sert un verre ou prend une canette et le but c'est de boire le plus vite possible. Le dernier qui finit son verre, reboit la même chose!! C'est un jeu horrible, et j'ai des potes (parce que moi je suis nul), c'est des tueurs... Par exemple, (nous on joue avec des canettes de bière), Nico arrive à vider une canette plus vite que si vous la vidiez par terre! (moins de 3 secondes). C'est hallucinant! Le problème de ce jeu, c'est qu'on peut faire que quelques parties car trop violent! Bon à plus, et je vais continuer à en inventer pour vous.
    Astuce : ne pas hésiter à s'en mettre partout en buvant, les autres étant trop bourrés, ils n'y verront que du feu. Autre astuce : jouer avec des filles...

    9.Le Pouilleux Poivrot Massacreur
    Buvance : Enorme
    Plus on perd : -
    Nombre de joueurs : 3 ou 4
    difficulté : facile
    Rigolade : Bien
    Besoin de : 1 jeu de cartes
    Record : 11 tours de pouilleux !!!!!!!

    Le but : On joue au pouiileux avec des cartes version massacreur. A la fin, le pouilleux choisit une carte pour arreter le massacre, on la mélange avec les autres et on tire les cartes une par une, la carte choisie mettant fin au massacre.
    Lorsqu'on tire un pique, le pouilleux boit. Un coeur, son voisin de gauche. Un trèfle, son voisin de doite. Un carreau, tout le monde boit. Le chiffre détermine le nombre de centilitre à boire (prévoir un alcool fort parce qu'à la bière ça fait pas grand chose et une pipette ou une seringue). Un valet, le pouilleux boit 10cl ainsi que la personne de son choix (+la couleur, ex valet de pique = 10cl + 10 cl pour le pouilleux et 10cl pour la personne de son choix). Une dame, toutes les filles boivent. Un roi, tous les mecs.

    Franchement, c'est mortel. On a réussi à tenir 11 tours à 4 (2filles + 2 mecs), je sais pas comment on a fait. Le gros avantage de ce jeu c'est que tout le monde va boire de manière équitable (les filles un peu plus car elles sont souvent désignées par le pouilleux, allez savoir pourquoi...).
    Le truc: répartissez les coups a boire

    Voilà si vous avez des questions sur mes jeux ou des nouveaux records ou idées, laissez moi un commentaire. Et puis, oubliez pas que le but c'est de rire pas de faire vomir tout le monde!!!



    Sun 12 Apr 09 @ 5:10 pm

    voici différent site pour la conception d'enceinte sono

    voici le 1 er pour tout savoir sur la conception d'enceinte faite vous même -->clic ici<--

    il y aussi celui ci a visité -->clic ici<--

    et voici different modèle avec plan -->clic ici<--

    ******************************************************************************************************************

    Les enceintes sont des caisses souvent en bois dans lequel sont fixés des haut-parleurs, permettant la reproduction acoustique du son à partir d'un signal électrique produit par un amplificateur audio.

    Utilité


    Le rôle de l'enceinte est autant d'offrir un support pour les haut-parleurs que de permettre à ces derniers de transmettre à l'air une variation de pression la plus efficace possible.

    Les haut-parleurs ont des formes ne leur permettant pas d'être utilisé seuls, il est nécessaire de les fixer sur un support.

    La membrane d'un haut-parleur fait vibrer l'air devant elle, mais aussi derrière elle. L'onde arrière est déphasée de 180°, lorsque l'onde arrière rencontre l'onde avant, elles s'annulent. Le rendement d'un haut parleur est donc particulièrement mauvais, lorsqu'il est utilisé seul. Il est nécessaire de soit les supprimer en absorbant les vibrations arrières, soit de les déphaser de 180°, afin qu’elles n’affectent pas les ondes émise par l'avant du haut-parleur et au contraire qu'elles les renforcent.

    L'enceinte acoustique a aussi une autre fonction, elle peut accueillir les filtres nécessaires à la distribution du signal électrique aux différents haut-parleurs.

    Type d'enceintes


    Avant de se lancer dans l'achat d'enceintes acoustiques, il est nécessaire de déterminer le lieu d'écoute ainsi que l'utilisation prévue : sonorisation de fêtes entre amis ou haute-fidélité. Les enceintes sont généralement le maillon faible de la chaîne de restitution sonore, elles deviennent donc l'élément le plus sensible dans le choix des différents élément. L'usage que l'on souhaite en faire est primordial : Sonorisation, Monitoring, Hi-Fi, loisirs. Le genre musical n'a, contrairement à une idée reçue trop largement répendue, rien à voir avec l'enceinte à choisir : une bonne enceinte fonctionne pour tout.

    En conséquence, il existe plusieurs types d'enceintes ayant des caractéristiques de base très différentes.

    Enceinte close


    Il s'agit simplement d'une boîte hermétique, généralement remplie ou capitonnée d'un matériau absorbant, dont le but est d'emprisonner l'onde arrière et ainsi supprimer le court-circuit acoustique.

    Le volume d'air qu'elle contient agit comme un ressort. De ce fait son volume doit être calculé en fonction des caractéristiques du haut-parleur : fréquence de résonance à l'air libre (FS ou FR), volume d'air équivalent à l'élasticité de la suspension (VAS) et, de son coefficient de surtension total (QT ou QTS).

    La réponse dans le grave est la plus étendue quand le paramètre QTC = 0,707. La courbe de réponse est plate jusqu’à la fréquence de coupure.

    Pour les valeurs de QTC < 0,707, donc dans un volume d'enceinte plus grand que pour QTC = 0,707, la courbe de réponse commence à chuter plus haut en fréquence. La fréquence de coupure est aussi située plus haut.

    Pour les valeurs de QTC > 0,707, donc dans un volume d'enceinte plus petit que pour QTC = 0,707, la courbe de réponse aura une bosse avant la fréquence de coupure : +1,5 dB si QTC = 1.

    À volume comparable, la fréquence de coupure dans le grave est située plus haut que dans une enceinte de type bass-reflex, mais avec une pente plus douce à 12 dB/octave.

    Une enceinte close de très grand volume est appelée enceinte infinie. Dans ce cas, l'air qu'elle contient n'a plus d'effet de ressort. Elle se rapproche pour cela du baffle plan.

    C'est généralement ce type d'enceinte qui est utilisé pour mesurer les caractéristiques d'un haut-parleur (rendement, réponse en fréquence, directivité, etc.)

    Enceinte bass-reflex


    Elles sont facilement identifiables grâce à leur évent. Elles sont basées sur le principe du résonateur de Helmholtz qui est constitué d'un volume et d'un évent. L'évent est caractérisé par sa surface et sa longueur.

    Le but d'une enceinte bass-reflex est de récupérer les ondes sonores émises à l'intérieur du caisson de l'enceinte pour les restituer en phase avec le son émis à l'avant de l'enceinte. Voici deux différents modèles d'enceinte bass-reflex :

    En effet, le mouvement vers l'avant de la membrane d'un haut-parleur crée une pression de l'air qui est accompagnée par une dépression équivalente à l'arrière de la membrane. De manière identique, le mouvement vers l'arrière de la membrane crée une dépression de l'air à l'avant de la membrane accompagnée d'une pression à l'arrière du haut-parleur (à l'intérieur du caisson). Le bass-reflex a pour but de faire sortir les sons enfermés à l'intérieur du caisson de l'enceinte et de les restituer dans la pièce, en phase avec le son normalement émis. Cependant un problème se pose : comment restituer le son à l'intérieur du caisson en phase avec le son émis à l'extérieur étant donné qu'il en est sa parfaite réplique opposée (une pression de l'air à l'avant = une dépression correspondante à l'arrière et vice versa) ?
    C'est de là que vient le « reflex » du nom bass-reflex ; reflex veut en effet dire en anglais refléter. Alors qu'un miroir refléte une image opposée, le bass-reflex a pour but de refléter le son à l'intérieur du caisson, c'est-à-dire son image originale.

    À la fréquence d'accord de l'évent dans le volume de l'enceinte, le déplacement de la membrane est presque nul. Le rayonnement sonore se fait intégralement par l'évent. Cela permet de réduire dans des proportions importantes la distorsion aux basses fréquences.

    Le dimensionnement du volume de l'enceinte et de l'accord de l'évent se fait en fonction des caractéristiques du haut-parleur. Tous les haut-parleurs n'ont pas des caractéristiques adaptées au montage en bass-reflex. Un haut-parleur ayant un QT (ou QTS) compris entre 0,25 et 0,50 fonctionne en bass-reflex, mais le volume doit être calculé avec soin. Il est possible d'utiliser des haut-parleurs ayant un QT (ou QTS) inférieur à 0,25 si le VAS du haut-parleur est important.

    Il existe une série de logiciels pour PC pour faciliter les calculs, incluant des simulations des courbes de réponses, du déplacement de la membrane, de l'impédance, du temps de propagation de groupe.

    Ces enceintes descendent plus bas dans le grave qu'une enceinte close à volume comparable, mais ce registre peut s'avérer moins détaillé si le réglage de l'évent est mal réalisé. Néanmoins, de nombreux audiophiles considerent tout de même que rien n'égale une enceinte fermée dans la reproduction des graves.



    Enceinte « active-passive »


    C'est une variante du bass-reflex qui utilise une membrane sans moteur (aimant et bobine) à la place de l'évent, le terme exact est « radiateur passif ». L'évent d'un bass-reflex assure un accord à une fréquence précise. La masse de la membrane passive ainsi que la raideur de la suspension, assurent la même fonction que l'évent avec des moyens différents.

    Vu de l'extérieur, une enceinte active-passive a deux membranes, quand une enceinte bass-reflex n'en a qu'une plus un évent. Certains acheteurs, non spécialistes, considèrent que plus il y a de haut-parleurs mieux c'est. Certains vendeurs ont, par le passé, abusivement profité de cette préférence.

    Il est possible de réaliser un accord très bas en fréquence dans un petit volume avec un radiateur passif. Ce n'est pas réalisable avec un évent, ou alors pour un niveau sonore trop faible incompatible avec les besoins. Tous les haut-parleurs n'acceptent pas un petit volume et, ne demandent pas un accord très bas.

    Baffle plan


    C'est une enceinte ouverte sans fond ou simplement une plaque plus ou moins grande, qui sépare l'onde arrière du haut-parleur de l'onde avant, limitant ainsi le court-circuit acoustique. Le court-circuit acoustique se produit aux basses fréquences, pour des longueurs d'onde qui dépassent la taille de la plaque.

    Soit L la largeur de la plaque, et C la vitesse du son, le court-circuit acoustique se produit à la fréquence F = C/2.L. Par exemple, pour une plaque de 1,5 m de large, et une vitesse du son de 343,4 m.s-1 (à 20°C), le court-circuit à lieu à 114,5 Hz.

    En dessous de la fréquence du court-circuit acoustique, la réponse chute à raison de 6 dB/octave jusqu’à la fréquence de résonance (FR ou FS) du haut-parleur. En dessous de la fréquence de résonance du haut-parleur, la réponse chute à raison de 18 dB/octave.[1]

    Avec un haut-parleur qui a une fréquence de résonance à 57 Hz sur un baffle de 1,5 m de large par exemple, la courbe de réponse passe par -3 dB à 114,5 Hz, -9 dB à 57 Hz et -27 dB à 28,5 Hz. La réponse dans le grave est limitée. La pièce rajoute un peu de grave à ces valeurs théoriques : environ 5 dB à 50 Hz.

    Cette réponse dans le grave n'est obtenue que si le haut-parleur a des caractéristiques adaptées à cette charge. Le QT (ou QTS) doit être idéalement de 0.70. Il est possible de remonter le QT d'un haut-parleur qui serait par exemple de 0,4 en mettant en série une résistance de quelques ohms, généralement de 3 à 8 ohms.

    Pour les enceintes ouvertes sans fond, il faut veiller à ce que les côtés ne dépassent pas 1/4 de la largeur pour ne pas avoir un accident dans la courbe de réponse.

    L'application typique des enceintes ouvertes sans fond est l'enceinte pour guitare électrique.

    La bande-passante peut être améliorée dans le grave par l'ajout d'un filtre passe-bas du premier ordre dont la fréquence de coupure est à peine supérieure à la fréquence de résonance du haut-parleur. Ainsi, la réponse devient linéaire entre la fréquence de coupure du baffle et le fréquence de résonance du haut-parleur. Cependant, l'enceinte subit une perte de rendement relativement importante qui nécessite donc un amplificateur puissant ou l'utilisation d'un haut-parleur à très haut rendement. Cette solution est idéale pour un système multivoie où le haut-parleur de grave n'est pas censé monter plus haut que la fréquence de coupure du baffle.

    La réponse impulsionnelle est encore meilleure qu'en baffle clos. La qualité d'écoute du haut-grave au haut-médium est excellente avec ce type de baffle.

    Enceinte « chargée de pavillon »


    Quand les gens veulent que leur voix porte loin, ils mettent leurs mains en entonnoir devant leur bouche. Ils réalisent ainsi un pavillon.

    Le principal intérêt du pavillon est le très bon couplage avec l'air ambiant. C'est pourquoi ils étaient utilisés au tout début de la reproduction sonore avec les phonographes, quand les amplificateurs n'existaient pas. La vibration de l'aiguille dans le sillon fait directement vibrer une petite membrane, la vibration est amplifiée par le pavillon.

    Plus tard les premiers amplificateurs étant de très faible puissance, les pavillons étaient toujours indispensables pour avoir un niveau sonore correct.

    L'époque du début du cinéma parlant fut celle des pavillons, pour sonoriser des salles de 1000 ou 1500 places avec des amplificateurs de 10 ou 20 W seulement. Plusieurs pavillons se partageaient le spectre sonore du grave à l'aigu.

    Aujourd'hui les systèmes de sonorisation les plus puissants sont encore munis de pavillons.

    En Hi-Fi, à part une très petite minorité de passionnés qui les utilisent encore sur un système complet avec plusieurs pavillons du grave à l'aigu, il n'y a guère que dans la reproduction des aigus qu'ils sont encore un peu utilisés. Souvent les moteurs d'aigus (tweeters) sont surmontés d'un pavillon qui aide à la diffusion des hautes fréquences, qui sont par nature plus directionnelles. Le principal avantage reste l'augmentation du rendement. Ils reprennent un principe connu de tous, celui du porte-voix. Sans entrer dans le détail, ce principe permet de faire déplacer à une membrane de haut-parleur une quantité d'air supérieure à sa surface. La quantité d'air déplacée sera égale à la surface de la bouche du pavillon, d'où un meilleur rendement (pression acoustique supérieure). Outre les tweeters, ce principe est utilisé pour les enceintes. Généralement il s'agit d'enceintes utilisant un unique haut-parleur large bande. On voit aussi des utilisations en sonorisation dans les enceintes dédiées aux basses. Ces enceintes récupèrent l'onde arrière du haut-parleur et la font passer dans un pavillon. La bande passante est ainsi élargie. Ce type de charge est particulièrement adapté aux larges bandes dont le seul défaut est de manquer de graves. Le pavillon arrière permet ainsi de se passer de l'ajout d'un haut-parleur de graves.

    Enceinte coaxiale


    Le terme est incorrect dans le cas d'un bafflage plan. C'est une enceinte qui utilise un haut-parleur coaxial. Elles permettent d'avoir le tweeter au centre du médium : ainsi on évite certain problèmes de déphasage dû à l'éloignement de deux sources sonores.

    Le terme peut en revanche s'appliquer aux enceintes omnidirectionnelles constituées de haut-parleurs positionnés horizontalement et alignés sur l'axe de révolution de l'enceinte. La particularité de ces enceintes est d'émettre le son dans toutes les directions grâce aux diffuseurs situés en regard des membranes.

    Utilisation d'enceintes

    Enceintes actives

    Les enceintes actives peuvent être amplifiées ou non.

    Dans certains contextes, pour gagner en mobilité ou pour économiser un amplificateur, on utilise des enceintes actives, qui sont alimentées par le secteur et qui intègrent l'amplificateur de puissance. Leur principal usage est pour les ordinateurs, écoute studio, mais il existe aussi des enceintes actives de diffusion.

    Des systèmes d'enceintes actives sans l'amplification interne existent. Une enceinte active n'est donc pas automatiquement amplifiée. La signification de : « actif », est relative au niveau du filtrage des fréquences. Alors qu'une enceinte passive reçoit un signal sonore amplifié, son filtre constitué de composants électroniques passifs (bobines de self-inductance, condensateurs et résistances), sépare les fréquences entre les différents haut-parleurs : c'est un filtrage passif, le filtrage a lieu après amplification.

    Pour le filtrage actif, le but est de filtrer avant l'amplification. Dans la majorité des enceintes actives, nous trouvons donc par exemple une bi-amplification ou tri-amplification du son (pour une enceinte à deux voies ou trois voies). Mais pour beaucoup d'installations, notamment en sonorisation et concert, des systèmes actifs sont utilisés, c’est-à-dire qu'un filtre actif sépare les fréquences du signal puis les envoie vers les amplificateurs séparés respectifs (par exemple : fréquences aigues et fréquences basses), et peuvent rejoindre ainsi la même enceinte (à l'aide d'une prise par haut-parleur : une connexion pour les aigus et une autre pour les basses), ou des enceintes séparées, spécialisées selon leur domaine fréquentiel. Ceci est un système actif mais avec amplification externe.

    Moniteur


    Le moniteur est une enceinte très haute fidélité, dont la caractéristique première est une réponse linéaire en fréquence et en intensité. Ces enceintes sont généralement utilisées en studio pour avoir un aperçu objectif d'un mixage.

    Retour


    Les enceintes de retours sont des enceintes dédiées à l'écoute des musiciens sur scène. Elles sont généralement conçues avec un pan coupé afin de diriger le son vers les oreilles des musiciens une fois posées au sol. Ces enceintes ont en général une bande passante tronquée dans le grave (< 50Hz) et plate dans l'aigu, ceci afin d'assurer une grande intelligibilité du message, la contrepartie étant un son parfois subjectivement « agressif ». La tenue en puissance relativement faible et la bande passante limitée de la plupart des retours rendent ces derniers difficilement utilisables en façade.

    Caisson de basse (subwoofer)


    Le caisson de basse (subwoofer en anglais), est une enceinte spécialisée dans la reproduction des fréquences les plus graves (inférieures à 150 Hz).

    Il existe deux cas d'utilisation de caisson de basse :

    * pour l'extension de la bande passante d'enceintes existantes, que ce soit en stéréophonie ou en home cinema, ceci nécessite un filtrage répartiteur entre les enceintes large bande et le caisson (c'est le « bass-management » des processeurs Home cinema) ;
    * pour la prise en charge de canal LFE (Low Frequency Effect) des bandes sonore de film. Dans ce cas la bande passante des formats DolbyDigital et DTS est de 3 à 120 Hz, le caisson doit donc pouvoir descendre le plus possible dans le grave (en fait les bandes sonores ne descendent pas sous 10 Hz).

    Les caissons de basse ont la plupart du temps un amplificateur-filtre incorporé, celui-ci permet la gestion :

    * des fréquences de coupures : haute pour le recoupement avec les autres enceintes, en extension de bandes passante ; basse pour la protection du haut-parleur ;
    * du niveau relatif du caisson vis à vis des autres enceintes ;
    * de la phase relative aux autres enceintes.

    On lit souvent que la position dans la pièce n'a aucune importance, du fait des grandes longueurs d'ondes considérées. Or le couplage du caisson suivant son emplacement (contre un mur ou dans un coin) augmente plus ou moins considérablement sa bande passante, parfois au point de créer une bosse ce qui se traduit par un son lourd et redondant. L'emplacement fera donc l'objet d'essais, et idéalement de mesures.

    Il faut également considérer un inconvénient majeur du caisson de basse : seuls les modèles les plus coûteux sont en mesure de restituer un son stéréophonique. Sur la plupart des caissons de basse, le haut parleur ne possède qu'une seule bobine et ne transmet que le son d'une voie. Mais certains hauts parleurs au prix largement plus élevé intègrent deux bobines afin de transmettre un son stéréo.

    Enceinte de diffusion


    Une enceinte de diffusion est le nom que l'on donne à une enceinte dont le but premier est d'envoyer un maximum de son : elles sont généralement utilisées en front de scène (enceintes de façade).

    Enceinte de rappel/relais


    Les enceintes de rappel (ou de relais) servent à renforcer le son pour des évènements en plein air ou dans de grandes salles : elles permettent au public du dernier rang d'entendre sans que le premier rang soit assourdi. Dans les installations de grande ampleur, on les alimente avec une ligne à retard, qui, comme son nom l'indique, retarde le signal de quelques millisecondes afin d'éviter l'impression d'écho. En effet, sans cet artifice, le son de la « façade » - les enceintes les plus proches de la scène - arriverait aux spectateurs les plus éloignés avec un retard proportionnel à la distance façade-relais.

    Diffusion du son


    La diffusion du son subit les lois ondulatoires (voir optique ondulatoire en considérant le son comme de la lumière) :

    * Pour une source à rayonnement sphérique (dès que l'on se trouve à une distance grande en comparaison de la taille de la source), la puissance acoustique d'un son (W) est divisée par quatre lorsque la distance est multipliée par deux (la puissance de la source est répartie sur une surface quatre fois plus grande) mais sa pression acoustique (Pa) est divisée par deux seulement, ce qui engendre une diminution du niveau sonore (Lp) de 6 dB. Les sources à rayonnement cylindriques (exemple : bruit de route ou enceintes « lignes sources ») ne perdent que 3 dB lorsque l'on double la distance.
    * Le son est homogène en intensité dans le cône d'émission du haut-parleur.
    * Plus un son est aigu, plus il est directionnel : il a tendance à se propager en ligne droite.
    * Les infra-sons se propagent surtout par le sol.
    * Les sons aigus sont plus sensibles aux obstacles sur leur chemin. Ils ont tendance à perdre en intensité plus rapidement que les graves. Afin d'éviter au maximum les obstacles, on surélève les enceintes par rapport au public.
    * À forte puissance, les enceintes interfèrent avec leur support : c'est une des raisons pour lesquelles on les suspend.
    * Au delà de 110 dB, le son est considéré comme dangereux (limiteurs dans les baladeurs et détecteurs dans les salles de concert).
    * En un point où deux signaux arriveront en opposition de phase, aucun son ne sera perçu par l'oreille, pour éviter ce phénomène, on fait attention au positionnement des différentes enceintes.

    Efficacité d'une enceinte


    L'efficacité, ou rendement, d'une enceinte est lié au rapport entre la puissance acoustique délivrée pour une puissance électrique donnée en entrée. Clairement le rendement s'exprime en % = Puissance acoustique / Puissance électrique ; la sensibilité s'exprime en dBspl/1W/1m (littéralement : dBsound-pressure-level pour 1 W en entrée à 1 m de distance), ce qui correspond pour une enceinte d'impédance nominale de 8 ohms à dBspl/2,83V/1m. D'une manière générale c'est cette dernière mesure qui est utilisée du fait que les amplis communs sont des générateurs de tension.

    Il est possible, à partir de cette donnée, de calculer le niveau de pression acoustique délivré à un endroit donné pour une puissance connue en entrée : dBspl = (dBspl/1W/1m) + 3 dB (pour chaque doublement de puissance) - 6dB (pour chaque doublement de la distance en mètre, rayonnement en 4 pi stéradian).

    Par exemple, prenons le cas d'une enceinte de sensibilité 97 dBspl/1W/1m. Fournissons-lui un signal de 512 W. Le niveau spl à 1 m est alors de 124 dBspl. Si nous nous éloignons de 8 m, le niveau spl est alors de 106 dBspl.


    Tue 07 Apr 09 @ 3:59 am

    Le disc jockey (souvent abrégé en DJ, prononcé didjay) est, à l'origine, une personne qui sélectionne et diffuse de la musique à destination d'un public, que ce soit pour une émission radiophonique, dans une discothèque ou à l'occasion d'une soirée.


    L'animateur

    Dans son activité la plus courante, le disc-jockey sélectionne et passe des disques sur ses platines (vinyles ou CD, parfois MP3, Wma). On trouve ce métier principalement dans les boîtes de nuit, mais aussi parfois dans certains bars et dans les fêtes de musique techno ou les raves.

    Il peut simplement enchaîner les morceaux de musique les uns après les autres en fonction des envies des auditeurs. Il peut aussi modifier ou superposer deux musiques, ou une musique et une version a cappella, et faire preuve de créativité et d'inventivité, voire utiliser des équipements spéciaux ou des ordinateurs pour refondre entièrement le morceau utilisé. Dans le milieu du « DJing », cette technique est connue sous le nom de bootleg ou encore de mashup ou medley.

    Depuis, le rôle du disc-jockey a pris de l'ampleur dans les musiques populaires récentes. Il est parfois reconnu comme un musicien à part entière. Le DJ peut parfois produire une œuvre originale à partir de matériaux musicaux existants, soit qu'il joue un rôle de « découvreur » de titres passés inaperçus ou tombés dans l'oubli, soit qu'il combine avec talent des œuvres mineures. On peut considérer alors qu'il se rapproprie le travail d'autres musiciens, exploitant un matériau sonore qu'il serait incapable de créer lui-même.

    Dans le reggae

    Le terme original de deejay désigne la personne qui tient le microphone et intervient en direct sur la version instrumentale d'un disque (souvent en face B), dans les sound systems Jamaïcains. Le deejay reggae est un artiste vocal au même titre que le chanteur. Son style vocal est un mélange de voix parlée/scandée/chantée et préfigure en cela celui du rappeur.

    Après avoir émergé dans les années 1950 (les deejays se contentaient alors de glisser de courtes interjections dans la musique), ils ont été reconnus à partir de la fin des années 1960 comme des artistes vocaux à part entière (avec des couplets et refrains complets chantés sur une version instrumentale) à égalité avec les chanteurs et sont devenus hégémoniques dans le reggae (aujourd'hui, à peu près 70% des artistes vocaux du reggae sont des deejays), et on a même vu l'apparition du singjay (mélange de style deejay et de chant pur) au cours des années 1970.

    Le lien entre reggae et hip hop s'est fait par l'intermédiaire de DJ Kool Herc, un Jamaïcain ayant émigré aux États-Unis et pionnier du Hip Hop.[réf. nécessaire]

    Du disco au hip-hop

    À la fin des années 1960, un ensemble de facteurs tant musicaux que sociaux et techniques (évolution du rock vers un style moins dansant, développement d'une musique soul plus dansante, amélioration des sound systems, libération des mœurs, besoin de reconnaissance de certaines minorités) aboutissent au développement aux États-Unis d'un mode de sortie (discothèque) et d'un style de musique qui sera finalement nommé disco.

    Le métier de DJ évolue alors dans les lieux de sorties avec musique (bars, clubs) où progressivement les DJ évincent les vrais musiciens d'abord parce que moins chers, jugés moins capricieux et parce qu'ils réussissent à faire danser le public de manière plus intense que la musique orchestrée. Progressivement, les simples enchaînements de titres deviennent un ensemble cohérent qui accompagne les danseurs.

    Le DJ sera au centre de mouvement jusqu'au moment où, à la fin des années 1970, les maisons de disque et l'évolution de la société se chargent soit d'exploiter le filon disco puis de le rejeter une fois épuisé, soit de juger ce genre vide et décadent.

    Cependant, dans des clubs des quartiers noirs de New York où se joue et évolue le disco, des DJ observent les danseurs et constatent que certains d'entre eux se déchaînent en solo quand le titre marque un break. De ce constat naît le break dance qui donnera naissance au hip hop, dont l'idée vient de personnalités comme DJ Kool Herc qui, en enchaînant les breaks de plusieurs morceaux, parvenait à prolonger la durée des coupures rythmiques.

    Avant que puisse être dupliquée par enregistrement cette répétition, la technicité demandée au disc-jockey pour effectuer cet exercice s'est accrue. Progressivement, avec des artistes comme Grandmaster Flash, le djing prend alors un nouveau sens qui exprime l'idée que le DJ produit du son à partir d'un instrument, le disque, grâce à tout un ensemble de techniques nouvelles qui nécessitent une dextérité extrême. Le DJ passe ainsi du rôle de sélectionneur à celui d'artiste.

    Dans la musique de hip hop, le disc-jockey peut être parfois accompagné d'un MC (Master of Ceremony, le « rappeur »). Le disc-jockey « scratche », c'est-à-dire qu'il modifie la vitesse et le sens de lecture des platines vinyles, qu'il « frotte » le sillon du disque sous la tête de lecture, afin de déformer et de rythmer les sons existants. Cette déformation de sons est associée à l'utilisation, sur la table de mixage (élément central), d'un fader ou crossfader. Cet élément permet de passer du son d'une platine à l'autre et de couper le son d'une des deux platines. Il existe diverses techniques de scratch, comme le Cutting, le Transforming, ou encore le Flare, qui peuvent être cumulées et alternées.

    Émergence du DJ-ing



    Le DJ-ing est né dans le Bronx, grâce à la culture Zulu Nation au début des années 1980. Kool Herc fut le premier DJ qui mixa deux disques réellement ensemble pour la première fois, avec deux disques réglés exactement sur le même BPM (Beat Per Minute ou tempo) et superposés de façon à faire un enchaînement sur la même base rythmique (le rythme ne change pas, mais le morceau de musique change). Puis vient ensuite le scratch, inventé par DJ Grandwizard Theodore et popularisé par Grand Mixer DXT et Herbie Hancock dans le titre Rock it. Depuis, les DJ n'ont cessé de créer de nouvelles techniques de maniement des disques et des tables de mixage.

    La technique la plus récente est le Beat Juggling ou pass-pass (le jonglage des rythmes). Cette technique permet avec deux disques identiques de recréer une version différente de l'original en manipulant simultanément ceux-ci par découpage et réarrangement pour former des boucles et de nouvelles phases musicales.

    DJ Babu fut le premier à utiliser le mot Turntablism pour désigner son art. L'utilisation de ce terme aura un grand écho dans le monde du DJ-ing.

    Les pratiques musicales du DJ

    * Scratch : utilisation d'un Fader ou Crossfader pour découper le son enregistré sur le vinyl, de manière à le transformer et à le rendre plus rythmé et/ou incisif.
    * Fondu enchaîné : la fin d'un morceau de musique est mélangée avec le début du morceau suivant de manière à assurer une transition progressive.
    o Calage tempo : les rythmiques des deux disques sont superposées pour adopter le même tempo / BPM.
    * Le mixage : les disques sont synchronisés manuellement à l'aide des réglages de vitesse des platines et sont mélangés avec diverses variations, portant notamment sur les égalisations (niveau des fréquences graves, médium et aiguës), ainsi que sur l'utilisation des Faders et Crossfaders.

    Les disques sont enchaînés de plusieurs façons :

    * soit en scratchant (principalement utilisé en Hip-Hop et en Rap) ;
    * soit en mélangeant (mixant) progressivement les deux titres : on appelle alors cela un fondu-enchaîné (fade ou crossfading);
    * soit en mélangeant (mixant) progressivement les deux titres, et en calant le tempo du premier morceau (en réglant sa vitesse, on parle aussi de pitch), on parle alors de mix dans le tempo (beatmix).
    * soit en jouant le deuxième titre juste après le premier (un cut) ; en fait, le premier battement du deuxième titre (premier beat) est joué en même temps que le dernier beat du premier.

    Certains musiciens se disent également DJ du fait qu'ils utilisent les mêmes outils, bien que ce ne soit pas dans le but d'enchaîner des morceaux, mais bien d'en créer de nouveaux à partir d'éléments de plusieurs supports musicaux selon le principe du sampling.

    Le DJ-ing ne se fait pas toujours en direct, ni face à un public. Par exemple, certains DJ utilisent des logiciels comme Ejay Rave ou Music pour les amateurs. Certaines maisons de disques ne publient rien d'autre que les réalisations en studio de DJ. Il existe aussi un championnat du monde des DJ, qui se rencontrent dans différents types de catégories.

    Le concept du DJ-ing s'applique également à la vidéo. Le « VJ » (visual jockey ou vidéo jockey) enchaîne et superpose des images fixes et animées qui peuvent être projetées sur écran à l'occasion de soirées ou de concerts, mais également, sur les chaînes télévisées musicales. Le terme a d'ailleurs été élargi au simple présentateur d'émissions de telles chaînes du fait qu'il est censé choisir les clips vidéo qui passent. De la même manière, on parle de KJ (KaraJockey) pour les animateurs de karaoké.

    Support musical et DJing

    Technics SL-1200 MKII

    Si historiquement le vinyle a été le premier support des DJ (par le scratch), ce sont bel et bien les DJ qui ont permis au vinyle de résister à l'impact qu'a été l'arrivée du CD dans les années 1980.

    La raison de cette résistance est la longue absence de platine CD à vitesse réglable, condition nécessaire pour mixer en discothèque. De ce fait en 30 ans la Technics 1200 MKII est devenue puis restée la platine vinyle la plus répandue dans les clubs.

    Actuellement les labels sortent les nouveautés sous le format vinyle, à destination des DJ qui diffusent ainsi ces morceaux et permettent d'évaluer leur potentiel.
    Platines CD pour mix

    Le pressage en plus grand nombre peut alors suivre, et selon le succès du morceau on pourra ensuite le trouver dans des compilations CD ou sur les albums des artistes correspondants (si celui-ci est suffisamment productif!).

    Aujourd'hui, beaucoup de DJ mixent encore sur vinyles, mais le format numérique est en train de provoquer une vraie révolution dans ce monde. En effet, même s'il est considéré que mixer sur vinyle est plus agréable par le toucher qu'il procure, il faut aussi penser qu'un vinyle ne contient généralement qu'un seul titre. Donc pour un DJ qui se déplace beaucoup, il est inimaginable de transporter un trop grand nombre de disques (surtout pour un problème de poids). L'arrivée de nouvelles platines CD (comme le CDJ-1000 de Pioneer) a permis de remédier à ce problème en proposant par exemple la lecture de CD au format MP3 qui permet de transporter des milliers de titres dans un simple classeur à CD. De plus, les lecteurs CD actuels proposent de nombreuses fonctions qui ne peuvent pas être ajoutées sur les platines vinyles comme les loops ou CUE points, mémorisables sur une carte mémoire (type carte SD) que le DJ peut donc amener avec lui dans les différents endroits où il mixe et retrouver les repères préparés à l'avance chez lui.

    Dans la dernière décennie, les avancées technologiques ont révolutionné le monde du djing; d'une part à cause des programmes qui permettent, à partir d'un ordinateur et de deux platines vinyles, de reproduire le mix sur vinyle tout en utilisant des MP3 contenus dans l'ordinateur; d'autre part grâce aux programmes tel qu'Ableton qui permettent de jouer des boucles en live. A noter que de plus en plus de dj utilisent des effets dans leurs sets; c'est principalement James Zabiela qui a permis cette nouvelle révolution avec sa coopération avec Pioneer dans l'élaboration du EFX-1000.

    L'équipement de base du disc-jockey

    * Platines vinyles ou platines CD
    * Table de mixage
    * Casque de préécoute
    * Microphone (optionnel)
    * Amplificateur
    * Enceintes

    Vocabulaire du DJ


    On peut trouver dans le vocabulaire du DJ un certain nombre de termes techniques :

    * BPM : Battement par minute (mesure la « vitesse » d'un morceau)
    * calage tempo (ou beatmatching) : synchronisation des ryhmes de deux morceaux
    * cellule : tête de lecture d'une platine vinyle
    * cross-fader : fader placé horizontalement sur une table de mixage permettant de basculer d'une voie à l'autre (la courbe de « fondu » peut être linéaire, exponentielle, « tout ou rien » et/ou réglable selon le modèle). Facilite le fondu enchaîné.
    * CUE : point de départ de la lecture sur un lecteur CD. Peut être le début de la chanson ou un point quelconque du morceau prédéfini sur platine cd.
    * fader : bouton à glissière permettant de modifier le volume sonore d'une voie (aussi appelé potentiomètre linéaire).
    * feutrine : sorte de tapis intercalé entre le vinyle et le plateau de la platine permettant de faire glisser le vinyle sans dommage. Ainsi pour faire Pause, un DJ jouant sur vinyles utilise rarement la touche Play/Stop. Pour arrêter un morceau il pose ses doigts sur le disque, qui doit donc pouvoir glisser sur la feutrine ou slipmat). Il peut alors le lancer (throwing) dans le rythme.
    * loop : boucle sonore composée d'un point d'entrée (loop-in) et d'un point de sortie (loop-out)
    * pitch : mécanisme (potentiomètre ou boutons) d'une platine (vinyle ou CD) permettant de modifier la vitesse de lecture (modification exprimée en pourcentage par rapport à l'original). Son réglage permet ainsi de synchroniser les beats de deux morceaux (entrant et sortant).
    * mashup ou versus : remix mixant la version a cappella d'un morceau avec l'instrumental d'un autre
    * white label : vinyle ne portant pas d'étiquette : il s'agit généralement d'un morceau produit par un DJ peu connu, et pressé en faible nombre d'exemplaires. Exemple : dans le cas d'une future bombe dancefloor, il permet d'évaluer le potentiel club du skeud (disque) avant pressage sous un vrai label. La plupart des bootlegs sont pressés en white.
    * sample : en français échantillon. Le sample est un court extrait ou une partie d'un morceau de musique, joué en boucle ou par intermittence. Il peut être déformé pour atteindre l'effet recherché.





    Wed 14 Jan 09 @ 3:55 pm

    Connectique de la DJ Console Rmx (1/2)

    La DJ Console Rmx se connecte à un PC ou un Mac via le port USB. Le bus USB doit être alimenté. Si le DJ souhaite brancher la DJ Console Rmx à un bus USB faible puissance, il est nécessaire d'utiliser un hub USB avec adaptateur secteur.
    La DJ Console Rmx est fournie avec un câble USB de 2 mètres.

    Sorties audio
    Une sortie 4 canaux = 2 sorties stéréo
    Dans VirtualDJ 5 DJC Edition, les sorties 1 et 2 correspondent à la musique jouée pour le public. Les sorties 3 et 4 diffusent quant à elles un autre morceau (en pré-écoute) dans le casque ou la cabine du DJ.
    Les logiciels VirtualDJ 5 Pro vous permettent également de configurer séparément les sorties 1-2 et 3-4. De cette manière, les sorties 1 et 2 jouent la piste de la platine gauche de la DJ Console Rmx (platine A) et les sorties 3 et 4 jouent la piste de la platine droite (platine B). Cette séparation permet au DJ de mixer plusieurs sources audio sur une platine de mixage externe.
    4 sorties RCA
    Le niveau de sortie RCA est de -10dBv (idéal pour les systèmes stéréo, les platines de mixage et enceintes multimédias).
    4 sorties jack mono 6,35 mm
    Le niveau de sortie jack 6,35 mm est de +4dBu (idéal pour des enceintes et des amplificateurs de sonorisation).
    Sortie casque






    Sortie casque
    Les sorties casque (connecteurs jack stéréo 6,35 mm) se situent sur la façade et la partie supérieure de la console. Seule une sortie est active à la fois : la connexion d'un casque sur la partie supérieure de la console éteint la sortie casque de la façade. Cette sortie est conçue pour des casques à faible impédance (jusqu'à 100 Ohms). Si vous connectez des casques à plus forte impédance, le volume de pré-écoute sera trop bas, surtout si vous mixez devant le dance floor.



    Connexions de la DJ Console Rmx (2/2)


    Une entrée 4 canaux = 2 entrées stéréo
    Si le DJ appuie sur le bouton « Source 1 », les entrées 1 et 2 reçoivent une source audio externe jouée sur la platine de gauche de la DJ Console Rmx.
    S'il appuie sur le bouton « Source 2 », les entrées 3 et 4 reçoivent une source audio externe jouée sur la platine de droite.
    La source externe peut être analogique : tourne-disque, lecteur CD, lecteur MP3 ou groove box.
    Le DJ ajuste le volume de la source audio externe à l\'aide des boutons de gain situés sur la platine A ou B de la DJ Console Rmx.





    Commutateurs Line-Phono
    Il est préférable de placer le commutateur en position « Line », car la plupart des sources audio externes utilisent ce niveau de sortie. S'il s'agit d'un tourne-disque, vous devez passer en mode « Phono » : le niveau de sortie du tourne-disque est phono lorsqu'il possède un câble de masse fin et des sorties de signal gauche et droit.

    Entrée micro
    L'entrée microphone (prise mono 6,35 mm) se situe sur la façade et la partie supérieure de la console. Une seule entrée est active à la fois. La connexion d'un microphone sur la partie supérieure éteint l'entrée microphone de la façade.
    Cette entrée est conçue pour des microphones à faible impédance (jusqu'à 100 Ohms). Si vous connectez un micro à plus forte impédance, le volume de ce dernier sera trop bas.

    la mk2


    - Utiliser mixer externe : Sélectionnez cette option pour diriger le son joué sur le Deck A vers les
    sorties 1/2, et le son joué sur le Deck B vers les sorties 3/4, ce qui vous permet de mixer via un
    mixer externe. Vous devez également configurer de manière appropriée votre logiciel DJ pour
    pouvoir opérer en mode mixage externe. Ni le crossfader, ni le sélecteur de sortie casque ne
    fonctionnent lorsque ce mode est actif.
    Pour utiliser un mixer externe avec votre DJ Console Mk2:
    - Connectez votre mixer externe sur les connecteurs RCA Output 1/2 et Output 3/4:



    - Activez la case à cocher Utiliser mixer externe.
    - Démarrez votre logiciel de mixage.
    - Si vous utilisez VirtualDJ DJ Console Edition : sur votre DJ Console Mk2, amenez le crossfader
    complètement vers la gauche, côté Deck A et placez le sélecteur de sortie casque sur
    Deck B.

    Le son joué sur le Deck A est dirigé vers les sorties 1 / 2 et le son joué sur le Deck B est dirigé
    vers les sorties 3 / 4.


    VirtualDJ DJC Edition ne propose pas cette fonction, vous devez passer à la version
    pro de VirtualDJ pour pouvoir l’utiliser.



    Pour effectuer un monitoring au casque, vous devez brancher le casque sur la sortie casque
    de votre mixer externe.



    Si vous branchez la DJ Console MK2 à une table de mixage externe :
    - sur une table de mixage professionnelle, réglez le niveau d’entrée de la table de
    mixage sur +4dB,
    - sur une table de mixage d’entrée de gamme (ne supportant pas le niveau +4dB),
    réduisez le gain sur la table de mixage. Si vous avez branché une source audio
    externe sur la DJ Console MK2 et que vous souhaitez augmenter le niveau sonore
    de cette source externe, intercalez alors la table de mixage entre la source audio
    externe et la DJ Console MK2, et réglez le gain sur la table de mixage.




    Sat 22 Nov 08 @ 5:33 pm

    Mais, comment ça marche windows ? Pourquoi mon ordinateur rame ? Qu'est-ce que c'est que ce truc qui vient de planter ? Parfois (et même souvent) Windows est un monde impitoyable voir incompréhensible. La liste de processus qui suit vous aidera peut-être à mieux comprendre ce qui se trame au plus profond de votre ordi.

    Pour accéder à la liste des processus tournant sur votre PC, pressez simplement les touches Ctrl+Alt+Sup, puis choisissez l'onglet "Processus"


    les processus désactivables (est inutules pour windows ) sont en verts

    les processus non désactivables sont en noir


    Alg.exe (Application Layer Gateway Service) process de base de windows
    Utilisé pour le partage de connection internet.
    Nécessaire en cas d'utilisation d'un firewall.

    Agentsvr.exe (Microsoft Agent Server) process de base de windows
    Ce processus est un processus générique de Windows NT/2000/XP fournissant un contrôle ActiveX destiné aux développeurs pour ajouter des éléments multimédias aux applications qu'ils développent.
    Ce process peut être arrété à partir du gestionnaire des tâches.

    avserve.exe (W32.Sasser.Worm)
    Ce processus est utilisé par le virus Sasser. Celui-ci se répand via le réseau (local ou internet) sur les machines Windows non mises à jour. Il ouvre des ports, tente d'infecter d'autres machines et redémarre la machine automatiquement.
    À supprimer impérativement.

    backweb.exe (Spyware Backweb)
    Ce processus backweb.exe (backweb) indique la présence du spyware backWeb. Il ne faut pas le confondre avec backweb-8876480 (backweb-8876480.exe), qui est un utilitaire de Logitech permettant de mettre à jour les pilotes des périphériques Logitech.
    À supprimer impérativement.

    Csrss.exe (Client Server Runtime Process) process de base de windows
    Il s'agit de la portion dite de mode utilisateur du sous-système Win32. Csrss signifie client server run-time subsystem est reste un sous-système essentiel qui doit fonctionner en permanence. Csrss gère les applications consoles, la créations et la destruction de threads et quelques parties de l'environnement 16 bits virtuel MS-DOS.

    Ctfmon.exe (CTF Loader) process de base de windows
    ce processus appartient à Windows XP / Office XP et fournit le "Alternate User Text Input Processor" (TIP) et la barre de language de Microsoft Office.
    Si vous voulez obtenir quelques ressources en plus, essayez de neutraliser ce processus.

    Dllhost.exe (Microsoft DCOM DLL Host Process) process de base de windows
    Il fait partie intégrante de Microsoft Windows. Il gère toutes les DLL utilisées par les applications. Ce process peut être arrété à partir du gestionnaire des tâches.

    Explorer.exe process de base de windows
    Il s'agit de l'interface utilisateur, celle qui nous présente le bureau de Windows, la barre des tâches etc... Ce processus n'est pas vital pour le système d'exploitation;
    il peut être arrêté et relançé à partir du gestionnaire des tâche (ouvrir puis spécifier explorer.exe).

    Helpctr.exe (Microsoft Help and Support Center) process de base de windows
    Ce processus est un processus générique de Windows NT/2000/XP chargé en arrière-plan lorsque vous accéder à l'aide de Windows.
    Ce process peut être arrété à partir du gestionnaire des tâches.

    Internat.exe process de base de windows
    Internat.exe fonctionne au démarrage. Il charge les différents paramètres locaux d'entrée spécifiés par l'utilisateur. Les paramètres sont pris à partir de la clé de registre suivante : HKEY_USERS\.DEFAULT\Keyboard Layout\Preload
    Internat.exe charge l'icône "FR" dans le systray, ce qui permet de changer facilement entre différents paramètres régionaux. Cette icône disparait lorsque le process est arrêté mais les paramètres peuvent toujours être changés via le panneau de configuration.

    iTouch.exe
    C'est le process des pilotes de claviers sans fils iTouch. Crée une icone dans le System tray de windows qui lance un logiciel de Logitech pour la configuration du clavier. Ce logiciel peut également être lancé à partir du menu démarrer. Nécessaire aux utilisateurs des claviers Logitech.
    Pour empêcher le lancement de ce processus,
    il faut supprimer la clé de registre contenue dans :
    HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Run
    et qui a pour valeur :
    C:\Program Files\Logitech\iTouch\iTouch.exe


    jusched.exe (Java Update Scheduler)
    Ce processus correspond au programme de mise à jour du client Java de Sun MicroSystems.
    Ce process peut être arrété à partir du gestionnaire des tâches.

    Lsass.exe process de base de windows
    Il s'agit du serveur local d'authentification de sécurité, il génère le processus responsable de l'authentification des utilisateurs par le service Winlogon. Ce processus est permis par l'utilisation de packages d'authentifications comme msgina.dll. Si l'authentification est réussie, Lsass génère le jeton d'accès de l'utilisateur qui est utilisé pour lancer le shell initial. D'autres processus que l'utilisateur peut lancer vont hériter de ce jeton.

    mssearchnet.exe
    Aussi connu sous le nom de Generic Downloader.aa, ce trojan (Cheval de Troie) peut télécharger sur votre ordinateur des virus.
    À supprimer impérativement.

    Mstask.exe process de base de windows
    Il s'agit du service de planification de taches, responsable de lancer des tâches à un instant determiné par l'utilisateur.
    Ce process ne peut être arrété à partir du gestionnaire des tâches.

    NeroCheck.exe
    ce process surveille le nerocd2k.sys de Nero 5.5 ou supérieur. Cette doit empêcher les conflits avec d'autres programme de gravure.
    Pour empêcher le lancement de ce processus,
    il faut supprimer la clé de registre contenue dans :
    HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Run
    et qui a pour valeur :
    C:\WINDOWS\System32\NeroCheck.exe


    Qttask.exe (Quick Time Tray Icon)
    Permet de démarrer Quicktime à partir du System Tray (barre d'incones en bas à droite de la barre de tâches). Je vous conseille d'arrêter ce process qui est inutile.
    Pour empêcher le lancement de ce processus,
    il faut supprimer la clé de registre contenue dans :
    HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Run
    et qui a pour valeur :
    "C:\Program Files\QuickTime\qttask.exe" -atboottime


    Realsched.exe (RealNetworks Scheduler)
    Processus de mise-à-jour de RealPlayer. C'est un processus qui bouffe votre mémoire : vous pouvez l'arrêter.
    Installé par RealOne, il est recréé et mise-à-jour quand RealOne est lancé même si vous essayez de le supprimer.
    Pour empêcher le lancement de ce processus,
    il faut supprimer la clé de registre contenue dans :
    HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Run
    et qui a pour valeur :
    C:\Program Files\Common Files\Real\Update_OB\evntsvc.exe -osboot


    Services.exe (Services Control Manager) process de base de windows
    Il s'agit du Service Control Manager (gestionnaire de contrôle des services) qui est responsable du démarrage, de l'arrêt et de l'interaction avec les services système.

    Smss.exe (Windows NT Session Manager) process de base de windows
    Il s'agit du sous-système de gestion de session (session manager subsystem) qui est responsable de démarrer la session utilisateur.
    Ce processus est initié par la thread système est est responsable de différentes activités dont le lancement des process Winlogon et Win32 (csrss.exe) et du positionnement des variables système. Après qu'il ait lancé ces processus, il attend que Winlogon ou Csrss se termine. Si cela se produit normalement, le système s'arrête.

    Soundman.exe (Avance Sound Effect Manager)
    Avance Sound Effect Control Panel: appartient aux pilotes (driver) de carte son Avance Logic et également dans des PDA Acer ou ECS.
    Cet Outil est fait pour donner un accès facile aux paramètres du son.
    Arrêter ce process n'a aucun effet négatif... Il est lancé par la clé de registre : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Run télécharger le driver (notamment les AC'97 Audio CODECs) sur le site de realtek : http://www.avance.com/

    Spoolss.exe (Printer Spooler Subsystem) process de base de windows
    Le sous-ensemble du spooler d'imprimante windows despolle les données à imprimer du disque à l'imprimante.

    Spoolsv.exe (spooler service) process de base de windows
    Le service spooler est responsable de la gestion des travaux d'impression et de fax.
    Ce process ne peut être arrété à partir du gestionnaire des tâches.

    Svchost.exe (servicehost) process de base de windows
    Il s'agit d'un process générique, il fonctionne en tant qu'hôte pour d'autres process tournant à partir de Dlls, il peut y avoir plusieurs entrées pour ce processus. Afin de voir les processus qui utilisent svchost.exe, il faut utiliser tlist.exe à partir du cd-rom de windows 2000 (tlist -s).

    taskbaricon.exe
    Le processus taskbaricon.exe (taskbaricon signifiant TaskBar Icon) est un processus correspondant à l'icône de la barre des tâches du fournisseur d'accès à Internet Wanadoo.
    Ce process peut être arrété à partir du gestionnaire des tâches.

    Taskmgr.exe process de base de windows
    C'est le processus pour le gestionnaire des tâches lui même.

    Winlogon.exe process de base de windows
    Il s'agit du processus responsable de gérer l'ouverture et la fermeture de session. Par ailleurs, Winlongon est actif uniquement lorsque l'utilisateur appuie sur CTRL+ALT+DEL, à ce moment il affiche la boite de sécurité.

    Winmgmt.exe process de base de windows
    Winmgmt.exe est un composant noyau de la gestion des clients sous Windows 2000. Ce processus s'initialise lorsque la première application cliente se connecte. Winmgmt.exe correspond au service WMI qui permet de monotorer par exemple des ressources sur la machine (mémoire, disque ...).


    Mon 17 Nov 08 @ 3:35 am

    pour que votre pc ne vous laisse pas en rade le veille d'une soirée ou votre pc plante sans raison, il y a toujours moyen d'eviter les crise de nerfs

    Il est encore de bon ton de disposer d'une disquette de démarrage pour dépanner une machine gravement plantée, le problème étant qu'il faut souvent manipuler plusieurs disquettes pour arriver à ses fins. Ultimate Boot CD réunit une foule d'outils de dépannage et de diagnostic sur un seul et même CD-Rom bootable.

    Au programme : les outils de diagnostic disque dur de Maxtor, Seagate, Samsung, Western Digital et IBM, deux outil de clonage de disque (g4u et hdclone), des outils de partitionnement (Ranish Partition manager, mbrtools, Free Fdisk...), des gestionnaires de boot, des outils de diagnostic mémoire (memtest...), deux antivirus (McAfee et F-Prot) et un outil de récupération de mot de passe CMOS. Le CD se présente sous la forme d'une image ISO qu'il suffit de graver et sur laquelle il faut booter. Une petite interface donne accès à chacun des outils.

    Ultimate Boot CD contient de nombreux programmes, les voici :

    - MaxBlast 3 (Maxtor) 3.6
    - DiscWizard 2003 (Seagate) 10.36.09
    - Drive Fitness Test (IBM/Hitachi) 3.60
    - PowerMax (Maxtor/Quantum) 4.06
    - DLG Diagnostic (Western Digital) 5.03
    - Data Lifeguard (Western Digital) 11.0
    - SeaTools Desktop (Seagate) 1.06.02
    - SeaTools Desktop (Seagate) 2.01.05
    - Diagnostic Tool (Fujitsu) 6.10
    - SHDIAG (Samsung) 1.25
    - HUTIL (Samsung) 1.15
    - IBM/Hitachi Feature Tool 1.92
    - AMSET (Maxtor) 4.00
    - UATA100 (Seagate) 3.06
    - Ultra ATA Manager (Western Digital) Juin 2003
    - SMARTUDM 2.00
    - ATA Password Tool 1.1
    - AutoClave 0.3
    - Active@ KillDisk Free Edition 3.0
    - Darik's Boot and Nuke 1.0.2
    - HDClone (Free Edition) 2.0
    - g4u 1.14
    - Ranish Partition Manager 2.44
    - XFDISK (Extended FDISK) 0.9.3beta
    - SPFDISK (Special FDISK) 2000-03p
    - TestDisk 5.1
    - Partition Resizer 1.3.4
    - Partition Saving 2.80
    - Free FDISK 1.2.1
    - MBRtool 2.2.100
    - MBRWork 1.07b
    - Smart BootManager 3.7R1
    - Gujin 0.8
    - DOS Navigator 3.7.0
    - File Maven 3.5a
    - Offline NT Password & Registry Edito
    - Active NTFS Reader for DOS 1.0.1
    - EditBINI 1.01.1
    - Memtest86 3.1
    - Memtest86+ 1.11
    - Windows Memory Diagnostic n/a
    - DocMem RAM Diagnostic 2.1b
    - Bart's Network Boot Disk n/a
    - Bart's CDROM Boot Disk n/a
    - FreeDOS Boot Disk n/a
    - Tom's Boot Disk 2.0.103
    - Recovery Is Possible (RIP) 2.6
    - BasicLinux 2.1
    - Trinux 0.89
    - AIDA16 2.12
    - NSSI 0.57.4
    - PC-Config 9.33
    - PCI 0.48b
    - System Speed Test 32 4.78
    - F-Prot Antivirus for DOS (définition de virus du 10 Mars 2004)
    - McAfee Antivirus Scanner Virus (définition de virus du 10 Mars 2004)
    - CMOS Password Recovery 4.3
    - Freesco

    pour le telecharger c'est ----->ici


    Wed 12 Nov 08 @ 10:06 am



    Windows XP Pro se réserve 20% de la bande passante nécessaire à votre connexion Internet. Comment utiliser la bande passante à 100% ?

    Par défaut dans Windows XP Pro, le service QoS (Qualité de service) permet à un programme de s'allouer 20% de la bande passante de la connexion pour l'utilisation de flux propriétaires (Exemple: lecture d'une vidéo avec Windows Media Player). Si cette bande passante n'est pas utilisée, il est donc utile de supprimer cette réservation. Mais attention, ne limiter pas cette "réserve" si vous utilisez des systèmes de vidéo conférence par exemple.

    Si vous êtes administrateur de votre pc, allez dans Démarrer - Exécuter et taper cette commande : gpedit.msc

    Dans la nouvelle fenêtre ouverte, allez dans Configuration ordinateur - Modèles d'administration - Réseau - Planificateur de paquets QoS

    Faites un clic droit sur Limiter la bande passante réservable et allez sur Propriétés. Assurez vous que l'option est activée et remplacez la valeur par 0.

    Fermez tout et redémarrez votre PC.


    Thu 16 Oct 08 @ 1:33 pm


    A) Châssis
    B) Suspension
    C) Membrane
    D) Cache-noyau
    E) Suspension de centrage
    F) Plaque de champ et noyau
    G) Aimant
    H) Support de bobine
    I) Bobine mobile
    HP Eminence



    Dessin d'un HP en coupe



    A) CHASSIS (ou saladier) :
    La principale fonction du châssis est de maintenir physiquement les différentes pièces du H.P.
    Deux grandes technologies sont utilisées :
    Tôle emboutie :
    La plus rependue, car la plus économique. Elle convient bien à condition de respecter un certain nombre de contraintes.
    Le châssis ne doit surtout pas raisonner acoustiquement (certain châssis très bas de gamme raisonnent lorsque l'on tape dessus). Le châssis doit être capable de supporter le poids de l'aimant, sans déformation, la nature même du métal se doit de perturber le moins possible la symétrie du champ magnétique crée par l'aimant. Certains fabriquants de H.P. maîtrisent ces paramétres.
    Châssis en alliage moulé :
    Très présent dans le domaine Pro, le châssis en alliage offre tous les avantages; robuste, beaucoup moins raisonant, anti magnétique... mais, forcément plus cher que la tôle.

    B) SUSPENSION :
    La suspension à pour but d'exercer une force de rappel au mouvement de la membrane. Constituée de caoutchouc ou de mousse en HiFi et en tissu pour la sonorisation (Plus rigide et permettant une force de rappel plus imporatante).
    Dans le cas du tissu la suspension adopte des formes différentes par rapport aux fréquences que l'on souhaite reproduire. Demi rouleau pour un grand déplacement favorisant les très basse fréquences ou accordéon pour un maintien plus rigide favorisant la nervosité et dynamique du bas medium.

    C) LA MEMBRANE :
    Tel un Piston, c'est elle qui Pousse les molécules d'air. A rigidité de suspension égale, plus la surface de membrane est grande, plus le son descendra dans le grave. Afin de ne pas perdre en rendement, la menbrane ne doit être trop lourde et ne doit pas subir de déformation. Pour ces raisons, de nombreux matériaux sont utilisés en HiFi (Kevlar, Carbone, Polyester..). Les contraintes en sono font que la fibre de cellulose règne en maître.
    La forme et la nature des membranes en fibre de cellulose jouent un rôle important sur le résultat, il n'est pas rare de retrouver les mêmes compositions sur des H.P. haut de gamme de différents fabriquants.

    D) LE CACHE-NOYAU :
    Comme nous pouvons le voir sur le dessin, le but est l'obstruction de la bobine avec l'air extérieur. Placé plus haut que le spider sur le cône de la membrane, le cache noyau permet également, de maintenir la forme du cône lors du déplacement avant/arrière de la membrane.

    E) SUSPENSION DE CENTRAGE (Spider) :
    Bien que le nom soit suspension de centrage, la fonction principale du spider est d'appliquer une force contraire aux déplacements de la membrane. L'élasticité du spider permet de definir la fréquence de raisonance du H.P.
    Le rôle secondaire du spider est le centrage de la bobine dans l'entrefer.

    F) PLAQUE DE CHAMP AVANT, ARRIERE et NOYAU :
    Réalisés en matériaux perméables magnetiquement, l'ensemble canalise le champ magnétique créé par l'aimant et le boucle entre la plaque de champ avant et le noyau (entrefer).
    Le but est d'avoir un champ le plus symétrique possible pour que la bobine puisse se déplacer autant vers l'avant que vers l'arrière. Pour y arriver, les fabriquants, travaillent sur la forme du noyau. Dans le trés haut de gamme, l'ajout de bagues ou capuchons en cuivre afin de canaliser le champ magnétique, justifie en partie, des prix de ventes plus élevés.
    En sonorisation, les haut-parleurs de graves ont souvent un noyau percé au centre. Deux raisons à cela:
    Lorsque le cache noyau est en carton, l'ouverture permet d'évacuer l'air qui circule dans cet espace et évite l'effet de compression. Ce qui n'est pas le cas des H.P. dont le cache noyau est en tissu poreux et qui permet une évacuation par l'avant.
    L'air qui circule dans le noyau permet une évacuation de la chaleur de la bobine mobile. Trés interessant en sonorisation, où les fortes puissances d'utilisation peuvent faire monter la température de la bobine à prés de 200°c.

    G) L'AIMANT :
    Contrairement à une idée reçue, la taille de l'aimant n'a pas de lien direct avec le rendement du H.P. Si la bonne concentration du champ magnétique par les plaques de champ et le noyau, explique une part du rendement, la puissance magnétique de l'aimant en est également responsable.
    Le matériau utilisé et la façon dont il a été magnétisé est beaucoup plus important que la taille.

    H) SUPPORT DE BOBINE :
    En forme de cylindre, il doit non seulement être rigide mais aussi très peu sensible aux hautes températures.

    I) BOBINE MOBILE :
    Du diamètre de la bobine dépendra en partie la puissance du H.P. Bien que la rapidité de dissipation de la chaleur ne doit pas être oubliée, la qualité du matériau de la bobine est tout aussi importante. Du simple cuivre à l'aluminium et du fil rond au fil rectangulaire, plus la technologie est avancée meilleur sera le résultat mais plus élevé sera le prix.

    le fonctionnement


    Lorsque le courant traverse la bobine, le sens du courant, en opposition avec le sens du champ magnétique fait que la bobine et la membrane sont éjectées dans la limite de l'élasticitée des suspensions. Lorsque le courant s'inverse, la même opération est effectuée en sens inverse.

    Petite précision ou du moins correctif plus scientific de la part de Jérome dans un mail du 12/07/02:

    Le vecteur champs magnétique B et le vecteur I*L (L, portion infiniment petite d'une spire) sont orthonormaux. En effet le champs magnétique traverse la bobine radialement.
    Il apparait donc une force de Laplace F égale au produit I*L*B, donc la direction est perpendiculaire au plan définit par les vecteurs I*L et B.
    Cette force est donc portée par l'axe de la bobine. Le sens et l'intensité de cette force est lié au sens et à l'intensité du courant I. Par conséquent le déplacement de la membrane(en statique), est proportionnel au courant qui traverse la bobine(si on est en dessous de Xmax).

    En poussant les molécules d'air le couple membrane/Bobine transforme les variations électriques en pression acoustique.

    Nous avons vu le fonctionnement d'un HP électromagnétique de façon générale. Tous les HP, qu'ils soient de grave, de médium ou beaucoup plus petit, d'aigu, fonctionnent sur le même principe.

    les tweeters




    Si dans le principe c'est la même chose, par convention, sont nommés Tweeter les matériels dont l'essemble des éléments sont solidaires les uns aux autres et Moteurs les matériels dont la partie qui sert à la diffusion (en forme de trompe) peut être changée en fonction de l'utilisation.
    Comme pour le haut-parleur décrit en exemple, les tweeters et moteurs sont constitués d'un aimant de plaques de champ et noyau, la membrane plus petite est en forme de dôme et en général pas plus large que le support de bobine.
    Les Suspensions en tissu laissent place à un système plus rigide, formé d'un seul et même élément avec la membrane. Réalisées en Aluminium, Mica, Titane ou autres matériaux, le souci étant une belle brillance des aigus et une évacuation rapide de la chaleur. Du matériau dépendra surtout la couleur acoustique du son à chacun de préférer le sien. Les différences par rapport aux H.P pris en exemple sont : - La pièce polaire placée dans le sens de la diffusion, elle permet de canaliser le son vers l'avant. - La trompe (aussi appelée pavillon), permet d'amplifier le son en sortie de la pièce polaire et de lui donner une direction.
    A la différence des tweeters, les moteurs permettent le choix du pavillon. La forme (rond, ovale, rectangulaire...) et la profondeur définissent le résultat en favorisant la diffusion sur telle ou telle fréquence de cette façon, il est possible avec certains pavillons, de faire gérer le médium par le moteur et de gagner en profondeur de grave sur le H.P qui l'accompagne.
    Les Tweeters de type Piézos :

    Très en vogue dans les montages d'enceintes bas de gamme pour leur très faible coût, les piézos sont d'une toute autre technologie.
    En lieu et place de l'aimant, de la bobine et autres plaques de champ, nous retrouvons une petite galette de céramique collée à une membrane conique en carton.
    Lors du passage du courant dans la céramique, celle ci en se déformant fait vibrer la membrane, créant ainsi le son, diffusé comme pour un vrai tweeter par une trompe.
    Si le principe ressemble à celui décrit pour les tweeters, le résultat est tout autre. Le son ainsi reproduit manque de clarté et de limpidité. Faites en vous même l'expérience en écoutant des sons de cymbales dans les deux types de matériel.
    Reste que le très faible prix de tels tweeters peut tenter ceux qui ne désirent pas trop investir dans du matériel. La prudence est de rigueur, Le prix des piézos peuvent varier du simple au triple pour un modèle a priori identique. Cette différence de prix est justifiée par la qualité de la céramique et l'homogénéité de fabrication.
    Contrairement aux tweeters qui, comme des H.P, sont assimilables à des bobines, les piézos sont eux équivalent à des capacités. Brancher une capacité directement à une bobine forme un ensemble pouvant osciller à une fréquence particulière. Cette fréquence appelée frequence de raisonance peut avoir des conséquences sur l'ampli de puissance si celle-ci est reproduite par le montage H.P/Piézo.
    Si tous les piézos d'un même type ont la même capacité, il est facile de calculer la fréquence de raisonance et d'y remédier par l'ajout d'un filtre spécial. Dans les piézos proposes en premier prix, les valeurs de capacité peuvent avoir des variations importantes, impossible dans ce cas de calculer un filtre ou toute autre protection pour les amplis.
    Même si le terme de qualité est difficile à utiliser pour les piézos, les bons modèles ont un coût, la différence de prix entre un vrai tweeter et un bon piézo est si faible qu'il est parfois préférable, au regard des différences de qualité, d'attendre un peu et de s'offrir le mieux dès le départ.

    les paramètres thiele & small




    Du nom de leurs inventeurs, les paramètres Thiele et Small sont un ensemble de données technique qui servent au calcule du volume de l'enceinte et dans le cas d'une enceinte Bass-reflex celui de l'event.
    La mesure des paramètres étant normalisée l'ensemble des fabricants de HP les mettent à disposition sur leurs catalogues. Ils permettent une comparaison rapide des possibilités entre différent HP.

    Fs : Fréquence à laquelle le HP rentre en résonance : Hz
    Plus la fréquence sera basse et plus le HP pourra travailler dans le grave, Impossible d'envisager de faire un caisson de grave avec un HP dont la fréquence de raisonance est de 90Hz. En sono pour un tel montage la fréquence est d'environ 35-45Hz

    Re : Résistance continu du HP en fait, la résistance de la bobine . Ohms
    Ceux d'entre vous qui avez mesuré un HP de 8 Ohms avec un multimètre ont peut-être été surpris de voir 5 - 6 Ohms. Vous avez en fait mesuré la résistance "pure" et non l'impédance.

    Le : Valeur de l'inductance de la bobine du HP : H
    Comme toutes bobines, un HP a une valeur selfique qui se mesure en Henrys

    Qes : Facteur de qualité électrique
    Comme nous l'avons vue dans l'explication du fonctionnement du HP, la transformation de l'energie électrique en énergie mécanique est la combinaison du champ produit dans la bobine mobile et celui de l'aimant (qui est lui permanent). L'amortissement qui découle de cette combinaison est exprimé en facteur électrique.

    Qms : Facteur de qualité mécanique
    Comme le facteur électrique, le facteur mécanique exprime un amortissement mais qui dépend de la résistance de la suspension.

    Qts : Facteur de qualité total.
    Comme le mot total l'indique c'est le facteur de qualité qui tient compte des facteurs électriques et mécaniques.

    Bl : Facteur de force magnétique dans l'entrefer : T-m

    Vas: Volume d'air équivalent à l'élasticité de la suspension de la membrane du HP : litres
    Attention : Le Vas n'est pas le volume de charge du HP

    Cms : Elasticité de la suspension de la membrane : m/N

    Mms : Masse de l'equipage mobile : gr
    La masse mobile comprend :
    La masse de la membrane et de la bobine + Les parties de la suspension + Le volume d'air mis en mouvement par la membrane.
    Les matériaux amortissants et les grilles fines placés devant et dans l'enceinte peuvent avoir une certaine influence sur cette valeur.

    Rms : pertes mécaniques de la suspension :Nsec/M

    Xmax : Valeur maxi du déplacement de la bobine : cm ou mm
    Attention : Le Xmax peut être donné soit en valeur d'amplitude maxi (ex:4mm) soit en valeur de crête (ex:+/-2mm qui est égale à 4mm).

    Sd : Surface émissive de la membrane : cm²

    Vd : Volume D'air que déplace le HP : Litres

    EBP : Facteur d'efficacité du HP.
    EBP ( Efficiency Bandwith Product ) Produit du rendement par la bande passante.
    Règle de Small qui permet de déterminer l'utilisation d'un HP, elle est définie par:
    Fs/Qes. Si la valeur est inférieure à 50 le HP sera utilisé en enceinte close, si la valeur est à 100 et plus le HP sera idéal pour un montage en Bass Reflex.


    D'autres indices permettent de déterminer l'utilisation d'un HP. Un Qts compris entre 0,2 et 0,5 sera retenu pour la réalisation d'une enceinte Bass Reflex alors qu'un Qts à par tir de 0,3 peut être utilisé pour une enceinte close, Le Xmax qui détermine le déplacement maxi de la bobine est à surveiller si vous réalisez une enceinte close, le déplacement étant plus important qu'une enceinte Bass reflex un Xmax important est indispensable.


    configuration complète




    Afin de comprendre la logique d'un montage vous devez imaginer le cheminement du son. Il faut entrer sur un élément puis en sortir afin d'entrer sur le suivant.
    Les platines, lecteurs CD, Micros, Instruments... se branchent sur les entrées de la * table de mixage, la sortie (Out) se branche sur l'entrée (In) de * l'égaliseur et ainsi de suite...

    Dans l'ordre de branchement, après les deux éléments déjà cités, nous retrouvons :
    * Le Processeur
    *Le Compresseur/Limiteur
    *L'Amplificateur de puissance
    *Les Enceintes

    les boucles de masse


    La boucle de masse est un fénomène que nous avons tous rencontrés au court d'installation Audio, que ce soit sur une installation mobile, fixe ou domestique. Le problème se traduit par un bruit sourd dans le grave, une sorte de hummmmm (un beau 50Hz) reproduit dans les enceintes.
    Le premier réflèxe est de penser à un problème de branchement ou de cablage dont la masse audio ne serait pas correctement branchée, après avoir passé en revue l'ensemble des câbles, de n'avoir rien trouvé et de continuer à entendre ce hummmmm beaucoup se disent que c'est le matériel, qu'il n'est pas de bonne qualité et voila, rèste à l'utiliser comme ça.

    Et bien non, ce n'est pas la qualité du matériel qui est en cause (un mauvait rapport signal/bruit se serait traduit par du soufle et non un bourdonnement) mais c'est bien un problème de masse, enfin, pas seulement.
    Pour que les masses se bouclent celles ci doivent le faire avec la terre (d'ou le résidu de 50Hz que nous entendons).


    montage masse




    Prenons le cas de deux appareils connectés ensemble par un cable audio (point chaud et masse), dont la masse audio serait reliée au boitier métalique des matériels. Les deux sont aussi branchés, par les fiche secteur 220V, à la terre. Si les terre sont branchées aussi aux boitiers (ce qui doit être le cas) nous nous retrouvons avec les deux boitiers reliés ensemble par la terre et le cable de masse audio, d'ou la création d'une boucle comme l'indique la flêche sur le dessin.

    Pour remédier au problème il faut avoir à l'ésprit que le courant et très fainéant et prend toujours le chemin de moindre résistance. Cette remarque nous permet de definir les conditions suivantes :
    Si le câble Audio est doté d'une grosse tresse de masse et de bonne qualité dont la resistance est faible et si les deux appareils sont connectés sur des prises murales éloignées l'une de l'autre, il y a fort à parier que la boucle ne se fera pas car le courant passera dans sont intégralité par le câble audio.
    Bien sur, dans le cas d'une discomobile ou dans le cas d'installation de matériel sur une scène pour un concert nous n'allons pas nous promener avec des câbles partout dans la salle afin d'eviter les boucles de masse. L'ensemble de la sono est branchée sur une ou plusieurs prises multiples et là nous devons faire avec.

    Si nous reprenons les points importants : il y a boucle quant la masse audio et la terre sont branchées au même point. La première solution serait de déconnecter la masse audio de la terre. Sur certains produits (souvant Americains) vous trouverez un interrupteur près de la fiche secteur qui se nomme "ground lift", celui ci sert à déconnecter la terre de la masse audio. Sur le matériel plus récent ou fabriqué en Europe, les directives basse tension pour être dans la norme CE nous interdisent de vendre un matériel sans terre et c'est là que commence le casse tête pour éviter les boucles de masse.

    Si chaque matériel arrive avec sa connection à la terre, il faut, pour éviter les boucles, que seul un appreil y soit branché.
    Pour cela, vous devez faire une sélection entre vos matériels. A l'aide d'un testeur de continuité ou d'ohmmètre, repérez les matériels dont la masse et la terre sont reliées (une pointe de touche du testeur sur la broche terre l'autre sur la masse au bout d'un câble audio connecté au matériel testé).
    Pour les produits dont la terre et la masse ne serait pas en relation directe, pas de problème vous pouvez les brancher ensemble, il n'y a pas de bouclage possible.
    Pour les produits dont la continuité est directe, vous devez intervenir sur votre installation.
    Nous ne vous conseillons pas d'ouvrir les matériels et de couper la terre, en plus d'être interdit, cette manipe peut être dangereuse (le jour ou le matériel fonctionne seul, vous aurez des surprises sans la terre!!).

    les fiches



    RECOMMANDATIONS : Si vous devez utiliser une liaison asymétrique sur une embase jack symétrique, utilisez une fiche jack Mono.
    Toutes les XLR : Male, femelles, chassis ou fiches sont gravées 1,2,3 directement sur la connectique. Veuillez les repérer.
    Si vous avez les notices techniques des matériels à connecter, verifiez toujours le branchement préconnisé par le fabricant.
    Fiche Cinch Fiche Jack Mono
    Fiche Jack Stéréo Fiche XLR
    Cinch jacks XLR
    Ligne Asymétrique
    Câble blindé :

    Le conducteur du câble sur la borne (A). La masse sur la borne (C)


    Sur le jack Mono, le conducteur sur (A) et la masse sur le (C). Si utilisation d'un jack stéréo : le point (B) n'est pas connecté.
    Le conducteur sur la borne (2) et la masse sur les bornes (1) et (3).
    Ligne Symétrique
    Câble blindé : Impossible.

    Sur jack Mono impossible.
    Sur jack Stéréo : Point chaud sur (A), point froid sur (B) et masse sur (C).




    Point chaud sur (2), point froid sur (3) et masse sur (1)
    Boucle d'effet
    2 x câble asymétrique : Impossible

    Sur Jack Stéréo seulement !
    Masse sur (C),conducteur du câble de départ d'effet sur (A) et conducteur du câble de retour d'effet sur (B)
    Impossible
    Haut-parleurs
    Câble HP : Impossible

    Sur jack Mono seulement !
    conducteur + HP sur (A) et conducteur - HP sur (C)


    Conducteur + HP sur (2) et conducteur - HP sur (3)

    speak-on




    Pour un branchement simple des enceintes :
    le + HP est sur le +1 et le - HP sur le -1.

    Pour le Bi-câblage ou la Bi-amplification :
    Les +1 et -1 sont pour les + et - Basses. Les +2 et -2 sont pour les + et - médium/aigus.

    Arrivée et départ sur enceinte et branchement d'enceintes supplémentaires :

    +1 et -1 pour l'arrivée en provenance de l'ampli et +2 / -2 pour le départ vers l'autre embase pour la connexion d'une deuxième enceinte.

    Câblage sur la fiche en provenance de l'ampli :
    Enceintes en parallèles : +1 relié au +2 et -1 au -2
    Enceintes en séries : +1 au conducteur +HP, -2 au conducteur du -HP et liaison du -1 au +2.

    les filtres passifs


    Le principe du filtre est de diriger les bonnes fréquences vers le HP pour lequel il a été conçu. Par exemple éviter que du médium et des graves passent sur un tweeter, ou des aigus sur un boomer. Le but est non seulement d'éviter à un HP la reproduction de fréquences qu'il ne peut accepter mais aussi éviter que les mêmes fréquences soit reproduites par plusieurs HP
    Bien qu'il existe de nombreux types de filtres nous verrons les principaux.

    En fonction du HP à filtrer nous choisirons un mode de filtrage.
    Passe-bas : Filtre laissant passer le grave.
    Passe-bande : Filtre qui sert à encadrer une bande de fréquences. utilisé pour le médium, le filtre coupe le grave et l'aigu.
    Passe-haut : Filtre laissant passer les fréquences au dessus de la fréquence choisi par le filtre.

    Les filtres coupent toutes les fréquences suivant une pente d'aténuation définit par le montage choisit
    Nous verrons les trois principales aténuations les plus répendues.
    Aténuation à -6db/octave, appelé filtre d'ordre 1 de type Butterworth
    Aténuation à -12db/octave, appelé filtre d'ordre 2 de type Butterworth
    Aténuation à -18db/octave, appelé filtre d'ordre 3 de type Butterworth
    Plus la pente est forte moins le HP recevra de fréquences indésirables

    Vous trouverez les formules pour les autres types de filtres sur le site de The speaker builder

    Pour des aténuations plus fortes, le nombre de composants et la compléxité du montage entraine des pertes importantes et leurs mises en oeuvres n'est pas recommandées en sonorisation. Si une aténuation raide est nécéssaire un filtrage actif est recommandé.

    L'autre principe du filtre est d'aligner en rendement les différents HP d'une enceinte
    Prenons par exemple le cas d'une enceinte deux voies dans laquelle nous avons un HP pour le grave/medium et un tweeter. Dans un tel cas, la fréquence de coupure du filtre sera de 5000Hz mais reste le problème de la difference de rendement entre les deux HP. Si le grave/médium a un rendement de 98db pour 1w@1m en sono les bons tweeters ont souvent un rendement de 105db pour 1w@1m et sans traitement spécial l'enceinte sera très aigue et le grave ne s'entendra pas.
    Des resistances sont alors placées soit avant soit après filtrage afin de réduire la quantité d'énergie que recevra le tweeter.
    Comme nous le verrons pour chaque type de filtre, la fréquence de coupure dépend de l'impédance du HP, dans le cas d'un montage de résistances d'aténuations pour les aigus placées aprés filtrage, nous veillerons que l'impédances du HP plus le montage de résistances soit pris en compte lors du calcul du filtre.



    a. Filtre passe bas :



    Il filtre le son pour laisser le grave dans le caisson, mais laisse passer toute la bande passante vers l'enceinte satellite.
    Si les deux enceintes sont en 8 ohms et avec un filtre à 250Hz, l'impédance théorique de travail de l'ampli sera de 4 ohms entre 20Hz à 250Hz et de 8 ohms de 250Hz à 20KHz. L'ampli délivre plus de puissance dans le grave.
    Pour un tel montage, vous devez vous assurer que ; l'enceinte montée en satellite peut supporter la surcharge de puissance dans le grave et que votre ampli est suffisamment musclé pour fournir le surplus de puissance.


    b. Filtre 2 voies :



    Il garde le grave dans le caisson et le supprime dans le satellite. L'ampli travaille sur une impédance de 8 ohms sur l'ensemble de la bande passante.
    Le montage est particulièrement recommandé pour des satellites avec de petits diamètres de haut-parleur. Le satellite travaillant dans le médium/aigus, le HP n'est pas surchargé par le grave et gagne en efficacité.


    Thu 16 Oct 08 @ 1:29 pm

    Afin de définir la qualité d'un ampli de sonorisation, posons les critères qui peuvent sembler impératifs :
    - une large bande passante linéaire
    - une résistance thermique importante
    - une puissance stable dans le temps
    - une puissance sans distorsion de toutes sortes
    - une clarté sonore ou toute absence de souffle ou bruit
    - une forte dynamique
    - avoir un timbre sonore.

    Chaque critère défini ci-dessus est directement lié au processus de développement et de fabrication d'un ampli.

    La bande passante :

    Dans l'absolu l'oreille humaine est capable de percevoir des sons compris entre 20 Hz et 20.000 Hz. L'idéal pour un ampli est bien sûr de reproduire toutes les fréquences comprises entre ces deux valeurs sans en favoriser ou en défavoriser certaines (notion de linéarité). Le choix rigoureux des composants est en grande partie responsable de la linéarité du matériel. Contrairement à la haute-fidélité domestique, pour la sonorisation, il n'est pas nécessaire, voire néfaste, d'avoir une bande passante trop large, dépassant les 20 Hz à 20 KHz. Les haut- parleurs de sonorisation ne peuvent pas reproduire des fréquences inférieures à 30 Hz, en deçà, vous créez de la vibration dont la conséquence est une perte de dynamique. Au-dessus de 20 KHz, à forte puissance, vous avez de grandes chances d'accrocher en hautes fréquences, ceci créera de la distorsion capable de détruire les haut-parleurs d'aigus (ceux-ci étant les plus fragiles dans une enceinte).


    La résistance thermique :

    Qui dit puissance dit fort courant et par déduction, dissipation du courant sous forme de chaleur (effet Joule). Afin d'éviter un problème, il faut bien sûr choisir des composants électroniques capables de supporter la puissance à laquelle ils doivent travailler mais aussi évacuer au plus vite les calories présentent à travers les dissipateurs (communément appelés radiateurs) et dans une certaine mesure des ventilateurs capable d’accélérer le processus d'évacuation.


    Stabilité de la puissance :


    La notion de stabilité découle directement de la résistance thermique. Un ampli qui chauffe trop et dont les transistors de puissance ne sont pas suffisants verra ses caractéristiques se modifier en cours de fonctionnement (perte de puissance et apparition de distorsion).


    La clarté :

    Mise à part le dépassement des possibilités d'un ampli (signal trop fort en entrée), la distorsion peut apparaître lorsque l'alimentation en courant n'est pas suffisante. Pour créer de la puissance l'ampli puise l'énergie dans l'alimentation. Si celle-ci n'est pas suffisante, le signal de sortie peut subir des modifications conduisant à une distorsion audible. La clarté d'un signal peut être également la conséquence de composants de mauvaises qualités, ayant pour effet un son pâteux.


    Souffle et bruit :

    Cette caractéristique est définie par le rapport Signal sur Bruit, chiffre en dB (décibel) qui doit être le plus grand possible. Il y a plusieurs façons de mesurer ce rapport S/B et le chiffre donné sur les documents du constructeur n'est pas toujours à prendre comme valeur absolue. Le plus simple étant de faire un test : La fiche d'entrée sur l'ampli doit être en court-circuit et le volume au MAXIMUM. Si vous ne percevez aucun souffle ou ronflement dans l'enceinte, c'est que le rapport SB est bon, autrement, peu importe les artifices ajoutés (processeur, égaliseur, etc...) vous aurez toujours du souffle.


    La dynamique :

    La dynamique que l'on perçoit à l'écoute découle directement de l'aptitude de l'ampli à réagir sur des signaux complexes (signaux carrés) ainsi que le temps de monté qui doit être le plus court possible. Avec une alimentation correctement dimensionnée si le temps de monté en signaux carrés dépasse les 12µsec le résultat serait un son lourd et plat.


    Le timbre :

    Seule caractéristique qui ne soit pas conciliable. Savant dosage entre les différentes caractéristiques précédemment citées, le timbre est en quelque sorte la carte d'identité du matériel. Mise à part les amplis utilisants des circuits intégrés dont le son aseptisé les fait tous se ressembler. Le timbre peut se "modeler" en intervenant entre les différents étages du schéma d'un ampli. Seule l'écoute peut déterminer si vous aimez ou pas.


    La remise en question permanente depuis de nombreuses années dans la fabrication d'ampli de puissance nous a permis l'élaboration des gammes Elyone et Dagone.
    Pour arriver à ce résultat, nos amplis intègrent des alimentations sérieusement dimensionnées, une conception 100 % à transistors (afin de modeler le son), des transistors de puissance en boîtier métallique et non en plastique montés sur des dissipateurs en Aluminium (pour une meilleure dissipation de la chaleur), des composants hauts de gamme pour des caractéristiques de haut niveau et pour finir, le gros du travail a été de simplifier autant que possible le schéma des amplis pour gagner en fiabilité, en clarté et en dynamique.
    N'oublions pas de préciser que la qualité de l'ampli dépendra beaucoup de la qualité des enceintes. A ce titre, la garantie de nos amplis passe de 1 an à 2 ans lors de l'utilisation avec nos enceintes.


    Sun 28 Sep 08 @ 8:39 am

    Avertissement!
    Le formatage bas-niveau effacera de manière irréversible tout le contenu du disque dur : données, partitions, MBR,... cette opération peut durer plusieurs heures !


    Quand faut-il utiliser le formatage de bas-niveau ?
    - Un virus de boot s'auto-réplique en permanence sur le disque dur. Un formatage normal n'en viendra pas venu à bout.
    - Le formatage classique se bloque à un certain pourcentage ou subit un échec.
    - Le disque dur ne fonctionne pas correctement : bruits bizarres, pertes de clusters, augmentation soudaine du nombre de secteurs défectueux.
    - Refus d'un système d'exploitation de s'installer sur le disque dur formaté de façon classique.
    - On veut simplement formater le disque dur : ne pas hésiter à procéder à un formatage de bas-niveau pour le remettre à neuf ( pour le revendre par exemple ).

    A quoi sert-il ?
    Le formatage de bas-niveau permet d'initialiser la surface de chaque plateau du disque et les pistes qu'ils contiennent.
    Son utilité est également d'inscrire à la racine du disque dur les informations de base le concernant le nombre de cylindres, de clusters abîmés, etc.

    Ce formatage est effectué en usine et il n'est donc pas nécessaire de l'effectuer après l'achat de votre disque dur.
    Le formatage de bas-niveau s'effectue sur la totalité du disque.

    Il peut être utilisé pour résoudre des problèmes de copie; le disque est alors remis à neuf.
    Cette opération n'étant pas sans risque pour votre disque dur, elle est à proscrire si ce dernier fonctionne correctement.

    Différence "bas" et "haut" niveau
    Le formatage de haut niveau, est dit formatage standard parce que son utilisation est beaucoup plus fréquente que celle de son homologue de bas-niveau.
    Le formatage "logique" s'effectue après le formatage de bas-niveau. Il crée un système de fichiers sur le disque, ce qui va permettre à un système d'exploitation (DOS, Windows, Linux, OS/2, Windows NT, ...) d'utiliser l'espace disque pour stocker et utiliser des fichiers.
    Le formatage "logique" est une opération à appliquer à chacune des partitions du disque.

    Format = impropre
    Le terme "formatage du disque dur", malgré son emploi courant dans le monde de l'informatique est erroné.
    En effet, on ne formate pas un disque dur, mais une partition principale ou les lecteurs logiques contenus dans une partition étendue (soit une ou plusieurs zones du disque).
    Cela a son importance si votre disque est partitionné en plusieurs lecteurs.
    Si votre disque dur contient par exemple un lecteur logique C et un autre D, il est alors possible de ne formater qu'un seul des deux, l'autre conservant la totalité de ses données (et non tous les deux comme ce terme erroné pourrait le laisser croire).


    Autre utilitaire de formatage de bas-niveau, il y a LOFORMAT qui est gratuit et simple d'utilisation.
    Cliquer dessus pour le télécharger : loformat( Fichier à copier sur une autre disquette )

    il faut :

    1. - Démarrer avec la disquette boot
    2. - Taper FDISK et activer la prise en charge des disques de grande capacité
    3. - Supprimer toutes les partitions
    4. - Quitter FDISK sans redémarrer l'ordinateur pour l'utiliser :
    5. - Mettre l'autre disquette contenant Loformat et taper LOFORMAT
    6. - Aller sur "Bad Track List"
    7. - Choisir "Auto Scan Bad Track". Loformat va détecter les secteurs défectueux du HD
    8. - Aller sur "Preformat"
    9. - Sélectionner "Start Format"
    10. - tapez "Y" (pour YES).
    11. Le formatage bas-niveau démarre et il faut compter 1/4 d'heure par Giga-octet

    ->HDD-Low-Level-Format-Tool<- pour clé Usb (car plus de lecteur de disquette sur pc)



    Mon 22 Sep 08 @ 3:09 am

    sélectionner l'option 4.1 (dans vdj) ensuite sélectionné la cartes son muse lt (dans vdj)

    ensuite dans le menu de la carte son sélectionné le mode 4.1 ou 5.1 (tout dépend de la carte son) car par defaut elle est en 2.1 (c\'etais mon cas)
    branché le hp de l 'ordi (ou un ampli) sur la sortie verte et le casque sur la sortie noir

    et ensuite il faut utiliser une skin pour la version home édition 2006 avec le potar cue mix comme ça il a les deux platines en même temps

    voici comment configurer la carte son



    la flèche rouge et le nombre de sortie sélectionner (4.1, 5.1 ou 7.1 tout dépend la configuration de la carte son)

    les flèche oranges sont les sorties pour la pré-écoute (fiche noir) et les enceintes (fiche verte)

    configuré la version home édition 2006


    et dans vdj home édition 2006 prendre l\'option carte son 4.1

    et surtout ne pas oublier de sélectionner la bonne carte son dans vdj



    configuré la version pro ou la version home édition 2009






    est pour les branchement la fiche verte pour le master (enceinte pc ou ampli) et la fiche noir pour le casque (pré-écoute)




    Mon 22 Sep 08 @ 2:53 am

    pour executer quelque bon scratch avec vdj il faut creer un raccourci clavier pour les coupures
    dans vdj tu va sur paramètre-->raccourci clavier-->ajouter
    selectionner:
    mixer 1
    crossfader 2
    -valeur 3 = 2048(pour que le cross fader va directement au milieu pour les coupures)
    -temporaire 4 (quand tu relache la touche clavier le crossfader revient a 0 ou a 4096 tout dépend sur quelle platine on scratch)
    -la touche de raccourci (pour moi la barre espace)

    p.s:
    j\'ai choisi la barre espace car c\'est celle la plus grande et aussi la plus facile a trouver et de plus on peut utiliser plusieur doigt pour des scratch rapide




    donc voila platine 1 musique et platine 2 sample a scratch ou inversement platine 2 musique et platine 1 scratch



    se système et possible sur la version home édition 2006, 2009 ainsi que sur la version pro (version démo comprise)

    bon scratch a vous ;)

    et voici pour les fader



    aller on y va



    dans vdj tu va dans config--->raccourcie clavier-->ajouter:

    level a 0 deck 1

    1->tu coche mixer
    2->tu coche level
    3->configure:
    a)selectionne le deck 1
    b)coche valeur puis 0
    4->tape le raccourcie clavier de ton choix -->pour l'exemple g

    ensuite ok et ok

    level au maxi deck 1

    1->tu coche mixer
    2->tu coche level
    3->configure:
    a)selectionne le deck 1
    b)coche valeur puis 4096
    4->tape le raccourcie clavier de ton choix -->pour l'exemple h

    ensuite ok et ok

    level a 0 deck 2

    1->tu coche mixer
    2->tu coche level
    3->configure:
    a)selectionne le deck 2
    b)coche valeur puis 0
    4->tape le raccourcie clavier de ton choix -->pour l'exemple t

    ensuite ok et ok

    level au maxi deck 2

    1->tu coche mixer
    2->tu coche level
    3->configure:
    a)selectionne le deck 2
    b)coche valeur puis 4096
    4->tape le raccourcie clavier de ton choix -->pour l'exemple y

    voila suit simplement les info est tu aura les raccourcie clavier pour tes fader



    Sun 14 Sep 08 @ 5:14 am

    La fragmentation et ses effets.

    La fragmentation est causée par l’enregistrement de fichiers sur votre disque dur. Windows recherche automatiquement un espace libre et y stocke le fichier. Il est cependant rare qu’il y ait assez d’espace libre contigu pour y stocker le fichier en un morceau. Ceci est du à des processus d’enregistrement normaux comme la création, la modification et la suppression de fichiers. Lorsque vous supprimez un fichier, l’espace qu’il occupe est marqué comme étant libre. De nouveaux fichiers peuvent ainsi utiliser cet espace. Lorsqu’un fichier est plus grand que cet espace, il est divisé en fragments par Windows qui enregistre ceux-ci en divers endroits du disque dur. Lorsque ce fichier est ouvert, Windows doit tout d’abord trouver chaque fragment et les regrouper, ce qui peut demander beaucoup de temps, surtout s’il vous arrive souvent de créer ou d’effacer des fichiers.

    Une seule solution : la défragmentation régulière !

    Même en cette ère de matériel informatique rapide et bon marché, une grande partie de la vitesse de votre PC dépend du système d’exploitation et de sa gestion des fichiers. Le problème le plus fréquent est celui de la fragmentation des fichiers. C’est tout particulièrement ce problème qui a des conséquences si dramatiques sur Windows. Plus un système est utilisé longtemps, plus le niveau de fragmentation augmente et avec lui la perte de performance.

    vous pouvez enregistrer de nettes augmentations de vitesse tout particulièrement sur les serveurs de fichiers et de bases de données, mais également sur les ordinateurs de bureau. Une défragmentation régulière permet d’éviter la réapparition d’un fort niveau de fragmentation et rend le travail sous Windows Vista/XP/2003 et Windows 2000 beaucoup plus agréable.

    la solution optimale


    Les fichiers fragmentés sont déplacés vers un endroit du disque dur où ils peuvent être stockés en un morceau. Leur accès en devient plus rapide puisque Windows n’a plus à rechercher un à un chacun des fragments. Le fichier peut être lu en une fois.

    il existe plusieur defragmentateur moi j'utilise ->o&o défrag<- qui est très certe payant mais très efficace pour mon système.

    voici le manuel de la v.11 clic ici








    Sat 06 Sep 08 @ 12:42 pm

    voila la plus grosse sono avec laquelle j'ai mixer avec mon cousin dj salim au mariage de ma soeur le 07/07/07





    voici my couz' dj salim



    il y avais du lourd 1200w (deux caisson hk+ 2 satellite bose)de son de la lumière a gogo (3 scan branché en série, 1 moon, 1 double derby, 2 néon noire, 1 strobo et une machine a fumé)

    et partie sono 1 table gémini, 1 double cd jb system, 2 ampli (1 pour les bass HK et un pour les satelites bose) une chambre d'écho avec dessus micro hf

    on a fait péter le son jusqu'a 5 h du mat' une soiré de folie

    se sont les photos de la veille du mariage (a la fin du montage)



    Wed 03 Sep 08 @ 9:58 am

    Le scratch (ou scratching) est un procédé consistant à faire tourner à la main un disque vinyle sous une tête de lecture de platine vinyle, alternativement en avant et en arrière, de façon à produire un effet spécial en modifiant brusquement et par à-coups la vitesse de lecture du vinyle: quand on l'accélère le son devient plus aigu et quand on le ralentit le son devient plus grave. On associe cette rotation à une montée du volume. Il existe différents types de scratch, ceux-ci se différencient par la vitesse du disque, ainsi que par leur coupures grâce au crossfader.

    Histoire
    L'inventeur du scratch est Grand Wizard Theodore, qui découvrit ce mouvement en arrêtant le vinyle en posant la main sur la platine alors que sa mère l'appelait. N'étant qu'un enfant à cette époque, il ne put le perfectionner ; c'est donc Grandmaster Flash qui s'en chargea.

    Le premier morceaux de scratch est The Adventures of the Wheels of Steel de Grandmaster Flash (1979). Le titre qui à fait découvrir le scratch au grand public est Rock It de Herbie Hancock (1983) avec Grandmixer DXT aux platines.


    Matériel
    Il faut disposer :

    _d'un ampli audio ou d'une chaine Hi-Fi ainsi que d'hauts-parleurs ou enceintes,
    _d'une platine à entrainement direct (magnétique), et non d'un tourne-disque à entrainement par courroie (les marques Technics, Numark, Stanton et Vestax sont conseillées),
    _d'une tête de lecture ou « needle » lisant dans les deux sens (les marques Shure et Ortofon sont conseillées),
    _d'un disque de feutrine ou « slipmat » que l'on interpose entre le vinyl et le plateau afin que le vinyl puisse glisser suffisamment pour ne pas _ralentir le plateau de la platine ,
    _d'une table de mixage pour couper et moduler le son (les marques Vestax, Stanton, Numark et Rane sont conseillées),
    _d'un casque qui permet de choisir ses samples et repérer des débuts de pistes à l'insu des auditeurs,
    _éventuellement des vinyls contenant des samples destinés au scratch souvent appelés breakbeats, spécialement fait pour le scratch. Des _vinyls « classiques » font également l'affaire.
    _Il existe aussi des vinyls « Skipless » inventés par la team Dirt Style, qui grâce à un procédé de gravure à 133 bpm, permettent d'aligner le _même son sur plusieurs sillons. Ainsi quand la tête de lecture saute elle retombe toujours au même endroit dans le son (par exemple au début), même si elle a changé de sillon.

    Quelques termes techniques

    Le Hand Control
    Rassemble toutes les « Faderless scratches » ou scratch SANS crossfader, justes par diverses impulsions, résistances et manipulation avec le vinyl. Il existe des techniques de « hand control » où les deux mains sont sur le vinyl (double laser, reverse bubble par exemple).


    Le Dragging
    Action de faire des allers-retour avec le vinyl (quelle que soit la vitesse, « Baby » ou « Scribble » !)


    L'Orbit
    Moment précis ou l'on change de sens lors d'un « Dragging ». On dit aussi d'une scratch qu'elle est « orbit » lorsqu'elle est effectuée de manière identique à l'aller et au retour du sample.


    Hamster (Scratcher en mode Hamster)
    Découvert par erreur lors d'un mauvais branchement des platines droite et gauche (branchement inversé) et inclus ensuite par la marque Vestax dans ces tables de type PMC. Consiste à scratcher avec le crossfader inversé (crossfader à droite = coupe le son de la platine droite) Certains pensent que cela permet d'être plus rapide en « flares » et donne des « crabs » plus complets puisque le crossfader est ouvert dans les « orbits ».

    La technologie d'inversion de la courbe sonore du crossfader et des potentiomètres s'est largement démocratisée et équipe la plupart des tables de mixages orientées scratch. Vestax et Rane sont les deux marques les plus appréciées par les Dj's/Turntablist.


    Pinch method
    Technique innovée par D-Styles et Q-Bert qui consiste démarrer le crossfader ouvert et à le cliquer et le rouvrir très rapidement 2, 3 ou 4 fois en ayant un temps équivalent de son entre chaque coupures. Comme son nom l'indique, cette technique est comparable à un « pincement » rapide du crossfader qui émet alors une coupure plus « sèche ». Pour le pinch-2 clics (très utile pour les « 2 clics flare » rapides), certains comparent le mouvement à un double-clic de souris d'ordinateur.


    Crab style et Wrist style
    Plusieurs Dj's considèrent que les « Twiddles » sont des « 2 clics flare » et les « Crabs » des « 4 clics flare » (ce qui est techniquement juste). Mais tout bons praticien sait qu'il est beaucoup plus facile de faire de bons « Twiddles » que de bons « 2 clics flares ». Pour pallier cette confusion, on dit alors d'un « flare » qu'il est « Wrist style » lorsqu'il est effectué en « Pinch method ».


    Les Crescent Scratches
    Elles ne peuvent être effectuées que sur des samples qui commencent de façon nette. Le Crescent consiste à utiliser le silence précédant le sample lors du dragging pour simuler une coupure. Une Crescent scratch a souvent plus de tempo que la même scratch effectuée sur le milieu du sample.

    Video demo (DJ Q-Bert)

    Les Echoes ou Upfader Scratches
    Rassemblent toutes les techniques que l'ont peut effectuer avec les potentiomètres de volume à la place du crossfader, en augmentant ou réduisant progressivement le volume du scratch.


    Techniques

    Baby (Faderless)
    Cette technique consiste a faire des allers-retours dans le sample de façon fluide et sur le tempo (en « Crescent » ou pas).


    Scribble (Faderless)
    Même technique que le « Baby » sauf que le « Dragging » s'effectue sur une portion bien plus petite du sample et peut être comparée à un tremblement constant et fluide de la main posée sur le vinyl. Un « Scribble » en « Crescent » est plus rythmé !


    Cutting (ou laché)
    Cette technique consiste à couper au crossfader l'aller ou le retour du sample lors d'un « Baby », afin de répéter la partie du sample choisie à la même vitesse et sur le tempo. Créée par DJ Grandmaster Flash.

    Video demo (DJ Q-Bert)

    Transform
    Cette technique est la plus basique mais aussi la plus vaste ! Elle consiste à placer des coupures au crossfader à intervalle régulier et sur le tempo et ce, quelque soit la vitesse et les variations du « dragging ». C'est pourquoi les « Transform » sont autant vastes, puisque leurs sonorités varient suivant les techniques de « Hand control » que l'on applique.


    Video demo (DJ Q-Bert)

    Chirp
    Cette technique se commence crossfader fermé et AVANT le début du sample. Elle consiste à faire un « Baby » en « Crescent » et de placer une coupure au moment de l'« orbit » de fin du sample (donc à l'opposé de la coupure faite par le « Crescent ». C'est une des techniques les plus répandues et les plus utilisées en combos (Chirp-Flare, Chirp-Crab, Chirp-Twiddle, etc...)

    Video demo (DJ Q-Bert)




    Crab
    Plusieurs Dj's vous conseilleront de Scratcher en mode « Hamster » pour avoir le crossfader ouvert au début ET à la fin du crab. Cette technique consiste à placer quatre coupures rapides en claquant successivement les doigts contre le crossfader en commençant par l'auriculaire et en finissant par l'index (Le pouce faisant office de ressort). Son inventeur est DJ Q-Bert

    Video demo (DJ Q-Bert)




    Twiddle
    Même technique que la précédente sauf que l'on utilise que le majeur et l'index (le son produit est similaire au « two clics flare »)


    1 clic flare
    Cette technique se commence crossfader ouvert. Elle consiste à placer une coupure au milieu de l'aller ou du retour d'un sample. S'il est placé à l'aller et au retour, c'est un « orbit 1 clic flare ». Le flare a été créé par Dj Flare.

    Demo video (DJ Q-Bert)



    2 clics flare
    Même technique que la précédente sauf que l'on place deux coupures à chaque aller et à chaque retour (existe aussi en 3 clics et en 4 clics.)

    Demo video (DJ Q-Bert)




    Bubble (Faderless/Hand control)
    Consiste à tapoter le vinyl avec les doigts pour le ralentir brièvement lors d'un relaché de sample. Ce qui produit un son de « bulles » dans du liquide (d'où son nom !). Pour effectuer cette technique sur le retour du sample, les deux mains sont nécessaires (l'une drag le vinyl en arrière et l'autre le « tapote »).


    Phasings ou Stubs (Faderless/Hand control)
    Consiste à toucher brièvement le vinyl avec le pouce ouvert (de l'autre coté du centre du vinyl) et permet de placer une ou plusieurs pauses sur un aller ou un retour (peut être effectué avec quasiment toutes les techniques de coupure au crossfader : Le « Phasing 2 clics flare » est un combo très répandu).


    Woodpecker (Faderless/Hand control)
    Consiste à taper rapidement sur le poignet de la main de dragging pour amener une modulation du son.


    Laser (Faderless/Hand control)
    Consiste à lancer (avec le majeur) rapidement et en rythme le vinyl d'avant en arrière sans sortir du sample, est souvent utilisé en « Echoes »


    Tears (Faderless/Hand control)
    Consiste à placer un ou plusieurs arrêts (très cours) sur un aller ou un retour, puis repartir à la même vitesse qu'avant l'arrêt. Par exemple : Un « Tears two clics flare » consiste à placer deux coupures de crossfader entre chaque arrêts d'un aller ou d'un retour.


    Beat Juggling ou Pass-Pass
    Traduction : jonglage de beat. Ce n'est pas une technique de scratch mais une branche du Deejaying/Turntablism. C'est l'action de recréer une rythmique différente à partir de plusieurs vinyls (identiques ou pas) en coupant, modulant et répétant des parties des samples originaux.

    caler deux morceaux pour en faire qu'un seul



    les platines et leur réglage



    astuce pour rendre la feutrine glissante



    le baby scratch



    le transform (que j'adore)






    Wed 03 Sep 08 @ 9:30 am

    PUISSANCE RMS ' PROGRAMME

    Première règle à connaître, la puissance(W) d'une enceintes ou haut-parleurs ( HP = haut-parleurs )représente sa capacité maximum mais n'est en aucun cas un indicateur de volume maximum. Sa capacité est indiquée tout simplement pour éviter d'endommager le HP à cause d'un ampli trop puissant On entend dire fréquemment par des utilisateurs qu'une puissance indique à quel niveau un HP doit fonctionner obligatoirement. Ce n'est pas vrai pour les HP de sonorisation. On entend dire aussi que la puissance d'un HP reflète son volume sonore: c'est encore une fois inexact. Si vous appliquez la puissance maximum à un HP, il fournira son niveau SPL(Sound Preasure Level) maximum, précisé par le fabriquant. Si vous lui appliquez une puissance inférieure, vous obtiendrez un niveau de SPL inférieur. Inférieur de combien ? Prenons l'exemple suivant: si vous réduisez la puissance de 50%, le SPL sera redescendu de -3dB. Si votre système produisait 110 dB, le SPL sera de 107 dB, avec 50% de puissance en moins, ce qui représente approximativement une baisse de volume perceptible de 12%. Les utilisateurs de systèmes de sonorisation pensent qu'il faut appliquer une puissance de 100W à un HP de 100W ou une puissance de 500W à un HP de 500W. Le problème est qu'un ampli de 50W peut faire exploser un HP de 100W. En toute logique, on pourrait croire qu'il est possible de monter le volume de l'ampli 50W sans endommager le HP de 100W. En suivant ce raisonnement, il reste de la puissance disponible sur le HP. On peut donc monter le volume de l'ampli sans endommager le HP car le son ne peut pas être trop fort. Le problème de ce raisonnement est que "un son trop fort" est une notion vague et subjective et que la plupart des personnes préfèrent les sons très fort, surtout dans les graves. Souvent, quelqu'un augmente l'égalisation des fréquences graves au delà de la limite du HP. Dans ce cas, la puissance restante de l'ampli est utilisée pour faire des choses impossibles au woofer: la distorsion est toute proche. Mais ce n'est pas tout. Le woofer essaie de faire l'impossible et reproduit des fréquences trop graves pour lui. Ceci cause une chute rapide de sa capacité de résistance et il explose, même sans distorsion et sans que l'ampli soit à son maximum.

    CONSEIL:

    Si vous disposez d'un amplificateur de puissance de boutons de filtres passe-haut, passe- bande ou infra-basses, utilisez les. Si votre ampli ne dispose pas de ces réglages mais que vous avez un égaliseur graphique, baissez les tranches correspondant aux fréquences plus basses que la limite du HP. Appliquez ces quelques règles, votre son gagnera en clarté, qualité et puissance. Gardez à l'esprit qu'un ampli de 50W suffit pour endommager un HP de 100W à cause de la distorsion. Les dommages dus aux distortions se produisent car personne ne surveille les diodes indicatrices de crêtes de l'ampli. Il faut parfois baisser le volume. Enfin, la puissance d'un HP est exprimée en Watts: de quel de watts s'agit-il? Il y a quelques temps, il y avait les Watts RMS, aujourd'hui on parle de Watts Pgm (program). Ce changement est dû aux confusions faîtes par le public. Dans les années 70, quand tout le monde découvrait les systèmes de sonorisation, on pouvait entendre dire: "Ouaish, moi je connais ce HP, il fait 100W RMS. On peut lui envoyer 2 fois plus que sa puissance". Une autre personne, au sujet du même HP pouvait dire: "3 fois plus que sa puissance RMS, voilà ce que tu peut lui envoyer...". Les HP, trompes et tweeters explosaient comme des popcorns et les seuls gagnants étaient les réparateurs. Heureusement, la puissance Pgm bien utilisée est plus pratique. Maintenant, quand vous verrez une puissance Pgm, vous saurez que cela veut dire : "NE PAS DEPASSER CETTE PUISSANCE".

    Puissance et mode de fonctionnement des amplis

    Pour exprimer et comparer la puissance de deux amplificateurs, il est nécessaire d'utiliser un langage commun ( la norme).

    La plus couramment utilisée semble être la puissance exprimée en watts RMS (proche de la norme FIC mesurant sur une bande de fréquence 20-20 000 Hz, en régime permanent, les deux canaux en fonction pour une distorsion harmonique de 0,1 %). Nota: les puissances exprimées en "crète" ou "musicale" sont aléatoires car elles sont mesurées (dans des conditions souvent non précisées) sur un bref signal impultionnel. Le deuxième facteur à prendre en compte est la charge (ou impédance) qui est appliquée à l'ampli. En effet la puissance de l'amplificateur varie en fonction inverse de la charge (l'enceinte). Ex. : en théorie un ampli donnant 600 W sous 4 ohms, fera 300 W dans 8 ohms; de même si on le raccorde à une charge de 2 ohms, il délivrera 1200 W. En pratique, ces valeurs sont atténuées, ex.: 500 W sous 8 ohms donne 750 W sous 4 ohms et 1200 W sous 2 ohms. Attention, un branchement en paralléle d'enceintes sur un même canal , a pour conséquence de modifier l'impédance de charge résultante (voir impédance ohms) .

    Un amplificateur peut fonctionner sous 3 modes :

    1) Stéréo: un signal stéréo est appliqué à l'entrée de l'ampli. Une enceinte est reliée à la sortie gauche, l'autre à la sortie droite. On peut également envoyer à chaque canal un signal mono pour , par exemple sonoriser de manière différente deux zones d'un bâtiment.

    2) Parallèle : le même signal est appliqué aux deux canaux. Ex.: système multivoie ou deux haut-parleurs de même registre sont alimentés chacun par un canal.

    3) Bridge : les canaux sont commutés et leur puissance se combine. Ce mode peut être utilisé pour disposer d'une forte puissance pour alimenter un caisson de basse. Dans ce cas, la puissance disponible est approximativement triplée. Ex : 2 x 310 W RMS donne 1100 W RMS en mode bridgé.



    Qu'est ce qu'un décibel ?


    Un décibel est une unité de mesure que les ingénieurs ont inventé pour faciliter leur communication sur le niveau du son. Il a été choisi en hommage à ALexander Bell et s'est appelé en premier le Bel puis le décibel (dB) car le Bel était une mesure trop élevée dans la plupart des situations. Cette mesure est souvent mal comprise, en partie parce qu'elle est utilisée différemment dans des situations différentes. Un dB se réfère toujours à des niveaux relatifs (différence entre 2 niveaux) et fait référence à des niveaux arbitraires. En sonorisation Le dB peut être utilisée pour représenter une tension, une puissance ou un volume. Vous devez savoir quel dB est utilisé pour comprendre son incidence sur Le volume sonore. Plutôt que d'entrer plus avant dans la technique et les calculs, le mieux est de vous reporter au Tableau ci-dessous



    Augmentation

    en db
    Augmentation

    en Tension
    Augmentation

    en puissance
    Augmentation du volume perceptible
    1 DB 12 % 26% A peine perceptible (3%)
    3 DB 50 % 100% Perceptible (12%)
    6 DB 100 % 300% Significative (40%)
    10 DB 216 % 900% Très importante (100 %)

    Dans ce tableau, L'augmentation perceptible de volume est une valeur subjective, chacun percevant des changements de volume quelque peu différents, le point important à comprendre est que si vous doubleé la puissance de votre amplificateur, l'augmentation sera seulement de 3 dB ce qui est une augmentation faible du volume.

    Par contre, si vous voulez doubler le volume, vous devrez probablernent multiplier votre puissance par 10 !!! Le plus grand nombre de confusions réside dans les différentes références de départ en fonction de ce que l'on mesure.

    * O dBU : référence arbitraire utilisée dans les studios et qui correspond à 0.775V.

    * OdBV = 2.5V et 20dBu = 7,75V · OdBV : référence plus moderne qui correspond à 1 Volts (appelé aussi «Niveau ligne»).

    * OdB SPL = 3,16V et 20dBV = 10 Volts OdB SPL (Sound Pressure Level) : c'est le seuil statistique de l'audition de l'oreille humaine. Un avion à réaction est a peu près 1 million de fois plus bruillant (cela correspond à 120 dB SPL ), ce qui est consi- déré comme la limite supérieure admissible (au delà un son est meurtrier !).





    L'impédance (ohms) :

    Vous êtes obligés de faire un peu de maths pour calculer l'impédance totale lorsque vous avez plusieurs enceintes. Toutes les connexions des enceintes et des amplis sont parallèle, ce qui détermine la formule suivante pour calcul de l'impédance:

    Impédance totale = 1 / ( 1 / valeur ohms a + 1 / valeur ohms b + ... )

    a et b sont respectivement les impédance des enceintes a et b.

    Si toutes les impédance sont les même, il suffit de diviser l'impédance totale par le nombre d'enceintes.



    Tableau : Exemples d'impédance de plusieurs systèmes ou enceintes.

    Enceintes ----------------------------------------- ---Impédance
    1 enceinte de 8 ohms et 1 de 4 ohms = 2,7 ohms
    2 enceintes de 8 ohms et 1 de 4 ohms = 2,0 ohms
    2 enceintes de 4 ohms et 1 de 8 ohms = 1,6 ohms
    2 enceintes de 4 ohms et 2 de 8 ohms = 1,3 ohms
    3 enceintes de 8 ohms et 1 de 4 ohms = 1,6 ohms
    3 enceintes de 4 ohms et 1 de 8 ohms = 1,1 ohms


    INFORMATIONS PRATIQUES Section câble haut-parleurs,

    " Perte en fonction de la section et de la longueur des câbles haut-parleurs".

    La longueur d'un câble et le diamètre du fil conducteur ont un effet important sur la qualité du son produit par le système de sonorisation. Plus le fil est fin et plus le câble est long. Plus il y aura de pertes "en ligne" La perte est aussi relative à l'impédance de l'enceinte. Plus l'impédance de l'enceinte est basse, plus il y a de perte au niveau du câble. Voir le tableau ci-dessous qui indique la perte en fonction de la longueur du câble et de la section et de l'impédance de l'enceinte.


    Avec câble 0,80 mm²--- Longueur--> 7,50 m---------Impédance (ohms)-----> 4 ohms---Perte--> 12,94 %
    Avec câble 0,80 mm²--- Longueur--> 15,00 m-------Impédance (ohms)-----> 4 ohms---Perte--> 23,44 %
    Avec câble 0,80 mm²--- Longueur--> 30,00 m-------Impédance (ohms)-----> 4 ohms---Perte--> 39,33 %
    Avec câble 0,80 mm²--- Longueur--> 7,50 m---------Impédance (ohms)-----> 8 ohms---Perte--> 6,82 %
    Avec câble 0,80 mm²--- Longueur--> 15,00 m-------Impédance (ohms)-----> 8 ohms---Perte--> 12,94 %
    Avec câble 0,80 mm²--- Longueur--> 30,00 m-------Impédance (ohms)-----> 8 ohms---Perte--> 23,44 %


    Avec câble 1,32 mm²--- Longueur--> 7,50 m--------Impédance (ohms)-----> 4 ohms---Perte--> 8,41 %
    Avec câble 1,32 mm²--- Longueur--> 15,00 m------Impédance (ohms)-----> 4 ohms---Perte--> 15,76 %
    Avec câble 1,32 mm²--- Longueur--> 30,00 m------Impédance (ohms)-----> 4 ohms---Perte--> 27,98 %
    Avec câble 1,32 mm²--- Longueur--> 7,50 m--------Impédance (ohms)-----> 8 ohms---Perte--> 4,35 %
    Avec câble 1,32 mm²--- Longueur--> 15,00 m------Impédance (ohms)-----> 8 ohms---Perte--> 8,41 %
    Avec câble 1,32 mm²--- Longueur--> 30,00 m------Impédance (ohms)-----> 8 ohms---Perte--> 15,76 %



    Avec câble 2,00 mm²--- Longueur-->7,50 m---------Impédance (ohms)----> 4 ohms---Perte--> 5,39 %
    Avec câble 2,00 mm²--- Longueur-->15,00 m-------Impédance (ohms)----> 4 ohms---Perte--> 10,34 %
    Avec câble 2,00 mm²--- Longueur--> 30,00 m------Impédance (ohms)----> 4 ohms---Perte--> 19,10 %
    Avec câble 2,00 mm²--- Longueur--> 7,50 m--------Impédance (ohms)----> 8 ohms---Perte--> 2,75 %
    Avec câble 2,00 mm²--- Longueur--> 15,00 m------Impédance (ohms)----> 8 ohms---Perte--> 5,39 %
    Avec câble 2,00 mm²--- Longueur--> 30,00 m------Impédance (ohms)----> 8 ohms---Perte--> 10,34 %


    Avec câble 3 mm²--------Longueur--> 7,50 m--------Impédance (ohms)----> 4 ohms---Perte--> 3,29 %
    Avec câble 3 mm²--------Longueur--> 15,00 m------Impédance (ohms)----> 4 ohms---Perte--> 6,41 %
    Avec câble 3 mm²--------Longueur--> 30,00 m------Impédance (ohms)----> 4 ohms---Perte--> 12,21 %
    Avec câble 3 mm²--------Longueur--> 7,50 m--------Impédance (ohms)----> 8 ohms---Perte--> 1,67 %
    Avec câble 3 mm²--------Longueur--> 15,00 m------Impédance (ohms)----> 8 ohms---Perte--> 3,29 %
    Avec câble 3 mm²--------Longueur--> 30,00 m------Impédance (ohms)----> 8 ohms---Perte--> 6,41 %